TEST
Bandit Six : Salvo sur Gear VR

le 23/12/2015 à 13:59

Bandit Six est le premier jeu Gear VR testé sur EnterTheRift. Ce jeu de défense de zone a d'ailleurs pour particularité d'être développé par un studio assez important : on le doit en effet aux gars de Climax, développeurs entre autres de Silent Hill : Origins (excellent), Dead Nation, Résogun ou encore Assassin's Creed Chronicles : China.
Le jeu n'est d'ailleurs pas le premier projet VR du studio, car un premier Bandit Six (intitulé juste "Bandit Six") a déjà vu le jour pour le lancement du Gear VR Innovator Edition. Il est donc le deuxième jeu VR du studio, plus ambitieux que son grand frère, et faisant partie du line-up du Gear VR commercial.
 
Le choix des missions
Le choix des missions
Au lancement du jeu, on notera comme premier bon point que le menu est parfaitement pensé pour la VR. Vous incarnez en effet un chef militaire assis à son bureau, avec devant lui quelques dossiers représentant les diverses options du jeu, et un peu plus loin, une sorte de maquette de votre bataille en cours. Cette maquette va vous servir à placer vos tourelles dans un des 4 endroits prédéfinis. Il n'existe par contre que 3 modèles de tourelles différentes :


- La machine-gun, avec un rythme de feu rapide, particulièrement adapté aux ennemis volants.
- Le mortier, lent, mais puissant, parfait pour les unités ennemies à gros blindage, mais inadapté aux ennemis volants.
- L'artillerie, assez lente et puissante, pouvant tirer aussi bien au sol que dans les airs.

Chacune de ces tourelles pourra en bonus être équipée de deux power up que vous pourrez acheter en utilisant la monnaie du jeu qui se gagne avec les points remportés lors des missions (deux points = une monnaie)
 
Les tourelles se placent sur une maquette du niveau
Les tourelles se placent sur une maquette du niveau
Une fois vos tours placées sur la carte tactique, vous pourrez donc vous lancer dans la bataille qui se déroule en vue à la première personne du point de vue d'une de vos tours. Les tours que vous n'utilisez pas passeront alors en mode automatique, mais vous vous rendrez vite compte que non seulement elles vont tirer lentement, mais en plus, elles visent alors comme des pieds.

Pour être efficace, il ne faudra donc pas vous reposer sur l'automatisme de vos tours alliées, mais basculer constamment entre vos tours en glissant votre doigt vers le haut ou le bas du touchpad (L et R à la manette). Pour tirer, laissez simplement le doigt posé sur le pavé tactile afin que votre tour envoie la sauce. Mais attention, si les tours de mortier et d'artillerie peuvent tirer sans relâche (avec un rythme certes lent), les machines-gun chauffent vite, donc pensez à utiliser le tir avec parcimonie pour ne pas vous retrouver avec une tourelle qui refroidit à un moment critique (une barre à gauche de votre viseur vous indique la chauffe de la tourelle).
 
La machine-gun est votre meilleure alliée contre les unitées aériennes
La machine-gun est votre meilleure alliée contre les unitées aériennes
Votre objectif en combat pourra changer. Grosso modo, même s'il faudra toujours dézinguer des hordes d'envahisseurs terrestres, aériens et/ou navals, il faudra aussi parfois protéger certaines unitées alliées, défendre un pont ou encore détruire des usines ennemies. Selon votre réussite à cet objectif, vous vous verrez attribuer d'une à trois médailles nécessaires pour passer au niveau suivant (globalement le jeu permet peu d'erreurs, le dernier niveau ne se débloquant qu'à partir de 32 étoiles et le jeu n'en comptant que 36 en tout).

Les niveaux se suivent et se ressemblent donc un petit peu, mais heureusement le jeu est grandement aidé par sa patte graphique très agréable et tout en cell shading me rappelant énormément celle de XIII, un jeu sorti en 2003 sur console et PC... Et je suis fan de cette patte graphique.

Les décors changent assez souvent, passant des îles tropicales du pacifique au froid de la Russie. On s'amuse donc pas mal dans ce jeu qui sera à privilégier pour des parties courtes, et la difficulté est parfois bien au rendez-vous avec certains niveaux qui vont vous demander d'avoir un oeil partout, avec des attaques simultanées d'avion, de navire de guerre et de char d'assaut, ce qui vous fera switcher entre les différentes tourelles pour ne pas les perdre (elles ont chacune leur propre barre de vie), et aussi votre multiplicateur de points pouvant aller de x1 à x10, qui n'augmente que lorsque vous ne laissez pas passer plus de quelques secondes entre la destruction de deux de vos victimes.

