Prochain événement    RadioETR : Spéciale Oculus Touch ce soir à 22 h !    du 05/12/2016 (22:00) au 05/12/2016 (23:00)

ACTUALITÉ
Alpenexpress VR-Ride : Le test

le 17/09/2015 à 23:09

Il y a quelques jours, nous vous présentions la nouvelle attraction de Europa-Park qui mêle réalité virtuelle et rollercoaster.  Le jour de l'ouverture, j'ai pu tester l'attraction en compagnie des producteurs et des développeurs. Voici mes impressions.
 

Europa-Park a vu le jour en 1975. Basé sur le concept de l’Europe et de ses diversités architecturales, culturelles et gastronomiques, le parc se compose, à ce jour, de 13 quartiers thématiques, chacun fidèle aux us et coutumes d’un pays.
Plus de 100 attractions et spectacles dont 11 grands huit, 300 artistes de 25 nationalités, une vingtaine de scènes aux spectacles variés sont proposées sur un site enchanteur de 95 hectares arborés.
En 2014, la fréquentation du 1er parc de loisirs saisonnier mondial a dépassé les 5 millions de visiteurs dont 25% de Français. Situé en Allemagne (à Rust) à 30 minutes de Strasbourg, Europa-Park est un parc francophone ou 50% des 3500 employés sont français.
Europa-Park à réinventé l’expérience du grand huit grâce au Gear VR.  Une première mondiale, sur le grand huit « Alpenexpress VR-Ride » du quartier autrichien grace à une collaboration entre les entreprises VR Coaster, Mack Rides, MackMedia et Samsung.
Alpenexpress VR-Ride : Le test - 5

C'est donc équipé du Gear VR Innovator Edition pour Galaxy S6 que j'ai pris place dans un wagon de l'attraction Alpenexpress. Le choix de la VR s'est porté sur ce manège pour lui redonner un engouement. Cette attraction est limitée aux plus de 12 ans mesurant plus d'un mètre. Elle est toutefois assez soft et ne demande pas d'avoir le casque solidement harnaché sur la tête.
 

Pour des raisons de synchronisation entre la VR et la réalité, il nous est attribué un casque avec une pastille de couleur correspondant au wagon. Une fois bien assis, il faut mettre le Gear en regardant bien vers l'avant du wagon et l'application démarre.
Ed Euromaus, la mascotte du parc, est dans une draisine à bras avec tous ses amis et nous invite par geste à nous préparer pour le ride.

Cette phase d'attente permet d'adapter le Gear VR à notre vue et que tout le monde se prépare. Notre hôte se met à pomper et le train démarre gentiment.
La synchronisation est parfaite. Les différents effets du parcours correspondent avec les réelles sensations. Le vent, les cris des passagers et les secousses finissent de parfaire l'expérience.
N’étant pas un grand fan de la VR mobile, je dois dire qu'ici le concept se prête bien au jeu. Le suivi des transations de la tête m'a quand même un peu manqué quand j'ai voulu regarder sous le wagon.
 
Alpenexpress VR-Ride : Le test - 10

Le Ride est développé sous Unity3D 4 et l'équipe a travaillé avec 3DsMax, Blender, Modo et Substance Painter. La synchronisation se fait par Bluetooth entre le Galaxy S6 et un module sur le wagon qui compte les tours de roues. Avec ce système, même si le train, suivant le chargement, ne fait pas le circuit à la même vitesse, la synchronisation est parfaite. Un petit bémol toutefois, le jour du test, la pluie est venue légèrement perturber le fonctionnement en faisant patiner les roues. Cela à occasionner des légers décrochages dans la scène virtuelle. Un glissement sur mon second essai est apparu en fin de parcours, me faisant arriver avec presque 1/4 de tour à gauche par rapport à l'axe des rails. Ce problème devrait bientôt être résolu en prenant des repères réguliers sur la boussole sur Galaxy S6.

Gratuite le premier mois, ce sera une option à 4€ avec 2 € de réduction en bon d'achat dans le parc. Les 5 premiers wagons sont équipés de capteurs pouvant recevoir cette option. Les autres passagers feront l'attraction normalement.

Pour cela le parc s'est équipé de 40 Gear VR et a spécialement aménagé un stand pour distribuer, recharger et entretenir le matériel. La mousse des casques a été recouverte de cuir souple afin de pouvoir le nettoyer entre chaque personne. Les Gear VR vont être mis à rude épreuve quand on sait que les dirigeants estiment l’utilisation du "VR-Ride" à 2000 personnes par jour.
 
Alpenexpress VR-Ride : Le test - 12
En résumé, le concept est très prometteur. Cela demande encore quelques améliorations, mais dans le principe ce sera intéressant de pouvoir changer d’univers au sein d'une même attraction par le biais de la réalité virtuelle. Pendant le circuit nous perdons complètement tout repères en nous laissant guider dans ce monde imaginaire aux sensations bien réelles. C'est en regardant les personnes du train suivant que je me suis aperçu que celui-ci faisait 2 fois le tour du circuit alors qu'en réalité virtuelle, le ride était d'une traite.

Si vous êtes possesseur du GearVR, vous pouvez retrouver l'apk du ride sur la page devpost du projet puisqu'il a été développé dans le cadre de la VR Jam 2015.

S'il y en a parmi vous qui essayent l'attraction, n'hésitez pas à nous donner vos avis.
 


Tag(s) associé(s) : Europa-Park, Actualité, Samsung Gear VR
7 COMMENTAIRES

Connectez-vous pour commenter.