ACTUALITÉ
Subpac S2 : des basses profondes et retour haptique

Publié par
Article de la communauté
le 03/04/2016 à 01:41
Cela faisait un petit moment que je pensais à investir sur une solution type ButtKicker pour le jeu. En fouinant sur le web je suis tombé sur le Subpac. Il existe en deux versions. Le M2, une version mobile que l'on porte sur soi (pour les aficionados du roomscale par exemple) et le S2, une version à utiliser assis. C'est ce dernier qui est en ma possession.
Le Subpac S2 est une basse tactile. Le principe c'est de ressentir les sons tel qu'on les ressentiraient avec un caisson de basse monstrueux. Le tout en silence.
Bien qu'il soit principalement fait pour les musiciens, DJ pro et autres audiophiles, le constructeur le préconise pour la réalité virtuelle. Voyons pourquoi.
Suite à pas mal de demande, je MAJ le test du S2 pour indiquer la marche à suivre avec un Subpac pour le faire fonctionner avec un casque USB ou d'ici quelques jours (semaines ? Mois ?) l'Oculus Rift CV1, qui rappelons le, ne dispose pas d'une entrée jack.
La manipulation est très simple à mettre en oeuvre. Il suffit d'une petite minute. Merci à Maxximumism au passage qui m'a éclairé sur la marche à suivre.

Pour commencer, il faut télécharger Virtual Audio Cable ici :  Sauf erreur de ma part, la version d'évaluation devrait suffire.
Etape 1 : Installer le 'setup64 exe' pour les versions 64bit de windows. 
Etape 2 : Ouvrir le dossier 'x64' et lancer l'application 'audiorepeater'.
Etape 3 : Un fenêtre vient de s'ouvrir, dans celle-ci un onglet (le 1er) 'Wave in Queue' où il vous faut switcher sur 'Line 1 (Virtual Audio Cable)' au lieu de 'Mappeur de sons Microsoft'
Etape 4 : Dans 'Wave out Queue' (le 2eme onglet juste au dessous) mettre les 'Hauts-parleurs (Realtek Hight Def...)' au lieu de 'None' et laissez la fenêtre ouverte. NE CLIQUEZ PAS SUR START A CE STADE

Etape 5 : Lancer une nouvelle fois l'application 'audiorepeater' dans le dossier 'x64'
Etape 6 : Idem à l'étape 3 en tous points.
Etape 7 : Dans 'Wave out Queue' (le 2eme onglet juste au dessous donc) mettre cette fois le casque en USB au lieu de 'None'.(Dans mon cas par exemple un casque micro Plantronics usb que j'utilise dans Elite Dangerous.) et laissez la fenêtre ouverte. NE CLIQUEZ PAS SUR START A CE STADE

Etape 8 : Ouvrir 'les périphériques de lecture' (clic droit en bas à droite sur Windows 10. Vers la date et l'heure) Une fenêtre c'est ouverte. Dans celle-ci un onglet 'Lecture'. Il devrait y avoir un nouveau périphérique nommé 'Line 1'. Cliquez droit dessus et mettez le en tant que 'périphérique par défaut'.

Etape 9 : Cliquer sur 'Start' sur les deux fenêtres 'audio Repeater' et laissez les ouvertes.

Vous devriez maintenant être en mesure d'entendre le son dans votre casque USB et vos Hauts-parleurs en jack et donc, par la même occasion votre Subpac. :D






J'ai reçu mon Subpac S2 moins d'une semaine après l'avoir commandé. Il a fait à peu près le tour du monde. L'envoi a été très rapide et le produit était bien emballé.


Le pack et l'installation :
Le Subpac est livré dans un écrin noir du plus bel effet doté d'une poignée pour pouvoir le transporter facilement. Tout est bien ajusté et à sa place.
Il y a dans la boîte une sangle pour le fixer à un siège, un câble double mâle jack 3.5 épais et visiblement solide, le Subpac relié à son boîtier de commande ainsi qu'une multitude de prises secteur aux formats différents afin de pouvoir le brancher un peu partout dans le monde. Enfin il y a aussi dans le package une sangle pour fixer le boîtier aux accoudoirs de votre siège.
Pour terminer ce tour du propriétaire, il est équipé d'une batterie interne qui lui donne une autonomie de 8 h environ. Il peut être utilisé pendant la recharge et est aussi doté du Bluetooth bien que je n'ai pas encore essayé cette fonction à l'heure où j'écris ses lignes.

