Prochain événement    Gros Multi Onward jeudi 8 déc. à 21h00 !    du 08/12/2016 (21:00) au 08/12/2016 (23:45)

TEST
Test - VR Cover : notre verdict sur les protections et mousses pour casques VR

Publié par
 @NiK_ETR
le 03/09/2016 à 17:55
La sortie de l'Oculus Rift DK1 en 2013 a rapidement engendrer des problématiques autour de l'hygiène et du confort en réalité virtuelle. Avec des casques VR qui permettent des sessions de plus en plus longues et qui deviennent l'objet d'un véritable engouement sur les salons en multipliant les sessions de démonstration, la gestion de la transpiration et de la propreté est devenue capitale. Afin de proposer une solution, la jeune société thaïlandaise VR Cover s'est positionnée sur la vente de protections pour la mousse des casques de réalité virtuelle.

Si la version en tissu proposée pour le premier developer kit de l'Oculus Rift pouvait se révéler assez sommaire, la société a depuis étoffé son offre et propose plusieurs autres modèles comme des versions Waterproof ou des mousses de remplacement complètes.

Nous avons pu testé la plupart des versions disponibles dans la boutique VR Cover et il est donc grand temps de vous faire part de nos retours.
Quel VR Cover pour mon casque de réalité virtuelle ? Nous tenterons de répondre à la question dans ce test des différents modèles en notre possession.
 

LA PROTECTION "CLASSIQUE" EN TISSU


Vendue au tarif conseillé de 19 $ (pour un lot de 2) en version Gear VR, Oculus Rift et HTC Vive, cette version du VR Cover est constituée de deux couches en coton cousues avec une forme spécialement prévue pour épouser celle de la mousse du casque de réalité virtuelle. Il faut donc "enfiler" la protection autour de la mousse, une opération qui semble simple aux premiers abords mais qui peut vite se révéler fastidieuse pour vraiment réussir à positionner parfaitement le VR Cover sur la mousse du casque (en particulier sur la version Oculus Rift). La version HTC Vive bénéficie d'un petit avantage sur les autres grâce aux petits scratch  qui permettent d'attacher la protection au casque. 

La texture est assez douce et confortable, même si certains préféreront peut-être la mousse d'origine. Elle a en tout cas le mérite de bien absorber la transpiration et de se laver facilement en machine. Notons que cette protection fait moins de 1 mm d'épaisseur et n'affecte donc pas (ou très peu) le champ de vision de l'utilisateur par rapport à la mousse d'origine.

Sur la durée, la texture est résistante, mais semble s'assouplir au fil des lavages ce qui rend le positionnement de la protection sur le casque de plus en plus difficile et avec de moins en moins d'adhérence durant les sessions de jeu.

Cette version coton du VR Cover est donc assez confortable, facile à laver et utile pour protéger la mousse de son casque mais elle est loin d'être la plus pratique d'utilisation sur la durée.
 
VERSION TISSU

LA PROTECTION "WATERPROOF" EN SIMILICUIR SOUPLE


Si la version tissu est une option simple pour pouvoir laver régulièrement la couche qui sépare notre visage de notre casque de réalité virtuelle, elle absorbe la transpiration et n'est donc pas vraiment la plus hygiénique lorsqu'il s'agit de se passer un casque de réalité virtuelle entre plusieurs utilisateurs, en particulier lors de sessions sportives comme il est possible d'en faire sur HTC Vive par exemple. VR Cover propose donc un modèle dit "Waterproof" spécialement conçu pour ce type d'utilisation. Vendue au tarif conseillé de 29 $ (lot de 2) pour HTC Vive et Gear VR, cette version en cuir artificiel souple permet de nettoyer facilement la protection entre deux sessions de jeu avec une petite lingette nettoyante (sans alcool de préférence).