C'est donc avec un certain plaisir que vous parcourrez les 12 niveaux du jeu, et une certaine tristesse quand vous vous rendrez compte assez vite que vous en avez vu le bout.

 
Des points ! Plus de points !!
Des points ! Plus de points !!
2h30. C'est le temps qu'il m’a fallu lors d'un après-midi pour faire le tour du jeu... en ayant obtenu les 36 médailles. Une fois le jeu fini, la rejouabilité n'aura aucun intérêt niveau contenu, car il n'y aura plus rien à débloquer. Mais l'amusement facile du titre pourrait bien vous le faire ressortir de temps en temps, que ce soit pour votre plaisir personnel ou pour le faire tester à un ami...
 

Le verdict

GRAPHISMES
Bandit Six : Salvo flatte la rétine. Ne vous attendez bien entendu pas à des folies graphiques, on tourne après tout en 1440p 3D sur du matos mobile. Mais le style graphique arrive à nous faire apprécier de beaux environnements cell shadés avec de nombreux ennemis à l'écran, sans une seule chute en dessous des 60fps sur toute la durée de mon test (Note 4). Les couleurs sont chatoyantes, la 3D permet de bien apprécier les distances, et le seul reproche pourrait venir de l'aliasing que je n'ai bizarrement aperçu que dans deux niveaux du jeu, mais rien de bien méchant.
AUDIO
Sur ce point-là, le jeu se contente de faire le boulot. Il n'a en effet aucune musique, mais heureusement une fois au combat les bruit des différentes tourelles et ennemis sont bien retranscrits. Ca pète dans tout les sens, et le son est de plus très bien spatialisé. Je me suis souvent fié à mon ouïe pour détecter l'arrivée d'un ennemi par le côté. Une musique "épique" en mode Apocalypse Now aurait cependant été bienvenue.
GAMEPLAY
Le gameplay est globalement fun, et il est jouable que ce soit au touchpad ou à la manette, même si le fait de devoir garder toujours votre doigt sur le touchpad peut se révéler un peu fatiguant à la longue, ce qui pourra faire privilégier la manette quand on a le choix. Le switch entre les différentes tourelles peut aussi se révéler un peu gênant, le jeu vous faisant donc vous déplacer entre vos tourelles de gauche à droite sans possibilité de switcher directement sur l'une ou l'autre. Mais rien de tout ça ne m'a réellement gêné pendant mes parties.
DURÉE DE VIE
Le jeu est certes vendu à un prix raisonnable, mais 2h30 pour finir le jeu à 100%, c'est assez peu. De plus,il aurait pu se prêter au scoring, sauf qu'aucun classement, que ce soit offline ou online n'est de la partie. L'intérêt une fois fini se révèle donc assez maigre.
RAPPORT QUALITÉ/PRIX
Globalement pour 4.99$, on a là un jeu relativement plaisant. On en voit assez vite le bout, mais on se sera amusé tout en appréciant des décors cell shadé du plus bel effet, et le titre se place plutôt bien dans le line-up du Gear VR. Je ne me suis personnellement pas senti floué vis-à-vis de mon achat.
 
NOTE GÉNÉRALE
  72/100

Conclusion

Une assez bonne pioche ce Bandit Six : Salvo. On aurait certes pu s'attendre à plus de la part d'un studio comme Climax sachant qu'ils ont travaillé sur des licences prestigieuses, mais pour un prix assez doux de 4.99$, on tient là un jeu qui va vous donner un bel aperçu des possibilités de votre Gear VR tout neuf.

Beau, fun et avec un gameplay s'adaptant bien aux spécificités du Touchpad, voilà un jeu de lancement qui va vous faire passer quelques (petites) heures de plaisir, et qui pourra être un excellent candidat pour prodiguer le "Whaou Effect" de la VR à votre entourage. Sachez cependant qu'il y a de fortes chances qu'une fois le jeu finit à 100%, ce qui arrive (trop) vite, vous n'y retouchiez plus qu'à de rares occasions.
 


Tag(s) associé(s) : Application, Samsung Gear VR, Test
4 COMMENTAIRES

Connectez-vous pour commenter.