Le branchement est extrêmement simple. Une fois installé sur le siège, (avec ou sans sangle. Sans sangle, il ne bouge pas du tout sur mon fauteuil) il suffit de brancher le Subpac via son câble jack 3.5 sur une source audio : ordinateur, smartphone... etc.
Ensuite il suffit de brancher ses écouteurs ou enceintes sur la sortie du boîtier de commande. Le boîtier sert de relais. Il est totalement neutre et ne modifie pas du tout le son de la source sur mon modèle. Toutefois, un autre utilisateur (qui possède la version précédente : le S1) conseille pour sa part d'utiliser un DAC car le boîtier semble modifier la qualité de son son. Pour ma part il n'en n'est absolument rien. Le son ressort tel qu'il est arrivé, les basses en plus.

La finition du Subpac est absolument parfaite. Rien ne dépasse. Les matières sont nobles (tissus, plastique ferme recouvert d'une sorte de peau de pêche très douce au touché). Le tout très bien ajusté. Ça semble très solide. À confirmer dans le temps.
L'objet doit faire dans les 2kg à vue de nez. En revanche il modifie quelques peu l'assise et s'avère moins confortable que le dossier de mon fauteuil qui est particulièrement moelleux. Rien d'insupportable cependant. On l'oubli très vite et il est tout à fait possible de l'utiliser pendant plusieurs heures sans ressentir de gêne particulière si il est bien installé.
 


Rendu en musique :
Dans un premier temps, j'ai essayé quelques morceaux via mon smartphone équipé de mon casque intra Bose QC 20.
Dès les 1eres secondes c'est la grosse claque ! Les basses sont monstrueuses et d'une précision diabolique. Les mots ont un sens : la précision des basses est à couper le souffle ! Sur un fichier Flac Hi-Res Audio, le rendu vous envoie illico presto au 7ème étage. On se croit vraiment, mais alors vraiment, en Club. De plus, la puissance est telle qu'un réglage de puissance d'environ 10 % suffit largement pour avoir des basses aussi profondes que dans une voiture équipée d'un excellent caisson de basse. À 15 %, l'impression d'être devant des baffles de 2 m de haut se fait sentir. Au delà de 15 %, ça devient de la science fiction.

La précision reste de mise quoi qu'il arrive. Ça ne sature jamais même en montant à 60 ou 70 %. Au-delà je n'ai même pas essayé. Les courbes d'intensité du Sub sont linéaires de 0 à 70 %. De 70 à 100 % une courbe logarithmique augmente de manière exponentielle. Les fréquences traitées s'étendent sur 5 Hz à 130 Hz ! 
Ça apporte un plus incroyable à chaque morceau et au bout de quelques minutes cela semble complètement indispensable. Je ne m'en passerais plus pour écouter la musique tranquillement installé dans mon fauteuil.


Rendu gaming :
Les seuls cas où l'on a besoin de monter au dessus de 15 % c'est justement lors de l'utilisation gaming. Et notamment sur Assetto Corsa et Project Cars. Les deux seuls jeux que j'ai essayés pour le moment.
Le Subpac a été créé principalement pour les musiciens et les DJ. Cela leur permet de ressentir les basses telles qu'ils les ressentiraient dans un studio professionnel confiné de plusieurs dizaines de k€. De fait, il est d'une précision et d'une finesse dans le rendu qui va bien au delà d'un buttkicker par exemple. Je n'ai jamais essayé de buttkicker mais j'ai eu l'occasion d'en discuter avec quelqu'un qui a testé les deux (Nwalm) et il m'a confirmé la supériorité du Subpac sur ce point. De plus le rendu doit être bien différent. Le Subpac envoie les basses et les vibrations directement dans le corps et notamment le dos. Ce qui lui confère un avantage pour les simulations auto où l'on sait qu'au delà du FFB c'est dans le corps qu'on ressent son bolide.

Alors en jeu justement, c'est effectivement encore plus scotchant !
J'ai testé la Mercedes 300sl 1952 sur Project Cars. C'est tout simplement monstrueux !! Les retours de flammes, le ronflement du moteur...on ressent absolument tout ! C'est vraiment grisant. Vibreurs, bosses, gazon, point mort, freinage, accélération, encore une fois, on ressent absolument TOUT !
Sur la Pagani Zonda R, les changements de rapports sont hallucinants. On ressent un coup de pied à chaque changement de vitesse. Que dis-je, un coup de marteau !! C'est démentiel ! Ça apporte un plus énorme et modifie totalement l'impression de vitesse. On ressent la puissance de chaque auto.
Sur la McLaren F1, les vibrations sont encore complètement différentes même pour les changements de rapports. Là où la Zonda R est violente et rageuse, la McLaren est stridente.

