INTERVIEW
Interview de Ana Ribeiro, créatrice de Pixel Ripped

Publié par
 @
le 15/05/2016 à 19:21

Il y a des petits jeux indépendants qui ont une aura et un parfum particuliers. Avec son concept de ''jeu dans le jeu'' et son design mi-contemporain/mi-Vintage, PIXEL RIPPED est l'un d'entre eux. Il y a aussi des développeurs qui nous inspirent et nous font devenir des fanboys. Avec sa bonne humeur, son énergie hyper communicative et son charme troublant, ANA RIBEIRO est l'une d'entre... eux. Petite histoire d'un jeu très prometteur et de sa créatrice.
Ana est née au début des années 1980, dans une petite ville du nord du Brésil. Elle suit une scolarité normale et ennuyeuse comme beaucoup d'enfants ''normaux'' que l'on fait plier sous les règles et les normes, en oubliant de respecter leur passion, de les inviter à exploiter leurs talents.
Elle avance sans donc sans grand entrain dans sa scolarité, obtient un diplôme de psychologie et commence par travailler dans un cabinet pour rédiger des rapports sur des cas de divorces. Elle a une situation, elle a un salaire qui lui permet d'être indépendante mais voilà, elle bouillonne intérieurement. Elle n'est pas très heureuse.
Alors pour briser la monotonie du quotidien et arrondir les fins de mois, elle commence par apporter des tartes au boulot. Et oui, elle avait un certain talent pour les tartes ! Les tartes font fureur. Elle en vend tellement qu'elle en vient très vite à claquer la porte de son entreprise et à ouvrir son micro business.

La voilà créatrice d'excellentes tartes ! Elle remporte un franc succès. Mais alors qu'elle se formait pour devenir gestionnaire, elle réalise en fait que bâtir un empire mondial de la tarte n'était pas ce qu'il y avait de plus sexy ! Son formateur lui demande où elle en est, ce qu'elle imagine être dans 5 ans, puis dans 10 ans etc... C'est à ce moment là qu'elle comprend qu'il n'y a qu'une chose au monde qui la motive assez pour se projeter à ce point sans commencer à déprimer : les jeux vidéos !
Deuxième révolution professionnelle ! Elle utilise toutes ses économies, vend sa voiture et part en Angleterre pour se former à la programmation. C'est à la fin de ses études qu'elle développe le jeu qui s'appelait encore à l'époque Pixel Rift ! C'était avant qu'Oculus lui demande de changer de nom (bienvenue au club, Ana !). Ce n'était qu'un projet pour faire ses premières armes, mais l'accueil du public et des médias a été tellement bon qu'elle a décidé d'en faire un jeu complet, dont la sortie est prévue pour la fin de l'année 2016.

Quand as-tu essayé la VR pour la première fois?
J'ai découvert la VR quand j'ai essayé le DK1 ! C'était un choc. C'était même au dessus du plaisir que j'ai ressenti quand j'ai découvert la Megadrive pour la première fois. Je me disais : c'est totalement fou, on peut aller dans l'imagination des gens, à l'intérieur de leur esprit ! Ce n'est pas seulement le regarder sur un écran non ! Avec la VR, vous sentez véritablement que vous êtes là ! Ce qui me plaisait, c'était d'inviter les gens à l'intérieur de mon monde ! 

Un monde fait de technologie de pointe et de rétro ?
J'adore explorer de nouvelles choses. Si je fais quelque chose qui a déjà été fait, je n'ai aucune motivation. La VR c'est un monde totalement nouveau et j'adore ça. Avec Pixel Ripped, j'avais envie de transporter les gens dans le temps. Je me suis dit que je devais faire partager cette experience, qui a été de vivre dans les années 80 et 90, et de voir la naissance des jeux video, les améliorations graphiques, attendre les nouvelles consoles etc... C'était une époque géniale, ça ne sera jamais plus la même chose ! Et puis, ce jeu est une sorte d'autobiographie. Au début le personnage était un garçon. Puis quelqu'un m'a dit mais pourquoi tu ne mettrais pas une fille comme personnage principal ? Tu te sentirais plus proche. Et quand nous avons fait ça, tout devint plus facile pour moi, tout est devenu fluide. 

