TEST
Interview et avis sur la démo de Virtual Rift

Publié par
Article de la communauté
le 27/02/2015 à 11:11
Interview et avis sur la démo de Virtual Rift - 2
Chers amis Riftiens dernièrement j'ai testé la démo de Virtual Rift . Pour ceux ne sachant pas en quoi consiste cette démo compatible Oculus Rift DK1 et DK2, il s'agit d'une démo de type contemplation dans laquelle on visite un appartement. Les particularités de cette démo sont qu'il est possible d'interagir avec le décors qui nous entourent. Nous pouvons changer le plancher ainsi que le cycle jour/nuit. 
Pour ma part, j'ai bien aimé ma petite visite, c'est pourquoi j'ai voulu me renseigner un peu plus sur ce studio de développement. C'est donc à ce moment précis que j'ai décidé de les contacter dans le but de faire taire la faim qui venait d'entrer en moi ;) 

Un, deux, trois et voilà le message est parti ! 

Il ne me fallut pas trop longtemps pour recevoir les réponses à mes questions . 

C'est donc Thomas Keslacy qui a répondu à mes questions. Sans faire plus de blabla, voici l'interview que j'ai eue avec le studio Virtual Rift ! 



Comment décrirais-tu Virtual Rift à un inconnu ? 

Virtual Rift, ce sont deux associés basés sur Montpellier qui souhaitent explorer aux limites un univers en plein essor, la 3D temps réel. Proposer aux entreprises, aux marques, aux designers un accompagnement sur la conception d'univers promotionnels et pédagogiques en 3D temps réel.


Quelles sont les buts/fonctions de Virtual Rift ? 

Le but de Virtual Rift est de résorber la faille entre la réalité et le virtuel. Nous avons conçu pour cela cette première application, destinée aux promoteurs immobiliers, pour allier le réalisme offert par les technologies modernes à l'immersion totale du participant grâce à la Réalité Virtuelle, tout en offrant des fonctionnalités interactives. Vous avez alors la possibilité de choisir le revêtement au sol (carrelages, parquets), le mobilier ainsi que le moment de la journée pour permettre de visualiser l'exposition de votre futur appartement. Nous répondons aux nouvelles attentes des professionnels, à savoir la conception d'applications interactives et immersives, capables de promouvoir leurs produits dans un environnement riche en perceptions et en sensations. Cependant, l'utilité de ces technologies ne s'arrête pas là : les applications immersives modernes sont aussi capables de former de futurs collaborateurs, ou d'assister le domaine médical en améliorant les conditions de vie comme les phobies, la rééducation, la dyslexie. 


Virtual Rift se compose de combien de personnes ? 

Virtual Rift se compose de deux personnes, moi, Thomas Keslacy responsable du graphisme et mon associé, Georges Dupéron responsable de la programmation. 


Qu'est-qui vous a poussé à vous lancer dans la réalité virtuelle en particulier ? 

L'Oculus Rift DK 1, bien sûr. Dès la première expérience, j'ai su que je souhaitais développer sur ce nouveau support, qui ouvre tellement de possibilités.


Quelles ont été votre/vos première(s) expérience(s) VR? 

Justement ma première expérience VR a été Tuscany Demo proposée en téléchargement sur le site d'Oculus. Depuis je teste régulièrement d'autres démos, mais je n'ai pas encore de préférée. 


Pour vous la sortie commerciale du CV1 est prévue fin 2015, Noël 2015 ou qui sait pour la prochaine rentrée scolaire ? 

J'aimerais avoir la réponse, nous l'attendons avec impatience, mais comme vous l'avez bien évoqué dans un article sur entretherift.fr. Oculus se lance dans la VR avec 'Story Studio' et un nouveau genre d'expérience, entre film et jeux vidéo. Création de contenu dédié à la version commerciale, qui pourrait être viable pour la rentrée 2015... Les pronostiques sont ouvertes !! 

 
Conclusion


Pour conclure je tiens à remercier une fois de plus Thomas Keslacy qui a eu la gentillesse de répondre a ces quelques questions et pour vous mes amis Riftiens je vous dis à bientôt avec encore plus d'actualités!




Tag(s) associé(s) : Virtual Rift, Oculus Rift DK2, Unreal Engine, Test, Interview
3 COMMENTAIRES

Connectez-vous pour commenter.