INTERVIEW
Interview d'Olivier Godest, fondateur du salon Virtuality

Publié par
 @NiK_ETR
le 20/02/2017 à 16:47
Olivier Godest est le fondateur du Virtuality, salon grand public à Paris consacré à la réalité virtuelle. A quelques jours de l'ouvertures du salon (le 24 février), nous tenions à échanger avec Olivier pour en savoir un peu plus sur cette première édition.
 

ETR : Bonjour Olivier, pouvez-vous commencer par vous présenter et nous expliquer comment vous êtes « tombé » dans la réalité virtuelle ?

Olivier Godest : Bonjour Nicolas, je m’appelle Olivier Godest et je suis le fondateur du Salon Virtuality. J’ai un background assez peu linéaire avec des expériences variées. Événementielles bien sûr, mais également comme consultant sur l’écritures d’œuvres Transmedia après un passage chez Orange, ou encore en agence de communication sur des problématiques digitales et social media.

Je suis passionné par les nouvelles technologies en général et j’ai d’abord découvert le potentiel de la réalité virtuelle avant même de l’essayer. C’était à l’occasion d’une petite conférence que je devais animer lors du Comic Con à Paris fin 2015, je devais interviewer mon ami Antoine Cayrol et en préparant mon intervention j’ai commencé à mettre le doigt dans ce qui est devenu Virtuality.
 

ETR : Quel est votre rapport avec cette technologie ? Vous en êtes un utilisateur quotidien ?

OG : A mon grand regret je manque de temps pour l’utiliser quotidiennement mais je suis un consommateur régulier de contenus en réalité virtuelle. Au bureau nous avons un HTC Vive, un Playstation VR et un Samsung Gear VR. Nous prenons le temps de découvrir dès que possible des nouveautés, nous pensons que c’est en nous mettant au niveau des utilisateurs non professionnels que nous appréhenderons au mieux le marché dans sa globalité.
 

ETR : Comment voyez-vous évoluer ce nouveau médium sur les années à venir ?

OG : Je le vois évoluer sur 3 grands points principaux :
  • Encore plus de nouveaux contenus. 2016 était l’année de lancement des premiers casques VR accessibles à tous. 2017 doit être une année de confirmation au niveau des contenus avec des titres AAA (superproductions) et un catalogue aussi riche en quantité qu’en qualité. C’est une étape indispensable avec le deuxième point à venir pour le développement d’un marché grand public.
     
  • Une baisse des coûts de la technologie. Du côté des consommateurs mais également du côté des producteurs. La VR reste une technologie encore relativement chère. Comme toutes les technologies précédentes je pense que nous assisterons à une élévation de la qualité du matériel et à une baisse des coûts globaux au fil des années.
     
  • Un rapprochement entre réalité virtuelle et réalité augmentée. Ces deux technologies aux usages très différents ont un vrai potentiel de rapprochement, ce qui permettrait notamment de rendre la réalité virtuelle plus collective, un facteur également important pour son développement de masse. Jetez un œil au travail de Drew Gottlieb, il a développé une application combinant réalité augmentée avec Microsoft HoloLens et réalité virtuelle avec HTC Vive, voici peut-être une petite fenêtre sur le futur.
 
ETR : Comment est venu l’idée de l’organisation du salon Virtuality ? Qu’est-ce qui distingue le Virtuality d’autres salons tels que le Laval Virtual déjà présents en France ?

OG : L’idée de Virtuality est arrivée très spontanément dans mon esprit. Je suis parti de quelques constats : intérêt très fort du public, technologie prête et eldorado technologique à explorer, potentiel marché pour nos entreprises françaises. J’ai alors cherché un événement dédié à la VR à Paris et je n’ai rien trouvé. La VR était toujours noyée parmi d’autres technologies mais c’est un sujet tellement riche qu’il mérite d’être traité à part.

Ce qui nous distingue d’autres salons c’est aussi notre localisation : un événement en plein cœur de Paris est pratique pour de nombreux décideurs et médias basés dans la Région, beaucoup de ces personnes n’ont pas forcément le temps pour un long déplacement et notre proximité est un facteur important.

Nous nous différencions également avec notre programmation inédite. Plus de 100 exposants dans des secteurs très variés, des entreprises leaders du secteur, des marques, des start-ups, des agences, de nombreuses avant-premières. Il y a aura beaucoup à découvrir pendant ces 3 jours, je ne vous ai pas parlé de nos nombreux talks dans nos deux salles de conférences, de nos 6 sessions de networking etc. 

Pour une première édition je pense que nous avons déjà posé des bases solides et nous affinerons tout cela lors des prochaines éditions.

 
Interview d'Olivier Godest, fondateur du salon Virtuality - 4

ETR : Justement, combien de visiteurs attendez-vous pour cette première édition ?

OG : Nous espérons attirer environ 10 000 personnes dont environ 50% de professionnels. Ce n’est pas toujours facile de distinguer les professionnels du grand public mais je pense que nous arriverons à cet objectif.
 
ETR : Combien de stands partenaires sont prévus ? Quels types d’expérience pourront découvrir les visiteurs ?

OG : Il y aura une centaine de stands répartis sur les deux étages du Centquatre-Paris. Nous avons édité sur notre site web un lien résumant quelques-unes des expériences à découvrir sur place.

Expériences sur Oculus Rift, sur Playstation VR, sur Samsung Gear VR, sur HTC Vive et avec des simulateurs complémentaires comme l’Hypersuit, les simulateurs 9DVR de 3HProd, le Birdly ou encore avec Caterham Drive XP, nous vous avons préparé un programme riche en émotions.
 

ETR : Si on peut trouver dans la liste des partenaires HTC (Vive) et Microsoft (HoloLens) qui seront présents sur le salon, nous remarquons que d’autres fabricants tels que Oculus/Facebook (Oculus Rift), Samsung (Gear VR) ou Sony (PSVR) ne seront pas présents. Y’a-t-il une raison particulière ?

OG : Non il n’y a pas de raisons particulières, les marques que vous citez ont déjà beaucoup communiqué ces derniers mois et Virtuality n’était peut-être pas encore marqué au fer rouge dans leurs calendriers de communication. Mais nous avons de très bonnes relations avec ces acteurs et nous espérons bien pouvoir compter sur leur participation pour les prochaines éditions de Virtuality.


Nous remercions beaucoup Olivier Godest d'avoir pris un peu de son temps pour répondre à nos questions en plein dans les derniers préparatifs et nous vous donnons à présent rendez-vous dès vendredi pour les premiers retours depuis le Virtuality !
 


Tag(s) associé(s) : Virtuality, Actualité, Interview
8 COMMENTAIRES

Connectez-vous pour commenter.