Prochain événement    Gros Multi Onward jeudi 8 déc. à 21h00 !    du 08/12/2016 (21:00) au 08/12/2016 (23:45)

TEST
Test - The Assembly : Une expérience "conçue pour la réalité virtuelle" qui se joue à la manette ?

Publié par
 @kris7277
le 01/08/2016 à 21:55
The Assembly est développé par nDreams, un studio qui est focalisé sur la VR. Entièrement "conçu pour la réalité virtuelle", ce dernier est présenté par ses développeurs comme "l'introduction parfaite a la réalité virtuelle". Cependant, malgré son coté "Myst-Like" avec des énigmes à résoudre, il semble se contenter du minimum niveau support VR, et se joue obligatoirement à la manette ou au clavier/souris. Les développeurs ont-il fait le bon choix en décidant de se passer entièrement du roomscale avec un titre qui se veut immersif ? 
 
The Assembly est une expérience très portée sur l'histoire. Elle fait partie de ces jeux comme The Gallery: Call of the Starseed, qui ont uniquement pour but de vous faire vivre une aventure et de vous transporter dans son univers. Ce type de jeu fonctionne très bien en réalité virtuelle, car cette dernière permet au joueur de devenir le protagoniste, et non de le contrôler derrière un écran.

textelibre
La chambre où résidera Madeleine

Vous incarnerez deux personnage dans le jeu : Caleb Pearson, un vétéran de l'Assembly, un laboratoire secret qui fait des expériences sans se préoccuper des problèmes moraux et éthiques, et Madeleine Stone, une ex-scientifique qui a été renvoyée pour avoir tué sa mère lors d'une expérience. Les deux personnages ne se croiseront qu'une fois, mais progresseront tous les deux au sein de l'Assembly sans jamais la quitter.
 

Une ambiance réussie et une histoire sympathique


textelibre
Il y aura pas mal d'ordinateurs à fouiner
Arrivé dans l'Assembly, on se rend tout de suite compte que le titre possède un bon sens du détail, et qu'on est loin de la petite expérience faite en 3 mois. L'ambiance est plutôt marquée grâce à un style graphique plutôt sympathique et une bonne ambiance sonore. On est en plein trip "scientifique", et le fait de déambuler dans des labos avec des ordinateurs à examiner nous donne vraiment l'impression d'être dans Deus-Ex: Human Revolution par moment.

textelibre
Une des énigmes à résoudre avec Madeleine
Les phases sont très différentes entre Caleb et Madeleine. Avec Caleb, il faudra principalement explorer, examiner des éléments, trouver des indices, tandis que les phases avec Madeleine vous mettront souvent face à une seule énigme, qu'il faudra résoudre sans vraiment changer d'endroit. Cela apporte de la variété, ce qui est plutôt agréable et les choix que vous ferez avec les deux personnages décideront de leur sort à la fin du jeu ! L'histoire est très "présente" dans le jeu, donc il faudra faire attention à comment vous réagirez lors de certains évènements.

Le scénario de The Assembly, bien que pas "hyper" original, est plutôt sympathique et colle totalement à l'ambiance du jeu. Il est aidé par le fait que les voix sont intégralement doublées en français. Petit problème cependant, car votre personnage parle lui aussi. Quand on découvre que le titre est aussi disponible en "2D" sur écran classique, on comprend mieux ce choix, mais il nuit à la version VR puisqu'on se fait donc "éjecter du personnage" niveau immersion, et en plus cela pose souvent problème, car il n'arrête pas de parler sur tout et n'importe quoi. Ca peut vite devenir agaçant, car sa voix se superpose régulièrement sur des dialogues ou bruits qui se passent dans le jeu, ce qui rend la compréhension de certains évènements assez pénible.

C'est pour moi une des erreurs "anti-VR" que The Assembly commet alors que ce dernier est censé être "conçu pour la réalité virtuelle", puisque vous vous trouvez dans une sorte de Uncanny Valley de la VR en étant à la fois protagoniste et spectateur. Et ça ne s'arrête pas là.
 

Une mauvaise exploitation de la VR


textelibre
Le système de téléportation de The Assembly
Passé cette petite déception, je continue ma découverte lors de ma première session jusqu'à ce qu'on me demande de bouger pour la première fois. Et surprise, pas de support des contrôleurs à suivi de mouvement. Aucun. Je m'en étais déjà rendu compte dans les menus, mais là, le ton est donné. Les développeurs expliquent qu'ils ont pensé le support VR avant que les contrôleurs à suivi de mouvement soient disponibles, donc on ne peut se déplacer qu'au stick, ou avec un mode de téléportation. Et oui, le jeu possède un mode de téléportation, mais pas de support du roomscale ! Difficile de comprendre la justification des développeurs donc, puisque le support du roomscale est déjà "à moitié fait".

