Prochain événement    Arcade Saga : Action Multi chez ETR    du 27/10/2017 (21:15) au 27/10/2017 (23:59)

PREVIEW
Aperçu : prise en main du devkit du casque HP Windows VR

le 05/08/2017 à 20:58
Cette semaine, notre partenaire UploadVR a eu entre les mains la première édition du kit de développement du casque "Windows Mixed Reality" HP. Tout d'abord, laissez-nous préciser un élément de langage. Microsoft utilise le terme « Réalité Mixte » pour encapsuler la réalité virtuelle (VR), la réalité augmentée (AR) et tous les autres périphériques connexes. Les HoloLens, par exemple, sont la partie AR de Microsoft, tandis que les casques HP et Acer utilisent leur plate-forme VR (bien qu'ils se réfèrent à eux comme des casques « immersifs » dans la documentation, concrètement, ce sont des casques de réalité virtuelle). Tout ceci est donc un peu confus, mais comprenez qu'il s'agit bien de casques de réalité virtuelle et non de dispositifs de réalité mixte ou fusionnée.

HP (329,99 $) et Acer (299,99 $) travaillent sur leurs propres kits de développement (ainsi qu'ASUS et Dell). Ils présentent essentiellement les mêmes spécifications techniques. Selon les listes de produits, les casques comportent tous :
 
  • Deux écrans avec une résolution totale de 2880 x 1440p (1440 x 1440p par oeil)
  • Une diagonale de 2.89 pouces par écran
  • Deux caméras intégrées sur le devant du casque qui permettent de faire du positional tracking sans capteur externe
  • Un champ de vision horizontal de 95°
  • Une fréquence pouvant monter à 90Hz
  • Un système de maintien suspendu sur le front, similaire au PSVR
  • Un micro intégré et une prise jack pour les écouteurs audio
  • Un câble de 4 mètres avec des sorties HDMI et USB 3.0
     
Pour autant que je puisse dire (sans avoir testé le kit de développement Acer, mais sachez que notre colis est en cours d'expédition), la seule différence entre les deux est qu'HP a une sangle "doublement rembourrée" et un bouton de réglage (par opposition à un design scratch sur l'Acer) et le cordon HP peut être détaché, tout comme pour le PSVR. HP a également déclaré précédemment qu'il y avait plus de place pour le nez dans leur version. À part cela, ils sont essentiellement les mêmes et fonctionnent en utilisant la même "Windows Mixed Reality Platform" sur votre PC.
 
Aperçu : prise en main du devkit du casque HP Windows VR - 4

Installation

Le casque HP Windows VR est vraiment un kit de développement pour le moment. Quand j'ai ouvert la boîte, tout ce que j'ai trouvé était le casque dans un sac, entouré d'un rembourrage, et des papiers d'avertissement cachés sous la doublure en carton. C'est tout. Aucun manuel d'instruction ni quoique ce soit du genre. Si vous êtes un simple consommateur, alors vous ne devriez pas en acheter un. Cette version est clairement destinée aux développeurs qui veulent commencer à faire des applications pour les casques et la plate-forme.

De ce point de vue, le processus d'installation a été frustrant, du moins pour moi personnellement. Au début, tout ce que vous devez faire c'est de brancher le casque et la fenêtre du portail de Windows Mixed Reality apparaîtra automatiquement et vous informera si vous devez vous mettre à jour. Il s'avère que non seulement vous devez activer votre compte Microsoft dans le programme «Windows 10 Insiders» pour obtenir des versions préliminaires de Windows 10, mais vous devez aussi vous assurer que la version la plus à jour de Windows (The Creator's Update) est également installée. Si vous êtes sur une machine relativement récente comme je l'étais et que vous n'avez pas pris le temps de la mettre à jour depuis un certain temps, cela pourrait être une grosse contrainte de temps pour vous aussi. Heureusement, il existe une liste de pré requis en ligne pour se préparer. Après plusieurs heures de mises à jour et de redémarrages multiples, j'ai finalement été bon pour la suite.
 
Aperçu : prise en main du devkit du casque HP Windows VR - 7

A titre indicatif, je teste le casque HP sur une machine HP Omen, dotée d'une carte graphique GTX 1060 et d'un processeur Intel i5-7400 avec 8 Go de RAM. Un système qui entre aisément dans la configuration recommandée. J'ai essayé de l'utiliser sur mon ordinateur portable relativement bas en configuration avec un processeur AMD FX-9830P et un GPU Radeon RX 460. Selon l'assistant d'installation, la carte graphique n'était pas assez puissante.

