Prochain événement    Gros Multi Onward jeudi 8 déc. à 21h00 !    du 08/12/2016 (21:00) au 08/12/2016 (23:45)

TEST
Test - EVE: Valkyrie, la Killer-App de la VR... ou pas

Publié par
 @kris7277
le 11/06/2016 à 13:00
Si vous traînez dans la sphère VR depuis l'ère DK1/DK2 de la réalité virtuelle, alors vous n'avez pas pu passer à coté de EVE: Valkyrie, le jeu de vaisseaux de CCP Games. Symbole de sensations dingues en VR, d'explosions et des fantasmes les plus fous, il avait fait vibrer toute la communauté pendant ces longues années d'attente et se présentait d'ailleurs comme le meilleur candidat au statut de la killer-app de la réalité virtuelle. Mais malheureusement, le titre, bien que tout à fait honnête, est loin, très loin du grand spectacle qu'on nous avait promis.
Petit rappel au niveau de l'histoire de EVE Valkyrie, le jeu a eu un parcours assez original dans son développement. Il est le produit d'un groupe de passionnés de réalité virtuelle chez CCP qui a utilisé le programme des 20% de temps libre proposé par CCP pour concevoir la démo EVE VR. L'engouement succité autour de l'expérience a été tel que CCP a décidé d'en faire un jeu à part entière. Le titre fut alors le premier jeu financé par Oculus et promettait des dogfights nerveux et une ambiance toute particulière. Le premier "gros jeu VR" venait tout juste d'être annoncé et toute la communauté criait victoire en découvrant le trailer de EVE VR.
 

Et quelques mois avant la sortie du titre, Oculus annonçait que celui-ci serait offert à toutes les personnes ayant pré-commandé le Rift. Tout laissait donc croire que EVE: Valkyrie serait bien cette fameuse killer-app qu'on attendait tous, celle qui "lancerait" la VR. Tout, sauf les retours des beta testeurs...

Un jeu arcade mou du genou

Le meilleur équipement pour jouer a EVE...
Le meilleur équipement pour jouer a EVE...
Et oui, les premiers retours indiquaient que le jeu était mou, du genre vraiment mou du genou. Mais comment est-ce possible ? Le titre n'était pas censé être ce "shooter injecté aux hormones" avec de l'action dans tous les sens ? Peut-être au début, mais CCP, semble avoir totalement changé de vision et a préféré se concentrer sur un gameplay plus "motion sickness friendly"... pensé pour la manette. "Sacrilège !" me crieront les "Presence Hunter" que vous êtes (alias ceux qui sont à la recherche de ce fameux sentiment de "présence" en VR) et vous aurez totalement raison, car le titre n'était même pas compatible avec les HOTAS au début.

Une mise à jour tardive est cependant venue rectifier le tir (à moitié), mais rien à faire, EVE: Valkyrie est un jeu taillé pour la manette et cela se sent. L'amplitude complète de la manette des gaz n'est même pas supportée et c'est difficile de rester compétitif avec un joystick Warthog et son inertie monstrueuse quand votre adversaire aura simplement à bouger son pouce pour faire un retour complet sur lui-même.

Ce choix critiquable pour l'immersion est beaucoup plus logique d'un point de vue accessibilité. Le titre ne sera pas exclusif Oculus Rift et sortira aussi sur PSVR (et Xbox One avec la "Scorpio peut-être ?). Difficile de se la jouer à la Elite donc et demander à tout le monde d'investir dans un joystick HOTAS onéreux. La maniabilité en elle-même reste convaincante à la manette mais le manque de vitesse, les chocs réduits et le manque global de nervosité rend la jouabilité plutôt ennuyante. Et pour un titre qui se veut extrêmement arcade honnêtement, c'est décevant.

Tourne, tourne, petit moulin...
Tourne, tourne, petit moulin...
Vous allez me dire que j'y vais un peu fort et c'est peut être un poil vrai. Mais regardez une séquence de gameplay de EVE: Valkyrie sur YouTube et vous verrez qu'une confrontation finit quasi systématiquement par devenir un manège où chaque joueur se tourne autour sans fin, jusqu'à ce que quelqu'un, qui ne se trouve pas dans la "spirale", finisse par tuer votre cible et repart bredouille. Impossible de parler de jouabilité "nerveuse" ou "jouissive" dans ce cas là. On s'amuse donc pendant 10 minutes, 20 minutes, puis on finit par quitter la partie, pour aller chercher du contenu solo...
 

J'trouve pas le mode carrière madame, il est où ?