La Lotus 49C est la plus ahurissante que j'ai eu le loisir de tester !! On est scotché au siège ! On a l'impression d'avoir un dragon en main. C'est le trip total.

Chaque auto a ses propres vibrations. Il n'y en a pas une pareille ! C'est fantastique car cela marque encore d'avantage leurs différences.

Je l'ai aussi testé sur Assetto Corsa rapidement. Je vais approfondir mais les sensations rien qu'avec le BMW e30 sont du même tonneau. Les Ferrari 599xx et autres Nissan GTR envoient du bois. C'est énorme !
On dirait que les jeux on été pensés pour cela tellement le Subpac s'intègre à la perfection. Cela va bien au delà de mes espérances. C'est tout simplement ahurissant.


En VR !! :
J'avais hâte de voir si comme le préconise le fabricant, l'utilisation du Subpac apportait vraiment quelques chose en réalité virtuelle.
J'ai rapidement testé le Subpac avec mon Gear VR. Notamment l'Oculus cinéma, Gunjack et l'application Jurassic World.
L'impression d'être au cinéma se fait déjà ressentir en VR mais là c'est la claque assurée. Le Subpac apporte tout ce qu'il manquait à l'expérience cinéma. À savoir une profondeur de basse hors norme. Celle que l'on ne ressent que dans un cinéma très bien équipé. Celle que ne peuvent expérimenter que les cinéphiles les plus avertis et les plus fortunés équipés d'une salle dédiée et parfaitement isolée. C'est vraiment incroyable.

Pour Gunjack ça reste très impressionnant. Les explosions donnent la chair de poule. On oublie instantanément que l'on joue sur son portable si tant est que la VR ne suffisait pas pour cela. En augmentant le Subpac aux environ de 60 % c'est carrément des chocs que l'on se prend lorsqu'un tir nous touche !
Enfin, Jurassic World dans autre registre devient une expérience énorme ! Lorsque le dino se lève et marche vers vous c'est tout votre corps qui vous dit de fuir se monstre de 50 tonnes dont chaque pas vous fait vibrer de la tête aux pieds ! Lorsqu'il approche son énorme tête de la votre, les grognements caverneux qui se propagent dans tout le corps donnent réellement un sentiment de présence !

EDIT : Il faut noter à l'heure où j'écris ses lignes qu'il n'est pas certain que le Subpac soit compatible avec le casque audio d'origine de l'Oculus Rift CV1 (qui devrait semble-t'il être branché en USB).

Dans ce cas de figure il faudra soit passer par un autre casque audio en votre possession et se priver de celui de l’Oculus, soit passer par un logiciel capable de faire passer les deux signaux audio (celui du Rift et celui dédié au Subpac).
 
Conclusion

Voilà ce qu'est le Subpac ! Un truc devenu en quelques heures totalement indispensable pour moi. Que ça soit pour écouter la musique tranquillement installé sur mon canapé ou pour ressentir littéralement toute la puissance d'une auto, je ne me vois plus du tout m'en passer.
Je n'ose imaginer ce que cela donnera avec mon Oculus Rift CV1.
Que ce soit sur Project Cars, Assetto Corsa ou toutes les autres applications que je testerais en VR, l'expérience devrait être considérablement enrichie avec ce retour haptique qui se propage dans tout le corps...


Le Subpac, Project Cars, Assetto ou encore Elite Dangerous couplé à l'Oculus Rift et mon Astra perso s'annonce comme le combo ultime. Le Saint Graal vidéo-ludique pour moi.


Les points forts
  • Le rendu en musique extraordinaire !
  • Le rendu en jeu ahurissant !
  • Les finitions parfaites
  • Léger / 8h d'autonomie / très silencieux et extrêmement puissant !
Les points faibles
  • Le prix. Il vous en coûtera 379 USD sans compter les frais de port.
Moins 20 euros sur les modèles S2 et M2 de timmpi.com jusqu'à nouvel ordre avec le CODE DE REDUCTION : entertherift


Tag(s) associé(s) : Hardware, Courses, Subpac, Haptique, VR, Actualité
173 COMMENTAIRES

Connectez-vous pour commenter.