Une fois le "Mixed Reality Portal" ouvert, j'ai commencé le processus d'installation, dont un extrait est affiché dans l'image ci-dessus. C'était comme installer SteamVR pour la première fois avec une option roomcale ou une option assis / debout. Si je choisissais le roomscale, il me fallait pointer le casque vers l'écran (les caméras tournées vers l'extérieur), puis tracer toute la pièce, comme je le ferais avec les contrôleurs de mouvement pour un Rift ou un Vive. Pour la configuration assise, je devais simplement le pointer vers l'écran.

Après cela, j'ai allumé mon contrôleur Xbox One (il ne supporte que cela ou le clavier / souris pour le moment) et j'ai mis le casque sur mon visage. L'écran de chargement m'a demandé de regarder un peu autour avant de me placer dans mon environnement de bureau virtuel par défaut.
 

La plateforme Windows VR

Une fois dedans, les choses étaient assez faciles à comprendre - vous pouvez voir à quoi ressemble l'environnement Home par défaut et certaines des applications dans la vidéo ci-dessus. Cependant, soyez conscient qu'une fois en VR la résolution semble bien plus nette et tous les visuels sont beaucoup mieux. Comme j'étais en train d'enregistrer le flux de sortie sur mon ordinateur de bureau, il est nettement moins bon et n'est pas représentatif de ce à quoi cela a l'air à l'intérieur du casque. En utilisant mon regard, je pouvais regarder autour et sélectionner des choses comme l'application Holograms sur mon mur. Après l'avoir sélectionné, je pouvais regarder autour et placer des objets virtuels pour décorer l'espace. Maintenant, j'ai un petit chien mignon qui me regarde dans un coin ce qui me rappelle la maison.

Pour autant que je puisse dire, les seules applications que vous pouvez utiliser sont celles qui proviennent du store Windows. Si j'appuie sur le bouton Windows sur le clavier ou sur le bouton Xbox de mon contrôleur, il affiche une interface du genre menu Démarrer. Je peux alors choisir quelques applications présélectionnées comme Microsoft Edge pour la navigation sur le Web, une visionneuse photos, un client vidéo, et plus encore. On trouve aussi des jeux comme Candy Crush et Minecraft. Si les applications sont lancées, elles apparaissent dans une fenêtre flottante tout comme les autres applications 2D.

Toutes ces fenêtres peuvent être déplacées librement dans l'environnement afin que je puisse vraiment personnaliser ce à quoi ressemble mon "Home" dans Windows VR. Epingler des choses où vous le voulez comme vous le feriez sur votre menu Home de Windows 10, cela fonctionne très bien et cela vous permet de garder les choses facilement accessibles. La zone loft est vraiment spacieuse et a beaucoup de zones murales afin que je puisse facilement mettre quelques fenêtres Edge dans une seule pièce pour la navigation sur le Web, et placer quelques jeux dans une autre pièce.

Pour une plate-forme devkit, les interactions et les performances paraissent vraiment très bonnes. En utilisant le stick gauche de mon contrôleur, je peux avancer pour générer un point de téléportation partout où je regarde et utiliser le stick droit pour tourner instantanément. Lorsque j'ai accédé à l'application "Films & TV", il a même automatiquement chargé une section vidéos 360°. Lorsque j'ai choisi une vidéo, elle a été lancée automatiquement tout autour de moi sans avoir à charger une autre application de lecteur vidéo 360 de quelque sorte.

Et... c'est à peu près tout pour le moment alors que le monde des développeurs est occupé à concevoir des choses. L'expérience la plus intéressante que j'ai trouvée s'intitule HoloTour et est semblable aux vidéos "Bienvenue dans la réalité virtuelle" que j'ai vues sur Samsung Gear VR. Je dois faire une visite virtuelle à Rome et marcher en découvrant le potentiel du tourisme VR.

Enfin, il y a un focus sur l'interaction contrôlée par la voix pendant certains processus d'introduction et d'installation. Cortana vous accueille avec l'application de bienvenue "Mixed Reality Platform" et je peux faire des choses comme ouvrir le menu Home avec ma voix ou sélectionner des choses. Pendant le HoloTour, je pouvais même répondre au programme et lancer des événements de cette façon. Tirer parti du potentiel de Cortana et la mélanger avec des univers immersifs pourrait être un cas d'utilisation vraiment amusant qui pourrait aider Windows VR à se démarquer un peu des concurrents.
 
