ACTUALITÉ
Mark Zuckerberg témoigne au procès Zenimax/Oculus

Publié par
 @
le 17/01/2017 à 21:15
C'est un peu notre saga juridique de ce mois de janvier. Voici quelques nouvelles fraîches du procès Zenimax Vs Facebook, avec le déroulement de la première partie de l'audience de Mark Zuckerberg en tant que témoin qui vient juste de se dérouler. Les informations proviennent principalement des tweets de William Turton et Mike Isaac, journalistes à Gizmodo et au New York Times.


Voici les principales informations et échanges ayant eu lieu lors de la première partie de la journée :

Le prix d'achat d'Oculus par Facebook se rapprochait plutôt de 3 milliards de dollars que des 2 milliards officiellement annoncés.


Palmer Luckey avait signé une clause de non divulgation avec Zenimax en 2014 en échange de la collaboration de John Carmack.



L'avocat de Zenimax a attaqué Zuckerberg sur le manque de sérieux et de vérifications légales lors de l'achat d'Oculus, qui se serait fait en 3 jours.


Le responsable de l'achat chez Facebook a indiqué à Mark Zuckerberg dans un message pendant la rédaction de l'accord qu'Oculus semblait avoir des choses à cacher.


John Carmack a visiblement gagné beaucoup d'argent lors de l'achat par Facebook.


L'avocat de Zenimax a questionné Mark Zuckerberg à propos d'une lettre envoyée par Zenimax à Facebook 2 semaines après l'accord sur l'achat d'Oculus.

Réponse de Zuckerberg :
"Il est très commun lorsqu'un accord de ce type est annoncé que toute sorte de gens sortent de nulle part pour réclamer quelque chose. Comme la plupart des personnes présentes ici, je n'avais jamais entendu parler de Zenimax avant, je savais que notre service juridique allait examiner cela mais ils n'allaient pas me faire perdre du temps sur quelque chose qu'ils ne pensaient pas crédible."

La réponse a visiblement énervé l'avocat de Zenimax.


L'avocat de Zenimax : Si je vole un vélo, que je le repeins et que je mets une sonnette, est ce que cela devient mon vélo ?
Mark Zuckerberg: Non.


L'avocat de Zenimax demande à Zuckerberg si le fait d'avoir été si vite lors de l'achat ne l'a pas conduit à délaisser certains aspects (en faisant au passage un jeu de mots à propos d'un vieux slogan de facebook). Zuckerberg répond qu'il ne pense pas, l'avocat dit que c'est pour découvrir cela qu'ils sont là.


Mark Zuckerberg se met à expliquer a une assemblée attentive comment il est possible de jouer au Ping Pong dans l'espace grâce à la VR… Quand le juge fini par dire qu'il est temps de parler d'autre chose, Zuckerberg dit que c'était pourtant plus drôle que le reste de son témoignage…




C'est ensuite la pause déjeuner, et un officier de sécurité informe les deux tweetos que le live tweet est interdit :)



La suite au prochain épisode.


Tag(s) associé(s) : Procès, Facebook, Zenimax, Oculus, Actualité
14 COMMENTAIRES

Connectez-vous pour commenter.