Comment t'es venue cette idée de jeu dans le jeu, dans les années 80… ?
Je devais définir mon projet de fin d'étude. Je galérais pour trouver quelque chose. Et j'ai fais ce rêve ! Un rêve où je jouais à un jeu sur la télé quand soudain le jeu s'est mis à changer ! Le monde autour de moi commençait à devenir pixelisé ! Il changeait tant qu'à un certain point : le jeu et la réalité étaient totalement fusionnés ! Dès que je me suis réveillée, j'ai commencé à travailler sur cette idée !
Odissey 2 Magnavox
Odissey 2 Magnavox
Tu es une Fan du retro gaming, quelles sont tes influences majeures ?
Ahh c'est pas facile ! Bon, j'adore Sonic et Megaman 2 par exemple ! En fait les jeux de plateformes quoi. Au début, à la maison, nous avions une Magnavox.
Puis on a eu une Fantom system, et je me disais que c'était la meilleure console du monde. Ce n'est qu'après que j'ai compris que c'était un clone Brésilien de la NES. Ensuite, on a eu une Megadrive. Des voisins avaient la Nintendo que j'aimais bien, mais mon clan était celui de Sega.
Console Très Brésilienne Phantom System clône de NES avec des contrôleurs Megadrive
Console Très Brésilienne Phantom System clône de NES avec des contrôleurs Megadrive
Vous avez changé beaucoup de choses depuis la démo ?
On avait à la base l'idée de 5 niveaux différents. Mais maintenant, on s'est lancé sur 5 chapitres. Par exemple la salle de classe de la démo que vous avez pu tester, maintenant c'est un chapitre qui comprend à lui seul 5 niveaux. L'année 1989, qui va être la première sortie, ça sera l'école. Il y aurait la salle de classe avec la prof principale, mais aussi la pause avec la cour de récréation etc.. Le jeu dans le jeu est beaucoup plus long, et par ailleurs, dans la salle de classe, il y a encore plus de choses à faire pour arriver à distraire la prof. Il y a davantage d'histoire et c'est plus fou que ça ne l'était au départ.
Interview de Ana Ribeiro, créatrice de Pixel Ripped - 19
Je vois que vous avez un Dev Kit de Sony, il sortira sur Playstation VR aussi ?
On y travaille oui. On travaille sur les trois casques. Quand à Sony, il semblerait qu'ils aiment beaucoup le jeu. On a le dev kit, mais ils doivent encore voir et vérifier si c'est assez confortable etc... C'est comme avec Oculus, ils ont des critères spécifiques. On doit optimiser tout ça pour chaque casque.

Avez-vous pensé à adapter le jeu pour des contrôleurs VR ?
Oui, avec les Touchs ça pourrait être bien, car on a le côté joystick et les boutons du genre manette traditionnelles. On pourrait rendre le jeu encore plus immersif avec ça, en imaginant passer d'un mode manettes (avec les deux Touchs l'une à côté de l'autre) à un mode plus interactif, où la personne peut jeter les boulettes de papier en classe en faisant véritablement l'action. Je ne suis pas totalement satisfaite du système actuel, où il faut utiliser la vue pour jeter des objets, car ce n'est pas réaliste. Donc oui, ça serait une très bonne chose.

Il y a de plus en plus de personnages donc de plus en plus d'animations, avez-vous quelqu'un dans l'équipe qui est spécialisé dans le domaine ?
Non pas vraiment. On fait tous un peu de tout. Steph, ma collègue avec qui on a fondé la boîte pour produire le jeu, se charge de donner un coup de polish aux animations, mais ce n'est pas son métier principal. Je fais beaucoup d'animations dans Unity. C'est un sacré chemin à parcourir tout ça.

Tu tiens le coup ?
Oh, c'est dur, mais oui. Cela fait maintenant deux ans que je travaille sur ce jeu, donc pour éviter l'immobilisme bien connu des développeurs assis sur leur chaise à longueur de temps, dernièrement je me suis mis à faire de l'exercice tous les matins, grâce à ce super DVD de Julian Michael. 

Qu'est ce que tu rêverais de faire en VR, d'expérimenter ?
Mon rêve serait déjà un petit rêve : avoir la possibilité d'avoir mon bureau en VR et de pouvoir développer mon jeu en VR. Je sais que Unity travaille dessus.
Mais pour un plus grand rêve. J'aimerais voir où est ce que la VR peut nous emmener au delà des jeux. Par exemple pour l'éducation. L'école est tellement ennuyeuse pour les enfants. Ça a été le cas pour moi en tout cas. Avec la VR, les gens vont pouvoir apprendre plus vite et avoir de meilleures expériences.

Quelles ont été tes meilleures expériences VR jusqu'à maintenant ?
Ma meilleure expérience jusqu'à maintenant c'est Bullet Train. Mais je suis très impatiente de voir No Man's Sky en VR aussi.

Quelle est la prochaine expérience, la prochaine étape ?
Il y a beaucoup de choses sur lesquelles j'aimerai travailler. J'adore la science-fiction et j'adore surtout le côté multijoueurs sur lequel j'aimerai bosser. Mais bon, je vais travailler sur Pixel Ripped pour un long moment. En plus le prochain level dans les années 70 sera très différent. Ah oui, je vais aussi porter la flamme olympique à la cérémonie d'ouverture, et pour l'occasion, une des plus grosses boîtes de VR au Brésil va venir faire un documentaire sur moi dans ma ville natale. 
MERCI ANA et BON COURAGE POUR LA SUITE! 

Site internet : http://www.pixelripped.com/
 
Pixel Ripped sur ETR Apps
Pixel Ripped nous plonge dans l'univers des jeux vidéos des années 80 avec un concept de "jeu dans le jeu".  


Tag(s) associé(s) : Oculus Rift CV1, Actualité, Playstation VR, HTC Vive, Interview
3 COMMENTAIRES

Connectez-vous pour commenter.