ACTUALITÉ
Tracker son chat/chien/enfant en réalité virtuelle, ça sera bientôt possible !

Publié par
 @kris7277
le 16/03/2017 à 15:11
La réalité virtuelle a accompli le rêve de nombreux joueurs : pouvoir plonger dans un monde entièrement virtuel et enfin incarner le protagoniste et non plus le contrôler à distance. Problème, car si notre cerveau croit qu'il a voyagé dans un univers digital, notre corps lui, est toujours présent dans la réalité, ce qui peut donner lieu à des situations pour le moins cocasses... Heureusement, les systèmes Chaperone et Guardian permettent de délimiter la zone de jeu, limitant ainsi les problèmes que l'on peut rencontrer... Sauf quand on a un chat.

Et oui, ces petites boules de poils se faufilent partout et ont déjà la réputation de tout casser et de nous faire trébucher en temps normal, alors on imagine même pas en réalité virtuelle ! C'est pourquoi les développeurs de Unseen Diplomacy ont décidé de concevoir une bandoulière permettant de tracker un chat grâce à un Vive tracker :
 
Tracker son chat/chien/enfant en réalité virtuelle, ça sera bientôt possible ! - 4

Cette idée leur serait venue "pour des besoins personnels" et Katie Goode explique que le système ne serait pas limité aux chats :

Le but est que les joueurs puissent savoir quand un animal de compagnie ou enfant rentre dans l'espace afin d'être averti, ce qui a aussi le potentiel de les représenter en VR. On essaye de s'assurer que le périphérique puisse être retiré sans problèmes sur des chiens et chats un peu agités mais qu'il tienne aussi correctement pour qu'il survive aux roulés et siestes habituelles. Heureusement, le tracker en lui-même est extrêmement léger donc c'est parfait pour ce type de solution.


 
Tracker son chat/chien/enfant en réalité virtuelle, ça sera bientôt possible ! - 6

Aucun plan de commercialisation n'a été annoncé pour l'instant mais Goode explique que la bandoulière est très facile a réaliser soi même.


Tag(s) associé(s) : Vive Tracker, Actualité, HTC Vive
21 COMMENTAIRES

Connectez-vous pour commenter.