Le meilleur moyen de profiter de The Assembly est de se tenir debout, et de se téléporter comme si vous étiez en train de jouer à The Gallery. L'immersion est nettement plus présente que assis dans une chaise, mais ça ne sera pas idéal pour autant, car même s'il sera possible de se déplacer pour observer les objets, la position initiale du protagoniste reste "enregistrée", et sera décalée par rapport à la votre. De plus, le "sol" aura une hauteur différente selon le personnage que vous jouez, donc il faudra réinitialiser la vue à chaque fois en jouant avec la hauteur, c'est à dire en s'accroupissant, ou au contraire, en sautant, pour que le sol se cale à peu près avec votre sol réel. Un très mauvais point pour le jeu niveau immersion, qui gêne même lorsqu'on reste assis.

textelibre
On a juste envie de se lever pour explorer les secrets de l'Assembly en marchant naturellement...
Tout ça est fortement dommage, car l'immersion est bien présente par moment. Le support du roomscale aurait pu transformer le jeu en réel voyage puisque son but est de nous "immerger" dans l'histoire, et difficile de s'y croire lorsqu'on est assis alors que notre personnage bouge, et parle en même temps. On à l'impression d'être revenu à l'ère des développeurs kits Oculus Rift et de l'injecteur vorpX, avec un "jeu classique ++" en VR, qui se sert du casque VR comme d'un joli écran 3D immersif. Certains jeux arrivent à très bien exploiter le gameplay à la manette en VR comme Lucky's Tale ou Chronos, mais dans le cas de The Assembly, ce n'est pas vraiment le cas. Comment justifier le fait de demander à l'utilisateur de s'asseoir et d'utiliser une manette pour utiliser ses mains et bouger alors qu'il était possible de simplement prendre en charge les contrôleurs à suivi de mouvement et de prendre en compte la position du joueur ainsi que régler la hauteur du sol ?

Impossible donc de dire qu'il est "la parfaite introduction à la VR", quand il semble souffrir des mêmes défauts que EVE: Valkyrie, c'est à dire sacrifier l'immersion au profit de l'accessibilité, jusqu'à devenir un hybride entre expérience VR et jeu classique.
 
Test - The Assembly : Une expérience "conçue pour la réalité virtuelle" qui se joue à la manette ? - 9

Le verdict

RÉALISATION
The Assembly est très sympathique visuellement. Les décors sont plutôt jolis, il y a une véritable attention portée sur les détails et le tout renforce l'ambiance du jeu. Il semble néanmoins utiliser un anti-aliasing temporel (TAA) qui floute le rendu. Heureusement, il semble quand même à la résolution native du casque par défaut, ce qui est de plus en plus rare ces derniers temps.
SON
L'ambiance sonore de The Assembly est plutôt sympathique, et les petites musiques d'ambiance sont vraiment bonnes par moment. Malheureusement, il y a quelques petits couacs avec certains dialogues (notamment avec un robot), et le fait d'avoir doublé le personnage nuit vraiment à l'immersion, et même à la compréhension de certains évènements vu qu'il n'arrête pas de parler, même lorsque quelque chose se passe.
JOUABILITÉ
nDreams a commis un mauvais choix en n'incluant que le support de la manette dans The Assembly, alors que le support du roomscale semble déjà "à moitié fait". Enormément de joueurs sont allés se plaindre sur les forums, et on finit par devoir jouer en "semi-roomscale" avec une manette tout en étant debout, une maniabilité recommandée par les développeurs, mais qui ne fonctionne même pas parfaitement puisque votre position ne changera pas celle de votre personnage et la hauteur du sol changera constamment entre les protagonistes.
DURÉE DE VIE
Votre aventure dans The Assembly sera plutôt courte, car vous pourrez finir le titre en environ 3 à 5 heures. C'est honnête mais plutôt léger. Ceci dit, les multiples fins pourront vous faire revenir dans le laboratoire secret afin de découvrir tous ses mystères.
IMMERSION
The Assembly est clairement dans la catégorie "expérience immersive", avec une histoire très présente, et un but avoué d'immerger le joueur le plus possible. Malheureusement, il rate complètement le coche en voulant se la jouer accessible à tout prix et finit par se perdre entre jeu classique et jeu VR.  Difficile de le qualifier "d'immersif" quand le titre force l'utilisateur à utiliser une manette comme mains et pieds, alors qu'une simple prise en charge des contrôleurs à suivi de mouvement et quelques ajustement au niveau du déplacement auraient poussé l'immersion beaucoup plus loin. De plus, le fait que le personnage parle (énormément) à votre place vous met dans une position assez étrange, qui force la dissociation entre vous et le protagoniste.
 
NOTE GÉNÉRALE
The Assembly est une de ces expériences qui semblent vraiment être faite pour la réalité virtuelle : histoire immersive, univers cohérent, énigmes à résoudre... Malheureusement, nDreams a voulu toucher un public trop large en essayant de faire un jeu qui marche sur tous les casques VR et aussi sur écran classique, ce qui fait qu'il n'excelle dans aucun domaine. Il y avait de bonnes idées pourtant, et l'ambiance est plutôt bonne dans The Assembly, mais rien n'est exceptionnel. Il demeure malgré tout une aventure sympathique qui vous fera voyager dans son univers le temps d'une courte aventure.
The Assembly sur ETR Apps
The Assembly, une mystérieuse organisation secrète, mène des expérimentations qui dépassent les réglementations du gouvernement et la morale de la société. Mais quels sont ses secrets ? Qu'est-ce qui peut être sacrifié au nom du progrès ? ...
Avis ETR          Avis des lecteurs


Tag(s) associé(s) : Software, Oculus Rift, Test, HTC Vive
6 COMMENTAIRES

Connectez-vous pour commenter.