Prochain événement    RadioETR : Spéciale Oculus Touch ce soir à 22 h !    du 05/12/2016 (22:00) au 05/12/2016 (23:00)

ACTUALITÉ
Rouler à travers un asile d'aliénés avec Catatonic de VRSE au VRLA

le 08/09/2015 à 19:22

Piégé dans un ascenseur, mes pensées commencent à se bousculer alors que je me réveille, assis sur un fauteuil roulant. Un homme derrière moi m'informe que je ne vais pas tarder à arriver dans ma nouvelle maison ? Quelle maison ? Je ne me rappelle de rien de tout ça. Où suis-je ? Pourquoi suis-je ici ? C'est alors qu'une voix résonne dans ma tête. Elle dit "une autre institution n'aurait pas su quoi faire de vous mais nous, nous savons. Nous allons vous affecter dans notre aile spéciale. Vous allez vous faire plein d'amis." Une porte s'ouvre, la lumière vacille et la folie commence.

À partir de ce moment, l'expérience commence à dérailler. Physiquement, mon corps est assis dans un fauteuil roulant durant l'exposition d'été 2015 de VRLA; mais mon esprit me fait croire que je suis dans un asile d'aliénés décrépit ailleurs. Je sens des vibrations d'en dessous le siège alors qu'une infirmière me fait traverser un service psychiatrique rempli de gens à la limite de la folie.
Rouler à travers un asile d'aliénés avec Catatonic de VRSE au VRLA - 4

Cette démonstration en VR très particulière, appelée Catatonic, à été créée par VRSE, une société de production qui supporte les plus grands créateurs du monde du tournage sphérique en réalité virtuelle. Elle effraie les gens depuis des mois maintenant et ce depuis ses débuts à SXSW plus tôt cette année. Les articles et les vidéos de réactions arrivent en masse à l'occasion de chaque évenement dans lequel Catatonic est présenté. Ca a évidemment piqué mon intérêt et j'étais impatient d'aller tester ça au VRLA.

Par dessus tout, c'est effrayant. Il y a des moments durant le film qui procurent un sentiment de peur très profond, chose que nous pouvons tous ressentir. Personne ne veut perdre l'esprit; surtout si on se retrouve dans un point de non retour. Cette idée d'être amené de force dans un asile d'alienés avec un sacré nombre de fous qui hurlent et rôdent autour de vous peut être pétrifiante.
 
Rouler à travers un asile d'aliénés avec Catatonic de VRSE au VRLA - 6

Ceci dit, il y a quelques défauts dans cette expérience. Tout d'abord, le buttkicker qui fait trembler le fauteuil roulant durant la narration semble totalement décalé par rapport à l'expérience. Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit, rajouter des sensations haptiques dans un système de réalité virtuelle peut très surement augmenter le niveau d'immersion quand c'est bien utilisé. Mais, dans le cas de Catatonic, les vibrations ne cessent de me faire sortir de l'expérience car il semble que les tremblements ne sont synchronisés avec rien du tout. Ca secoue juste la chaise continuellement. Cela devait être lié à l'audio mais ça aurait été plus impressionnant si la chaise tremblait en fonction des bosses sur le sol.

Autre chose qui a eu tendance à me faire sortir de l'immersion, c'est les erreurs d'assemblage tout le long de l'expérience. C'est très probablement du à la difficulté de créer un flux parfait en enregistrant en 3D. Avoir des enregistrements supplémentaires pour avoir l'impression de profondeur rend le tout plus difficile à monter. Sans mentionner le challenge de corriger ces problèmes tout en faisant tourner la caméra. Donc, il est très compréhensible que ces erreurs existent mais ces problèmes sont très visibles.
 
Rouler à travers un asile d'aliénés avec Catatonic de VRSE au VRLA - 8

Par contre, ce que fait catatonic de très bien, comme je l'ai déjà dit, c'est que ca tape directement dans les peurs profondément enfouies des gens. Guy Shelmerdine, le réalisateur, a déclaré à Wired Magazin en mars : "Alors que l'histoire avance, la route devient de plus en dérangeante" . "il y a des choses surnaturelles qui arrivent et vous finissez par être médicamenté à mort et vous trouvez la paix".

VRSE raconte des histoires en réalité virtuelle comme aucune autre société ne le fait. Ils repoussent les limites de manière très simple. Ils sont courageux. Ils désirent raconter une trame narrative dans les films que peu risquent de raconter. La traversée à travers un asile d'aliénés est jouissive.

Les personnages placés dans la démo sont effrayants, chaotiques et souvent traumatisants. Certaines parties de l'expérience sont sauvagement créatives. Il y a, par exemple, cette partie du film dans laquelle vous être amené dans des escaliers. Et là, quelqu'un avec un masque monte les escaliers et pousse le fauteuil roulant au bas des marches. Les ténèbres vous entourent. Un homme style zombie casse une fenêtre et des morceaux de verre vous tombent autour, manquant à peine de vous crever les yeux.
 

La réalité virtuelle infecte la peur, Conférence à Los Angeles pour un weekend effrayant.


Ce sont des moments comme celui-ci qui montrent combien est important le potentiel de la réalité virtuelle ; surtout pour ceux cherchant à raconter des histoires avec. VRSE montre bien ce qui peut être fait dans le genre "horreur", ce qui est un grand plus pour la VR. Il est tellement facile d'effrayer les gens avec et cela permet d'assister à de sacrées réactions.

Maintenant, je vais poser cette question à nouveau : "est-ce que c'est réellement ce dont a besoin la réalité virtuelle ?". Comme je l'ai mentionné dans un article récent à propos de l'expérience VR d'insidious, pour le moment, on peut dire que oui. On a besoin de plus de gens qui testent ce medium et disent à leurs amis combien c'est génial. Des démos comme Catatonic et autres films d'horreur aident à propager le mouvement encore plus. Toutefois, la nouveauté risque de s'étouffer et perdre de son intérêt.

En tout cas, VRSE devrait être félicité pour ce qu'ils ont accompli ici. Regardez simplement la vidéo ci-dessous de toutes les réactions qu'ils récoltent avec cette démo. Ils sont réellement tombés sur quelque-chose de puissant. En plus de Catatonic, VRSE amène aussi de l'empathie à travers leur journalisme en réalité virtuelle. Avec des expériences telles que Catatonic, Clouds over Sidra, et Waves of Grace, VRSE produit de puissantes connections émotionnelles à travers l'utilisation de la réalité virtuelle. Peu arrivent à approcher ce qu'ils sont capables de faire.

Il ne nous reste plus qu'à attendre leur prochaine production.
 

Pour ceux voulant tester Catatonic, la démo est disponible sur l'application VRSE’s MilkVR sur GearVR


Tag(s) associé(s) : Buttkicker, VRSE, UploadVR, VRLA, Actualité, Samsung Gear VR
6 COMMENTAIRES

Connectez-vous pour commenter.