TEST
Toybox Turbos

le 04/01/2015 à 16:36
Commençons par un petit récapitulatif des faits. En 1991 sortait sur la Nes de Nintendo le jeu Micro Machines développé par Codemaster. Au fil des années, de nombreux épisodes sont venus rejoindre leurs ainés sur tous les supports possibles et imaginables ! Turbos, V3, V4...
Mais voilà, en 2013, Codemaster veut développer un nouvel épisode de sa licence culte. Le souci : ils ont perdu les droits de la célèbre marque de voitures miniatures... C'est ainsi que naquit ToyBox Turbos.

Mais là où cela nous intéresse plus particulièrement, amis Riftiens, c'est qu'ils ont décidé de l'adapter pour l'Oculus Rift... Et qu'ils ont fait les choses bien !

Si comme moi vous avez passé pas mal d'heures à vous battre avec vos potes pour savoir qui était le meilleur pilote de voitures miniatures, alors vous ne serez clairement pas dépaysé par ce Toybox Turbos. Le Gameplay n’a en effet pas changé d'un poil et les modes de jeu gardent les classiques Courses, Contre la montre et le mode qui a fait véritablement connaitre la série, Elimination.
Le solo du jeu se contentera donc de vous faire enchainer ces types de course contre des adversaires contrôlés par l'intelligence artificielle avec différentes coupes classées par catégorie de véhicules. Transport public, construction, urgence... Le concept reste toujours le même, mais les véhicules varient.
Les modélisations des véhicules sont d’ailleurs une des forces du jeu, car à l'écran de sélection, se servir du Positional Tracking pour s'en approcher permet de se rendre compte qu'ils sont plus vrais que nature ! Un vrai plaisir pour les yeux et de quoi nous faire retomber en enfance.
 
L'adaptation est parfaite et le fun toujours présent.
L'adaptation est parfaite et le fun toujours présent.
Nous avons parlé des véhicules, parlons maintenant des courses. Elles aussi ont vraiment été conçues avec soin. Chaque éléments de la course est modélisé en 3D (pièce à ramasser, cadeau de choix des armes, élément du décor...), ce qui fait qu'on a réellement l'impression d'être un enfant se tenant au-dessus de son circuit improvisé pour faire concourir ses petites voitures. Oui, les courses présentes sont parfaites... Mais il y à un gros hic, c'est qu'elles sont aussi beaucoup moins variées en comparaison des Micro Machines ! Ou sont donc passées les courses sur l'eau ? Et celle dans le sable ou sur la terre ?? ToyBox ne compte en effet pas une seule course dans un environnement extérieur, ce qui ne manquera pas de décevoir les habitués du genre qui y jouent depuis plus de 20 ans (le premier Micro Machines commençait par une course sur l'eau pour tout dire...)
 
Oubliez les bateaux de V3, ils ne sont pas présents dans ce ToyBox.
Oubliez les bateaux de V3, ils ne sont pas présents dans ce ToyBox.
Vous n'aurez donc pas le droit de conduire des petits bateaux dans cet épisode, vous n'aurez pas non plus la chance de croiser des animaux sauvages faisant 10 fois la taille de vos véhicules. Un vrai retour en arrière en comparaison de V4. (Sans compter le nombre de véhicules qui passe de plus de 700 dans V4 à environ 35 dans Toybox...)
Notons aussi les musiques du jeu qui sont bien souvent des samples d'une trentaine de secondes qui se répètent en boucle (après 3h de jeu, la musique du menu devient insupportable). Enfin vous devrez sans doute recentrer la caméra en mode poursuite à chaque début de course. Fort heureusement, le bouton est facilement accessible.

 
La vue traditionnelle est bien présente en mode Rift.
La vue traditionnelle est bien présente en mode Rift.
Côté contenu, ToyBox Turbos a gagné un mode Online... Malheureusement, lors de nos essais, le mode était totalement désert. J'ai en effet essayé en vain de faire des parties multijoueurs à divers moments de la journée mais je n'ai jamais trouvé un seul adversaire. Il vous faudra donc organiser une partie avec vos amis pour espérer jouer contre de vrais adversaires. Vous avez aussi comme toujours le mode local qui est présent, mais autant vous le dire tout de suite, si c'est pour y jouer sur le moniteur, Micro-Machine V4 sera probablement plus intéressant que Toybox Turbos...
Et puis il doit se trouver pour une bouchée de pain maintenant.



 
Les points forts
  • Adaptation Rift au top niveau
  • Voitures et niveaux avec une superbe modélisation
  • Encore plus fun en VR !
Les points faibles
  • Environnements extérieurs absents
  • Contenu
  • Caméra à recadrer à chaque course en mode poursuite
  • Musique répétitive
Conclusion
73 /100
3.65

Comment conclure sur Toybox ? Je dirais qu'il y aura probablement les non-habitués de la série Micro Machines qui ne verront pas les manques et pourront donc s'éclater comme des petits fous sur un jeu qui bénéficie, il faut le dire, d'une adaptation Oculus Rift aux petits oignons.
Les autres par contre, se rendront vite compte en ayant fini l'aventure et débloqué tout le contenu, qu'il propose au final moins de choses que les précédents épisodes. Pas de course aquatique ou en extérieur, exit le mode Battles apparu sur Gamecube, et aussi le mode création de niveaux de V4 qui aurait été bien sympa avec pourquoi pas des échanges de contenu Online...

Bref, alors qu'on s'attendait logiquement à en avoir plus dans ce clone des Micro Machines, on se retrouve finalement avec moins. Et même si le jeu est techniquement très bon et proposé à bas prix, le constat est malgré tout un peu décevant... Espérons que de futurs DLC viendront combler les manques.

Config de test : 
I5 2500k, 8GB DDR3, R9 280X TRI X-OC
Parfaitement fluide




Tag(s) associé(s) : Oculus Rift, Test
5 COMMENTAIRES

Connectez-vous pour commenter.