Cette version Waterproof est assez douce et confortable sur le visage mais elle provoquera la sensation d'avoir une couche humide sur le front pour ceux qui ont tendance à rapidement transpirer. Ce n'est pas forcément agréable sur les sessions longues, mais difficile de faire mieux lorsque l'objectif de la protection est justement de ne pas absorber la transpiration, 

Comme la version tissu, elle n'est pas simple à enfiler sur la mousse de son casque VR. On apprécie quand même les petits scratch sur le modèle HTC Vive qui permettent de maintenir la protection en place même si cette version souffre d'un défaut sur la partie basse qui manque parfois d'adhérence et se balade devant les yeux lorsque le joueur bouge beaucoup.

Sur la durée, la matière parait résistante et la qualité de la protection n'a pas beaucoup souffert du temps.

En synthèse, le VR Cover Waterproof est un accessoire tout à fait correct pour protéger sa mousse d'origine, en particulier sur Gear VR lorsque vous avez tendance à amener votre casque un peu partout pour le faire essayer mais elle perd beaucoup de son intérêt par rapport au dernier né de VR Cover sur HTC Vive... (voir ci-dessous)
 
VERSION WATERPROOF

LA MOUSSE DE REMPLACEMENT EN CUIR SYNTHETIQUE


Vendue également 29 $ (lot de 2), la mousse de remplacement HTC Vive 6mm est une solution qui présente les avantages de la version Waterproof sans ses inconvénients. Elle se scratche intégralement en lieu et place de la mousse d'origine et elle est donc très facile à mettre en place. La mousse est recouverte d'un cuir synthétique qui permet de ne pas laisser pénétrer la transpiration et de pouvoir la nettoyer facilement entre deux sessions de jeu avec une simple lingette antibactérienne.

Cette mousse ne fait que 6 mm d'épaisseur. C'est peut-être légèrement moins confortable que la mousse d'origine mais cela présente l'avantage d'approcher le visage de l'utilisateur au plus près pour optimiser la taille du champ de vision perçu en conservant un certain confort (solution contre indiquée si vous portez des lunettes). C'est assez efficace et on ne voit finalement pas beaucoup d'inconvénients sur cette version très bien pensée.

Certains n'aimeront peut-être simplement pas la sensation d'humidité qui arrive lorsqu'on se met à transpirer mais là encore, l'objectif de la texture étant de limiter l'absorption de la transpiration à des fins hygiéniques, difficile de trouver meilleure solution dans ce cadre.

Notez qu'il existe une version de la mousse de remplacement en épaisseur 18 mm vendue au même prix et qui présente les mêmes avantages hygiéniques que la mousse 6mm mais qui privilégie le confort plutôt que le champ de vision (qui reste donc similaire à celui de la mousse d'origine).
 
MOUSSE DE REMPLACEMENT

CONCLUSION

NOTE MOYENNE

VR Cover s'est rapidement imposé comme le leader des protections pour casques de réalité virtuelle. Si les protections classiques en tissu ou warterproof sont utiles mais pas forcément faciles à utiliser, la mousse de remplacement en simili cuir 6mm est une excellente alternative à la mousse d'origine pour maximiser le champ de vision tout en gardant un confort tout à fait satisfaisant et avec des possibilités de nettoyage à la lingette antibactérienne très pratiques lorsque le casque passent entre les mains de plusieurs utilisateurs.

Les adeptes de sport en réalité virtuelle devraient également apprécier le VR Cover, que ce soit la version tissu qui absorbe la transpiration et qui reste donc assez confortable pendant l'utilisation (même si elle manque d'adhérence) avec des possibilités de lavage à la machine aisées ou la version simili cuir nettement moins confortable lorsque l'humidité liée à la transpiration se fait ressentir mais qui a l'avantage d'être nettoyable avec un simple coup de lingette antibactérienne.


Tag(s) associé(s) : Accessoire, Hardware, VR Cover, Test
12 COMMENTAIRES

Connectez-vous pour commenter.