Aperçu : prise en main du devkit du casque HP Windows VR - 12

Le design du casque VR d'HP


Lorsque vous portez le casque VR d'HP, il n'y a pas d'autre moyen de le décrire que de vous dire que vous ressemblez à Robocop. C'est une très bonne chose selon mon opinion. Surtout par rapport à l'Acer, qui est un genre de mix entre un grille-pain et un micro-onde. En tant que grand fan du PSVR du point de vue de sa conception, j'ai grandement apprécié le port du casque HP. Le système se pose facilement autour de ma tête et le bouton de réglage sur l'arrière fonctionne comme pour le PSVR. Ma seule gêne est qu'il manque un réglage pour la distance des lentilles, ce qui fait qu'il est un peu trop loin de mon visage. C'est confortable, mais j'aurais aimé que mes yeux soient un peu plus proches pour étendre le champ de vision. Dans l'état actuel des choses, je vois clairement les bords noirs autour des lentilles dans ma vision périphérique et j'ai comme l'impression de regarder à travers un tube, surtout au début. Cela disparaît et j'ai fini par l'ignorer après un certain temps, mais le manque de capacité à régler cette distance semble être un oubli. La modification de l'IPD se fait via une option dans les paramètres de la plate-forme. Espérons que ces fonctionnalités soient améliorées pour la version grand public.
 

La résolution marque un nouveau gap par rapport aux autres casques sur le marché, ce qui est génial. Étant donné que la plate-forme Windows VR se positionne davantage comme une suite plus bureautique avec l'épinglage d'applications et l'accès au navigateur Web, une résolution plus élevée est extrêmement importante, en particulier pour la lecture des textes. Il y a encore du screen door effect (impression de grille), mais il est à peu près le même que sur le Rift et le Vive d'après mon expérience et les lentilles présentent toujours le même besoin de trouver le «bon endroit» près du centre de votre vue pour tout voir clairement. Fait intéressant, j'ai remarqué plus de lignes de pixels verticales que de lignes horizontales, mais le texte était beaucoup plus clair avec le casque HP sur Windows VR que sur Rift ou Vive.
 

Il est également intéressant de noter à quel point tout est clair. Oh, et je peux basculer la visière pour regarder facilement les choses en dehors de mon monde VR.

Du point de vue de la conception, HP a fait un très bon travail. C'est confortable, c'est de haute qualité, et c'est approprié compte tenu des objectifs d'utilisation. Le cordon est suffisamment long pour vous permettre de marcher librement, mais il reste encore une gêne. Avec quelques petits ajustements, cela pourrait devenir l'un des meilleurs casques de réalité virtuelle sur le marché.
 
Aperçu : prise en main du devkit du casque HP Windows VR - 20

Détection des mouvements

J'ai pu utiliser le casque d'HP Windows VR en roomscale et avec les configurations debout / assise en obtenant d'excellents résultats. Étant donné que vous n'avez pas besoin de configurer des stations de base (comme avec le Vive) ou de brancher des caméras de suivi (comme avec le Rift), je suis honnêtement choqué, le suivi fonctionne très bien. En utilisant les deux caméras intégrées à l'avant de l'appareil, le casque VR d'HP sait toujours où vous vous trouvez dans votre environnement.

La fluidité est au rendez-vous et il a suivi mes mouvements sans problèmes. Cela fait de cet appareil une démonstration de technologie impressionnante et j'espère que cette solution sera utilisée à l'avenir. Étant donné que les contrôleurs ne sont pas encore sortis, il est difficile de dire à quoi ressemblera le système complet, mais un casque VR dans la tranche de 299 à 329$ est une très bonne affaire, même sans contrôleurs de mouvement, en particulier pour un kit de développement.
 

Conclusion

Comme il s'agit d'un nouveau kit de développement, il y a reste encore beaucoup de questions. J'ai demandé à notre correspondant presse chez Microsoft si les applications non-Windows Store fonctionnent facilement (j'ai pu naviguer dans mon bureau avec une fenêtre épinglée et accéder à des choses comme Slack et Steam, mais ce n'était pas intuitif ou idéal). Je lui ai également demandé si SteamVR sera accessible, comme il l'est sur le Rift et le Vive, et quand sortiront les contrôleurs de mouvement que vous pouvez voir ceux en action dans la vidéo ci-dessus.

Pour commencer à créer du contenu pour ce dispositif, vous n'avez même pas besoin du kit de développement. Microsoft a publié un émulateur Windows Mixed Reality pour tester les applications pour leurs "casques immersifs" semblables à ceux de l'émulateur HoloLens qu'ils ont publié précédemment. Ils recommandent également de créer des applications avec Visual Studio 2017 et la version preview Mixed Reality du moteur Unity (bien qu'il semble que vous devrez contacter un gestionnaire de Microsoft pour y accéder).

La plus grande force de la plate-forme Windows VR est peut-être le simple fait qu'il ne nécessite pas de programmes tiers. Vous le branchez avec un connecteur USB et HDMI et vous êtes prêt à l'utiliser. Il fonctionne directement avec Windows. Pas de caméras, pas de marqueurs, pas de Steam, pas d'Oculus Home. C'est juste Windows en VR. Il y a quelque chose de vraiment attrayant dans cette simplicité.
 


Tag(s) associé(s) : Windows, HP, Hardware, Actualité, Preview
21 COMMENTAIRES

Connectez-vous pour commenter.