Prochain événement    Gros Multi Onward jeudi 8 déc. à 21h00 !    du 08/12/2016 (21:00) au 08/12/2016 (23:45)

TEST
Space Pirate Trainer, une expérience bien plus addictive que prévu

Publié par
 @kris7277
le 11/04/2016 à 14:50
Space Pirate Trainer n'avait pas vraiment fait des émules lorsqu'il a été dévoilé pendant le SteamVR Developper Showcase. L'expérience, relativement basique d'apparence, est un petit shooter où il faudra tuer des robots volants à l'aide de vos pistolets. Le jeu a donc tout d'une petite expérience VR qui peut s'avérer sympa 10 minutes, mais parfois, il suffit d'un rien pour rendre le tout totalement addictif.
L'expérience repose sur un principe très simple : des robots tentant de vous tuer arrivent par vagues, et vous devez vous défendre afin de faire le meilleur score possible. Pour cela, il faudra donc utiliser l'arsenal qui vous sera mis à disposition, à savoir des pistolets et boucliers. Le choix se fait simplement, car il suffira de faire un geste similaire à celui de "dégainer une arme dans son dos" pour changer instantanément de type d'arme avec une liberté totale (vous pouvez décider à tout moment d'avoir deux boucliers ou deux pistolets) et il sera aussi possible de changer le comportement du pistolet (rafale de 2 tirs, mitraillette, laser etc...) via le trackpad. Rien d'extraordinaire jusque là.
 
Le pistolet et le bouclier
Le pistolet et le bouclier
Le contenu, qui est assez maigre pour l'instant, ne propose qu'un niveau et qu'une seule arme/bouclier. Malgré tout, l'ambiance futuriste avec des lasers qui pètent de partout rend plutôt bien en réalité virtuelle, et la possibilité de changer le comportement de son arme permet justement de ne pas se lasser aussi vite qu'on aurait pu le croire. Mais la force du titre réside tout simplement dans sa base : c'est un jeu a scoring.

Vous rappellez-vous de ces petits jeux dans les années 80/90 comme Tetris, où vous étiez capable de passer des heures et des heures à tenter de faire mieux que votre précedent score ? Et bien Space Pirate Trainer parvient complètement à proposer ce type d'expérience, que personnellement, je n'ai jamais réussi à retrouver depuis l'ère Gameboy. On y revient inlassablement, et quand au bout de x tentatives, on finit par être lassé, on a tout simplement envie d'y revenir peu de temps après pour massacrer du robot de l'espace.
 
Les différents comportements du pistolet
Les différents comportements du pistolet
Mais comment les développeurs de Space Pirate Trainer ont réussi à trouver la formule pour rendre un jeu d'apparence simple, aussi addictif ? Et bien son gameplay, qui casse pourtant pas trois pattes à un canard, est extrêment efficace. L'expérience se joue en roomscale, et il faudra donc éviter les ennemis en bougeant son corps. On se prend donc pour un vrai warrior, à eviter les balles en slow motion à la matrix et en visant les ennemis avec deux flingues pointés sur les cotés comme si on était le mec le plus "badass" de la Terre.
 
Prends ça dans les dents !
Prends ça dans les dents !
On a un vrai sentiment de puissance lorsqu'on enchaine les vagues sans broncher, jusqu'au moment où on se fait finalement tuer par une petite balle ennemie qu'on a pas vu passer. Une seule solution pour passer outre la frustration d'avoir été arrêté en plein élan : recommencer. Encore et encore. Jusqu'à ce qu'on finit par se lasser, et qu'on décide de retourner à la réalité. Mais cela peut prendre un moment (je suis resté presque 1 heure parfois), et au bout de 10 minutes on se sent déjà prêt pour refaire une partie, ce qui témoigne de son potentiel addictif. 

Le verdict

RÉALISATION
Space Pirate Trainer ne vous en mettra pas plein la rétine techniquement. Les graphismes sont relativement sommaires, et le fond du seul et unique niveau proposé est relativement plat. Mais comme vous le savez, La partie visuelle d'une expérience VR est loin de se résumer aux jolis effets qu'elle utilise, et tout est très clair et bien pensé pour la réalité virtuelle.