Sauf que là, on se rend compte d'un énorme problème concernant EVE: Valkyrie : il n'y a pas de contenu solo. Le mode carrière est aux abonnés absents et il faudra se contenter d'un mode "survie" et "exploration" se déroulant sur les mêmes cartes que celles du mode multi-joueur en guise de mode solo. Elles ne sont même pas nombreuses en plus (5), donc vous aurez vite fait le tour de celles-ci. Et ce n'est pas les 3 modes de jeux proposés qui vont parvenir à faire varier le gameplay.

Un vaisseau de classe Fighter
Un vaisseau de classe Fighter
Fort heureusement, le titre possède un aspect customisation/upgrade qui est plutôt bien réussi. Il sera possible de débloquer des vaisseaux, les améliorer et même les customiser (avec des peintures trop chères), ce qui est plutôt appréciable et permet justement de garder le joueur en haleine puisqu'elles apporteront de petites subtilités de gameplay. Il y a trois classes aussi dans le jeu : Fighter, Support et Heavy. Le premier propose le gameplay le plus nerveux du jeu, tandis que le deuxième et troisième sont un peu moins agréable à manier je trouve, mais cela dépendra peut être de vos préférences.

Pour pouvoir débloquer ces améliorations, il faudra jouer, beaucoup et gagner surtout. Cela peut se révéler être assez difficile par moment (à moins de s'appeller Nik bien sûr, imbattable celui-là...), car la grande majorité des ennemis auxquels vous allez vous frotter sont des bots. Cela peut s'expliquer par le manque d'Oculus Rift dans le commerce, mais c'est assez dommage. Deux solutions s'offrent à vous : céder à la boutique ingame qui propose des boosts en tout genre (et oui, le jeu est vendu à 60 euros sans contenu avec une boutique in-game demandant de l'argent réel !!) ou alors y aller à la dure, c'est à dire en cassant de l'ennemi sans relâche pour accumuler les points. Heureusement, il vous suffit alors de contacter un ami pour partir à la chasse au bot afin de rendre le tout un peu moins ennuyeux ! Mais euh, comment on fait déjà ? 

Un titre qui se veut accessible à tout prix, même niveau VR

Le menu, qui malgré son apparence, finit en vrai
Le menu, qui malgré son apparence, finit en vrai "Où est Charlie" Simulator
Je vous met au défi de jouer en multi-joueur lors de votre toute première partie de EVE: Valkyrie. Vous n'y arriverez probablement pas. La manipulation est très compliquée, car il faudra créer une Squad, inviter un ami et lui devra accepter l'invitation dans un menu spécial sans aucune indication réellement visible (quand ça marche). En plus, il est totalement impossible de choisir son serveur, sa map ou son mode de jeu. On vous met dans la première partie disponible et c'est tout. Un comble pour un jeu axé à 100% sur le multijoueur.

Et ce n'est pas la seule manipulation compliquée que vous aurez à faire. Les menus sont tout sauf bien pensés, on y comprend littéralement rien vu qu'il n'y a absolument aucun tutoriel in-game pour vous apprendre à vous déplacer dedans. L'histoire des "Launch Tubes" pour sélectionner vos vaisseaux ? J'ai du apprendre moi même, dans les forums, pour savoir à quoi cela sert et surtout comment s'en servir (il faut regarder droit dans le silo pour affecter le vaisseau qui est actuellement en surbrillance). Pareil pour les vaisseaux légendaires etc... De quoi décourager encore plus les anglophobes vu qu'il n'y a pas de choix de langue.

Les vitres, bien que présentes, ne sont même plus 
Les vitres, bien que présentes, ne sont même plus "visibles" pour éviter d'avoir un effet 3D marqué et donc se "croire" dans l'espace...
C'est d'ailleurs extrêmement paradoxal, car le jeu sacrifie pas mal d'éléments au profit de l'accessibilité. On sent la vitesse réduite pour réduire le motion-sickness. La 3D aussi elle, est réduite, afin sûrement d'éviter de poser problème et même si celle-ci a été augmentée avec la dernière mise à jour, l'effet de "vitres" de votre cockpit qui était si saisissant dans les versions preview du titre a été tout bonnement supprimé, encore une fois probablement pour ne pas trop "accrocher l'œil". La physique des chocs n'est absolument pas crédible et on a plus l'impression de se cogner contre un marshmallow qu'autre chose, sûrement pour éviter de provoquer du motion sickness encore une fois. Bref, on sent que tout à été fait afin d'être le plus "user friendly" possible (sauf le menu bien sûr) et cela, au détriment de l'immersion.

