Prochain événement    Virtuality : trois jours 100% réalité virtuelle à Paris...    du 24/02/2017 (10:00) au 26/02/2017 (19:00)

PREVIEW
Aperçu : Le Pimax 8K, pas encore prêt pour le grand public

Ecrit par Joe Durbin
Traduit par
Article original
le 11/01/2017 à 12:25
On a publié un dossier il y a quelques semaines sur Pimax. La startup prête à sortir les poings a annoncé son lineup du CES 2017, qui inclut un casque avec une résolution 8K (4K par oeil) et un FOV de 200°.La sortie d'un casque aussi avancé pourrait complètement secouer l'industrie de la VR, où la résolution et le FOV restent encore deux problèmes à régler. Nous avons eu la chance de tester le casque de Pimax sur le show floor du CES et on a pu apercevoir un casque prometteur, mais qui est loin d'être le Vive ou Rift Killer annoncé.

Design

Le Pimax 8K est large. Il est beaucoup plus large que tous les autres casques VR disponibles sur le marché et rappelle le StarVR, qui s'est fait discret ces derniers temps. Les limites horizontales du casque dépassent la tête de quelques centimètres sur les côtés et le viseurs se courbent à un angle vers un point central. Cela rend le casque bien plus "courbé" que le Rift, le Vive ou le PSVR. Il semble clair que le FOV a été favorisé par rapport au design et au confort.
Aperçu : Le Pimax 8K, pas encore prêt pour le grand public - 7

Confort

Le casque VR 8K tient plutôt bien sur le visage et sa légèreté surprend pour un casque aussi gros. Cependant, l'ergonomie est un peu sacrifiée afin de proposer un FOV plus large. Tout le poids semble se reposer sur le nez, ce qui laisse une marque rouge pouvant rivaliser avec le fameux ovale de l'Oculus Rift. Le Pimax 8K est toujours en développement donc cette partie pourrait être améliorée à l'avenir.

Performance

On arrive enfin à la partie la plus intéressante : Est-ce que le Pimax 8K parvient à délivrer ce qu'il promet, à savoir un rendu visuel révolutionnaire ? Et bien la réponse courte est : non.

La réponse longue est que le Pimax HMD est prometteur, mais souffre de défauts impardonnables. Le premier est un manque complet de positionnal tracking. Les représentant de la firme nous ont assuré qu'il sera ajouté ce printemps, mais pour l'instant, on est limité aux mouvements de la tête, ce qui est loin de pouvoir rivaliser avec les meilleurs casques VR actuels.

Le second problème est la luminosité. Avoir la plus haute résolution qui existe ne sert pas à grand-chose si l'écran n'est pas illuminé correctement. Le Pimax a clairement le plus gros FOV de tous les casques qu'on a testé, mais son écran était tout simplement trop sombre pour pouvoir profiter de ces innovations. L'équipe de Pimax a pris à coeur cette remarque et a expliqué qu'un retroéclairage plus puissant sera inclut dans leur prochain prototype.

Pour finir, le Pimax 8K n'utilise pas d"écrans OLED mais des écrans LCD et la firme a décidé d'utiliser des algorithmes software pour optimiser le rendu. Ils appellent cette technique le "Brainwarp" et ça fonctionne. L'image se rafraîchit correctement avec mes mouvements de la tête, moins de latence qu'on aurait pu le croire et presque aucun motion blur (flou de mouvement).

Note d'ETR : La baisse de luminosité est sûrement causée par l'implémentation d'un système de Black Frame Insertion, la technique de "Low Persistance" implémentée dans nos casques VR. Cette dernière introduit une image noire entre chaque image ce qui supprime le motion blur mais réduit la luminosité globale. Cette technique ne fonctionne correctement que sur les écrans OLED en général, puisque leur temps de réponse est quasi nul (de 0.1 à 0.02ms contre 10 à 20ms pour le LCD), limitant ainsi au maximum le temps d'exposition de l'image noire et donc la baisse de luminosité perçue.
Aperçu : Le Pimax 8K, pas encore prêt pour le grand public - 12

Conclusion

Le Pimax 8K était un de mes plus grands espoirs pour le CES 2017, mais il est encore trop immature pour faire face aux gros casques VR. La société est sur le point de lancer une campagne Kickstarter  et peut-être que les fonds supplémentaires les aideront à régler certains de ces problèmes pour faire du casque un vrai produit. En attendant, comme on dit : si c'est trop beau pour être vrai, c'est que c'est bien le cas.

Test réalisé par notre partenaire UploadVR durant le CES 2017.


Tag(s) associé(s) : Pimax 8K, Hardware, Preview, CES 2017
10 COMMENTAIRES

Connectez-vous pour commenter.