Les menus sont bien intégrés, et même l'action, qui peut devenir très intense, est toujours lisible grâce aux effets visuels indiquant ce qui se passe (la vue devient multicolore lorsque vous êtes sur le point de perdre). Le tout est très propre aussi, et j'ai beaucoup aimé le petit clin d'oeil en forme de publicité futuriste volante présentant la plupart des expériences VR disponible sur Steam. Ca donne un petit coté cyberpunk du style "la VR est là, bienvenue dans le futur".
SON
La partie audio est plutôt bien réalisée, mais comme pour énormement d'expériences VR, le son 3D pourrait être plus "enveloppant". Ce que j'entends par là, c'est qu'on entend bien la position du son dans l'espace mais que celui-ci est plutôt "maigre", manquant de "résonance", de réalisme. Après, la partie sonore reste très cohérente avec l'univers, participe beaucoup au gameplay et la musique choisie colle parfaitement à l'ambiance. Elle possède une mélodie "punchy" qui réussit bien à participer à l'ambiance sans être trop présente, et donc ne finit pas par nous taper sur les nerfs comme une musique qu'on entendrait en boucle pendant des heures.
JOUABILITÉ
La jouabilité du titre est très convaincante, car l'expérience se joue en roomscale, donc le tout est très naturel, et même un enfant de 2 ans arrive à y jouer. De plus, la partie visuelle et sonore de l'expérience accompagnent bien le joueur, en vous donnant des indices sur votre santé ainsi que sur la position des tirs, et l'idée de ralentir le temps lorsqu'une balle est sur le point de vous toucher apporte beaucoup à la lisibilité de l'action.

Après, le manque de variété dans l'arsenal manque un peu, mais celui-ci devrait s'étoffer au fur et à mesure des mises à jour. Petit couac aussi sur l'utilisation du trackpad pour le comportement du pistolet, qui est relativement peu précis par moment, et sur le mouvement pour changer d'armes car il faut bien tendre son bras en arrière pour effectuer le changement, et je me suis déjà retrouvé plusieurs fois sans bouclier en plein feu de l'action car je n'ai pas pensé à effectuer le mouvement dans toute son amplitude.
DURÉE DE VIE
Alors là c'est la question assez difficile à répondre, car celà dépendra si vous accrochez au concept ou non. A la manière d'un Tetris, une session peut se finir très rapidement ou durer un bon moment, mais vous ne découvrirez pas grand chose au delà. Pourtant, je connais des personnes qui ont passé plus de temps sur Tetris que sur Elite: Dangerous, alors que ce dernier possède un contenu gargantuesque. Et Space Pirate Trainer reprend le même concept, vous poussant à faire des meilleurs scores à chaque fois, pour simplement vous dépasser ou bien tenter de battre le score du premier joueur mondial. A savoir que le titre fonctionne aussi très bien en soirée avec des amis, mais attendez vous à ce qu'ils ne veuillent plus lâcher le casque pour essayer d'être le grand gagnant de la soirée.

Du contenu comme des Boss, des nouvelles armes et peut-être même un mode coopération devraient aussi faire leur apparition, donc cette partie sera revue au fur et à mesure des ajouts de contenus. Mais malgré la simplicité du titre dans son état actuel, le jeu a quand même totalement réussi à me rendre addict. Je me vois personnellement encore y jouer dans 6 mois par exemple, ce qui n'est pas le cas de beaucoup de jeux.
 
NOTE GÉNÉRALE
Comme vous avez pu le voir, Space Pirate Trainer m'a vraiment convaincu. Je n'attendais pas grand chose de cette expérience à la base, mais j'ai été agréablement surpris par son potentiel addictif. La jouabilité en roomscale, absolument impossible à proposer ailleurs qu'en VR est vraiment très fun, et l'intérêt est décuplé quand vous avez quelqu'un avec qui partager vos scores. Il est possible que certains d'entres vous n'accrochent pas, mais très honnêtement, je ne connais pas grand monde à qui c'est arrivé.

Un incontournable du HTC Vive en ce qui me concerne.


Tag(s) associé(s) : Test, HTC Vive
30 COMMENTAIRES

Connectez-vous pour commenter.