Entre les années de développement, le jeu a donc perdu son ambiance et son âme, au profit d'une "forme d'accessibilité" pensée pour le grand public. C'est dommage, car ce n'était pas comme ça qu'on nous avait vendu EVE: Valkyrie et il est impossible de parler d'immersion totale ici. Bien sûr, les développeurs assurent qu'ils continueront de mettre à jour le jeu et apporter du contenu, mais le verdict est là : presque 3 mois après son lancement, EVE: Valkyrie est toujours une sorte d'hybride, entre jeu console grand public sans saveur et expérience peu accessible exploitant cette technologie révolutionnaire qu'est la réalité virtuelle. Je devrais donc aller chercher ailleurs pour satisfaire le pilote de l'espace à la recherche de combats frénétiques qui est en moi et c'est fort dommage.

Le verdict

RÉALISATION
EVE: Valkyrie est plutôt joli. Les textures sont correctes et le tout est assez flatteur. Malheureusement, la 3D n'est pas très marquée et le rendu général est assez terne.  Pensez d'ailleurs, encore une fois, à désactiver l'anti-aliasing, car celui-ci réduit la perception de profondeur en floutant l'image.
SON
La partie sonore n'a rien de transcendante, mais le son 3D est bien présent. Il est d'ailleurs un peu plus "consistant" que sur les autres expériences VR, mais manque tout de même de résonance globalement. Les bruitages sont cependant assez réussi et aident beaucoup à l'immersion.
JOUABILITÉ
D'un point de vue jouabilité, EVE: Valkyrie rate le coche. L'expérience de jeu est tout a fait honnête pour un jeu classique, mais ne correspond pas à ce que l'on cherche dans un jeu VR. De plus, elle est assez ennuyeuse, avec un manque de nervosité évident et des combats qui finissent la plupart du temps en jeu du chat et de la souris.
DURÉE DE VIE
Au vu des 60 euros affichés, le contenu de EVE: Valkyrie est absolument famélique. Pas de mode carrière, 3 modes de jeu multijoueur et 5 maps seulement. C'est simple, même Star Wars Battlefront fait mieux. Le jeu étant fortement (voire totalement) axé sur le coté multijoueur, ceux qui accrocheront arriveront à s'occupper en recommençant inlassablement les memes cartes à la recherche de points. Les autres, quant à eux, risque de tourner en rond, au sens littéral comme au sens figuré.
IMMERSION
CCP et Oculus ont clairement fait le choix de privilégier l'accessibilité au détriment de l'immersion. L'effet 3D n'est pas vraiment marqué (surtout avant la dernière mise à jour), la maniabilité est entièrement pensée pour les manettes, les chocs sont peu crédibles et la sensation de vitesse est peu voire pas présente. Le strict minimum a été réalisé, mais rien n'impressionne vraiment et à moins de n'avoir jamais testé la réalité virtuelle auparavant, vous ne vous prendrez pas vraiment pour un vrai pilote de l'espace comme c'est le cas dans Elite: Dangerous par exemple.

 
NOTE GÉNÉRALE
EVE: Valkyrie est une déception. On l'attendait de pied ferme à la rédaction et force est de constater qu'il n'impressionne pas et que plus personne n'y joue. À vouloir trop faire dans le consensuel, le jeu manque tout simplement de personnalité.

Il peut servir d'introduction sympathique à la réalité virtuelle aux novices, mais impossible de parler de vrai "gros jeu VR" et surtout pas de "Killer-app" de la réalité virtuelle vu comment il dénigre celle-ci en sacrifiant son coté immersif pour être le plus "grand public" possible. C'est fortement dommage, car le titre n'est pas fondamentalement mauvais et peut même être fun de temps en temps à petite dose. Mais à 60 euros, impossible de recommander ce titre au contenu famélique sans saveur à tous ceux qui sont à la recherche d'aventure et de frissons en VR.

En bref, si vous l'avez eu gratuit, alors je vous conseille de vous connecter de temps en temps pour voir si les nouveautés apportées par CCP ont amélioré le jeu. Pour les autres par contre, je vous conseille de passer votre chemin, du moins pour l'instant.
EVE: Valkyrie sur ETR Apps
Dans EVE: Valkyrie, vous incarnez un pilote d'élite qui est récemment devenu immortel grâce aux efforts de Rán Kavik, un leader du groupe pirate baptisé Valkyrie. En tant que petit nouveau de Valkyrie, vous allez affronter les factions rebelles pour l'argent, la notoriété et la...
Avis ETR          Avis des lecteurs


Tag(s) associé(s) : CCP, Application, Oculus Rift, Test
14 COMMENTAIRES

Connectez-vous pour commenter.