Prochain événement    Gros Multi Onward jeudi 8 déc. à 21h00 !    du 08/12/2016 (21:00) au 08/12/2016 (23:45)

ACTUALITÉ
Cannes 2016, la croisette en réalité virtuelle

le 16/06/2016 à 18:28
Bonjour à tous, il ya plus d'un mois maintenant j'ai eu la chance de pouvoir aller au festival de Cannes, car comme certains l'ont sûrement remarqué cette année la Réalité virtuelle a été très présente.

J'ai donc décidé de vous faire un petit récapitulatif (tardif) de ce qu'il y avait et ce que j'ai pu voir. 

J'ai pu essayer le casque StarVR et son incroyable FOV mais je réserve un article entier à ce sujet !


Pour commencer la plupart des enthousiastes et professionnels de la réalité virtuelle se retrouvaient principalement au pavillon NEXT : espace dédié à la réalité virtuelle cette année.
 
L'entrée du pavillon NEXT
L'entrée du pavillon NEXT

Au delà de faire des rencontres passionnantes, on pouvait assister à des conférences, et également (à condition d'avoir réservé une place) à des projections en réalité virtuelle, ou à des expériences.

Le Festival de Cannes étant avant tout un festival de cinéma, il était convenu que les expériences les plus mises en avant soient surtout des films à 360° . Mais j'ai pu essayer quelques expériences en 3D temps réel assez intéressantes, ce qui m'a agréablement surpris.

Je n'ai pas pu tout voir et je ne reviendrai pas sur tout ce que j'ai vu car tout ne m'a pas marqué au même niveau et j'ai oublié quelques courts métrages 360° dans la petite vingtaine que j'ai vu.



Les conférences :

Tout d'abord, dès le deuxième jour, j'ai assisté à une conférence très intéressante du CNC (Centre National du Cinéma) au sujet de la réalité virtuelle . 
Table ronde sur la plage CNC
Table ronde sur la plage CNC


Les choses intéressantes à retenir c'est qu'il ya plein de projets de plus en plus ambitieux en VR qui arrivent au CNC et que le nombre de dossiers envoyés est grandissant, le reste concernait surtout les enjeux et la prospective autour de la VR comme médium pour raconter des histoires.

Les conférences, il y'en a eu pas mal à Next et avec des invités prestigieux puisques deux membres d'Oculus Story Studio étaient présents sur place, mais également des personnes de Penrose Studios venues des Etats Unis.

Durant les conférences, je n'ai rien appris d'extraordinaire concernant la réalité virtuelle, mais c'était une bonne piqûre de rappel sur la notion de présence, la création du film Henry,  les nuances en story telling VR etc. Et quelques données statistiques.

La bonne nouvelle c'est que certaines des conférences sont en ligne !


 



- La monétisation en VR :



- Sur les enjeux du "Story Telling" en vidéo 360 :



Je n'ai hélas pas réussi à glaner des informations nouvelles à travers mes discussions avec les personnes de chez Oculus Story Studio.

Côté contenu j'ai visionné entre 15 et 20 courts métrages et vidéos artistiques, soit dans les projections officielles, soit au cours de rendez-vous avec d'autres professionnels.

Les projections avaient lieu dans une salle dédiée, très classe ! En partenariat avec PickupVR Cinema.
J'ai pu essayer Allumette de Penrose Studio, mais également une expérience "4D" de HP appelée Giant, mêlant prise de vue réelle et 3D temps réel.
Je m'attarderai surtout sur les projets qui m'ont marqué pour leur qualité technique et/ou artistique, je rappelle que je n'ai pas tout vu ! :

Vidéos 360 (3D ou non) :



- I Philip 
d'Okio Studio (que j'avais déjà vu avant mais qui mérite sa place dans le top de ce qu'il y avait à Cannes)



- Sonar de Philipp Maas et Dominik Stockhausen



- Fan Club (pas d'images trouvées)

Un film 360 3D très réussi techniquement, avec la voix off de Mathieu Kassovitz himself.



- Viens un film 360° par Michel Reilhac poétique et érotique, un peu déroutant mais audacieux et nécessaire je pense.



- Fabulous Wonder.land (trip psychédélique avec le chat d'Alice au Pays des Merveilles)



J'ai également pu essayer un projet vidéo 360 très cool lors d'un RDV, il s'agissait hommage à David Cronenberg, sorte de trip à l'intérieur de ces différentes œuvres (videodrome, la mouche etc)
On le voyait lui même apparaître dans le film 360 auquel il a participé.


