ACTUALITÉ
Bienvenue à Doll City, capitale du Cyberpunk en réalité virtuelle

Publié par
 @NiK_ETR
le 09/08/2016 à 11:00
​Imaginé il y a tout juste un an, Doll City est un jeu Cyberpunk disponible en early access sur Steam depuis le 4 aout dernier.

Les amateurs d'OVNIs vidéoludiques seront sans doute ravis de découvrir ce jeu très original produit par plusieurs développeurs de notre communauté francophone : Aerosteak, Sogaki, AntoineR et GaelDK (à l'origine du projet) qui ont formé il y a quelques semaines le studio Infiniverse.

Le jeu prend place dans la ville futuriste de Doll City (sans dec' !), une mégapole recouverte de gratte-ciels gargantuesques qui vous feront vous sentir tout petit dans un univers aux échelles complètement démesurées.

Le joueur incarne Re'd, une jeune fille pas comme les autres dont la singularité semble résulter d'un dysfonctionnement dans sa chaine de montage. Oui je sais, dit comme ça, ça peut paraitre un peu fou... mais c'est tout l'univers imaginé par GaelDK et son équipe qui est intriguant.
"Qui suis-je ?", "où-suis-je ?", "quel est mon but ?" sont autant de questions que le joueur et le personnage principal vont être amenés à se poser conjointement dans ce prologue qui annonce une trame scénaristique profonde et morcelée
 

Un univers mêlant cyberpunk et cyberspace qui n'est pas sans rappeler les oeuvres de Mamoru Oshii, en particulier Ghost In The Shell. Il faut dire que GaelDK est également auteur de bande dessinée, un domaine qui transparaît continuellement dans l'aventure avec des planches de dessins qui racontent l'histoire et des effets "bande dessinée noir et blanc" très réussis qui apparaissent dans certaines séquences de jeu.

Le jeu s'imbrique d'ailleurs dans une aventure multi-supports puisque l'histoire s'inscrit deux ans avant la bande dessinée Potentiel de GaelDK (même si les deux histoires peuvent être vécues indépendamment l'une de l'autre). GaelDK nous précise par ailleurs que des cinématiques viendront s'intercaler entre chaque niveau de la version finale pour proposer au sein même du jeu une double narration entre les cutscenes et les phases de gameplay. Une première cinématique peut d'ailleurs être visionnée à la fin du premier niveau de la version Early Access. Mention spéciale à Aerosteak pour la bande son aux sonorités électroniques très réussie et en parfaite cohérence avec l'univers visuel.

Le jeu a également la particularité de proposer au joueur le choix de son gameplay de préférence allant de la vue subjective à la vue à la troisième personne façon jeu de plateforme. Avec le support unique de la manette Xbox pour le moment, ce choix est très appréciable pour apporter un peu de fraîcheur à ceux qui peuvent être sensibles à la motion sickness dans les séquences à la première personne. Ce sont d'ailleurs les phases de plateforme à la troisième personne que j'ai personnellement préféré dans le jeu.
 

Doll City : Prologue n'est pour le moment disponible qu'en Early Access. Comprenez par là que le jeu est loin d'être terminé (et parfois cela se voit, notamment sur certaines animations de combats ou de "morts"). Certaines nouvelles fonctionnalités comme le support des contrôleurs du Vive devraient d'ailleurs arriver dans les prochains jours, les développeurs préférant peaufiner cette fonctionnalité avant de la diffuser pour proposer aux joueurs la meilleure expérience possible.

La version actuelle de Doll City vendue au tarif conseillé de 14,99€ compte environ une heure de jeu alors que la version finale devrait nécessiter 3 à 4 heures pour terminer l'aventure. La version française n'est que partiellement disponible à travers certaines planches de dessins dans le jeu mais l'équipe d'Infiniverse nous assure que la VF intégrale sera présente dans la version finale de Doll City dont la sortie est prévue en octobre 2016.
 

Le jeu est compatible Oculus Rift, HTC Vive et, "normalement", OSVR.


Tag(s) associé(s) : OSVR, Software, Infiniverse, Oculus Rift, Actualité, HTC Vive
10 COMMENTAIRES

Connectez-vous pour commenter.