Expériences narratives en 3D temps réel, c'est à dire avec du positional traking et une véritable présence :


- Allumettes :

L'expérience est de très grande qualité ! (testée sur Oculus Rift CV1) On suit la petite histoire d'une enfant qui vit des événements très difficiles dans un monde imaginaire magnifique composé de maisons sur des nuages. Côté scénario le projet évoque le souvenir, le temps qui passe, le rêve... Chaque allumette brûlée est un souvenir remémoré. Le court métrage dure 20 minutes. Techniquement, on est à l'échelle maquette, tout est petit et on se sent omniscient sur l'histoire. Visuellement très très beau et parfaitement maîtrisé ! Une de mes plus belles expériences VR en story telling !



-​ Giant
Cannes 2016, la croisette en réalité virtuelle - 24

Il s'agit d'un "drame", mélange de prises de vues filmées pour les acteurs et environnement 3D temps réel pour le décor. Vous êtes dans une cave avec deux parents qui tentent de rassurer leur petite fille tandis qu'un Géant semble détruire la ville au dessus de notre tête. Expérience testée avec l'Oculus Rift CV1, un son spatialisé et des vibrations (sûrement des buttkickers)



​- Birdly par Somniacs la fameuse expérience où vous êtes un oiseau dans une ville, expérience "4D" avec mouvements, vent, etc... très immersif et agréable ! Testée au Vive avec la dernière mouture du dispositif.


 
dernière version de Birdly présente à Cannes
dernière version de Birdly présente à Cannes



Artanim (que je n'ai pas re testé mais dont je connais les merveilles :D )
 
Conclusion

La réalité virtuelle intéresse de plus en plus l'industrie du cinéma, c'est un fait et c'est une super bonne nouvelle je trouve... Mais en terme de business c'est encore assez compliqué, du fait des moyens de diffusion polymorphes (salles, stores, plateformes dédiées etc...), prix de vente non défini, technologies utilisées très différentes, on est très loin de la standardisation du cinéma. Le cheminement d'un projet VR de narration de la feuille blanche à la vente du produit final est extrêmement aléatoire aujourd'hui et peut changer de direction à toutes les étapes.
Comme ça a été souvent répété c'est le "farwest" à tous les niveaux !

Néanmoins, le fait qu'un espace y soit quasiment totalement dédié au festival de Cannes cette année est un très bon signe d'évangélisation.

Nous, enthousiastes, premiers adopteurs, développeurs, journalistes etc... Avons peut-être l'impression que la VR est déjà un peu répandue... Et bien pas du tout, enfin si mais tant que cela et ça a été ma grande surprise cette année. Voilà maintenant plus de 2 ans que je me suis spécialisé en création de contenu VR et que j'en avais presque oublié que nous sommes à peine sortis de la période kits de développement. Car même si l'industrie s'excite, il y a encore énormément de gens qui n'ont même pas essayé ne serait-ce qu'un cardboard, voire qui n'ont jamais entendu parlé de VR. Beaucoup plus que je ne le croyais en tout cas, y compris à Cannes. Tandis que la jeune génération s'empare de la VR certains professionnels du cinéma semblent avoir vécu dans une grotte depuis 2013.

Quoi qu'il en soit il semblerait bien que les gros événements (que ce soit le festival de Cannes ou l'E3 qui déborde d'annonce VR) soient le théâtre d'une forte accélération et évangélisation de la VR.

Festival de cinéma oblige, le contenu vidéo 360 était très mis en valeur à Cannes, mais la sélection était inégale et certains courts métrages étaient techniquement très discutables (bonjour nausées et perte de repères). J'avais également une appréhension que la 3D temps réel soit totalement absente. Fort heureusement les professionnels du cinéma se rendent compte qu'il est possible d'utiliser les techniques du jeu-vidéo (souvent décrié et mal considéré dans certains débats) pour raconter de belles histoire et proposer de la narration qualitative. Et en VR on sait que la véritable présence s'obtient par le volume réel et la détection des translations de la tête, en plus des rotations.
Voilà, le bilan de mon côté est très positif !

J'espère retourner là bas l'année prochaine si toutes les conditions sont à nouveau réunies, et j'ose imaginer encore plus de choses incroyables à tester et à montrer. En tout cas ce fut 10 jours très excitants !




Tag(s) associé(s) : Cannes, Industrie, Film, Actualité
2 COMMENTAIRES

Connectez-vous pour commenter.