TEST
Test - RIGS : Le sport du futur est déjà là

le 27/10/2016 à 21:16
S’il y a bien un jeu qui a était plus mis en avant que les autres dans le catalogue de sortie du Playstation VR, c'est RIGS. Et pour cause, le jeu est développé par Guerilla, un studio First Party de Sony qui est derrière la série des Killzone et qui travaille sur l'impressionnant Horizon. Bref, techniquement, le studio a déjà fait ses preuves et RIGS promet donc d'être un bon candidat pour démontrer ce que la PS4 a dans le ventre pour assurer en VR.

De plus, il est très clairement LE jeu compétitif du line-up, puisqu'il était annoncé des le départ comme un des premiers jeux VR totalement pensés e-sport avec son concept de sport futuriste à 3 versus 3. C'est donc avec beaucoup de promesses que débarque RIGS, mais reste à voir s’il est bien à la hauteur...

Bienvenue dans l'arène


RIGS veut vraiment faire les choses en douceur, tellement en douceur qu'on sent bien que le titre a été pensé pour être une bonne première expérience de réalité virtuelle. Il va donc présenter son univers avec une sorte de petite cinématique se déroulant devant vous et vous allez devoir passer ensuite par une case didacticiel assez longue, mais parfaitement pensée pour vous initier à toutes les spécificités qu'offrent le jeu et même la VR elle-même. Après vous avoir attribué votre Mecha, qui sera un modèle tout gris et vraiment basique, vous vous téléporterez à l'intérieur de ce dernier et il faudra tourner la tête pour viser des cibles. Ca sera l'occasion pour remarquer le système anti-nausée, qui, comme dans Eagle Flight, réduit le champ de vision lors des rotations et force le joueur à tourner en utilisant sa tête. Le système a déjà fait ses preuves et est réellement efficace même s'il n'enlève pas totalement la motion-sickness, mais pour ceux comme moi qui n'ont aucun problème à ce niveau là, il est possible désactiver toutes les cases relatives à la baisse de nausée en passant par la case options, ce qui activera une rotation plus traditionnelle avec le joystick droit ou la suppression du floutage des bords de l'écran.

Vous pourrez donc regarder les cibles avec le type de rotation qui vous arrange le plus et pouvez passer aux tirs sur cibles, une fois de plus très simples, où il faudra regarder la cible à abattre, et appuyer soit sur la touche L2 pour tirer avec votre arme gauche, soit R2 pour celle de droite. Une fois que c'est fait, on vous transporte dans une arène vide pour vous initier aux déplacements (classique avec le stick droit), aux sauts et double sauts (le double saut n'étant pas accessible à toutes les classes de Mecha) en passant dans diverses cibles réparties dans l'arène. L'histoire aussi de découvrir que chaque RIGS a 3 modes de fonctionnement pouvant être changé à tout moment : un mode orienté pour les dégâts, avec armes et armures puissantes, un mode pour la vitesse augmentant grandement votre rapidité de déplacement et le 3e mode qui va soigner votre RIGS après une attente de quelque seconde, ce qui est à utiliser seulement quand vous êtes à couvert, votre défense dans ce mode étant extrêmement réduite.
 

Des modes de jeux originaux et amusants


Une fois ce tutoriel terminé, il faudra choisir votre RIGS, ce qui sera l'occasion de découvrir qu'il y a 4 classes :
  • Une classe strictement orientée combat, avec déplacement lent, mais armement et défense puissante, idéal pour jouer en mode Deatmatch ou protéger les potes dans les autres modes de jeux
  • Une classe optimisée pour un bon équilibre général, que ce soit en vitesse ou armement, et avec le double sauts
  • Une classe extrêmement rapide, avec une très grande vitesse de course et une petite taille qui lui permettra de passer dans des tunnels inaccessibles aux autres mecha, mais une défense faible et un seul saut
  • Et une 4e classe très aérienne, pas extraordinaire en attaque ou en défense, mais avec des modules de vols dans son dos, ce qui lui permet de survoler facilement les arènes... Mais qui peut aussi en faire une cible de choix.
Toutes ces classes sont très équilibrées et surtout très complémentaires, donc il faudra les aborder avec une tactique très différentes selon la classe et le mode de jeu que vous choisirez. Les modes de jeu d'ailleurs parlons-en, car ils sont une des autres spécificités qui font de RIGS un jeu online vraiment original et le rendent intéressant hors de son aspect VR. Le premier mode  nommé Team Takedown ultra classique, car il s'agit en fait d'un Team Deatmatch à 3 contre 3, avec comme seule "particularité" le mode Overdrive, un mode spécial permettant à votre mecha de combiner les 3 modes de mecha à la fois et vous offrant donc une plus grande attaque, vitesse et des soins automatiques.

Cet Overdrive se gagnera soit en ramassant des sphères jaunes présentes sur le terrain qui rempliront votre jauge d'Overdrive, soit à la mort de vos adversaires. L'Overdrive possède d'ailleurs une place importante dans Power Slam, le second mode de RIGS. En effet, ce mode se déroulera dans des arènes qui auront au centre un gros anneau en hauteur et chaque mecha qui sautera à l'intérieur avec le mode Overdrive activé donnera un point à son équipe. Ce mode est un vrai concentré de fun et la carte vous permet de voir quel mecha est ou non en Overdrive, donc autant dire qu'une fois qu'il est obtenu, il faudra vite aller sauter dans le rond central avant de vous faire dégommer par l'équipe adverse. C'est au final un parfait mélange entre actions à outrance et tactique, et c'est avec plaisir que vous enchaînerez les parties.
 

" On va adopter la tactique de notre seigneur et maître Leeroy Jenkins "


Endzone, le 3e mode est à mes yeux le plus compliqué à maîtriser et aussi le plus stratégique car il mélange le gameplay du titre avec celui du Football américain, avec une balle qui en reprend d'ailleurs la forme. Au lancement de la partie, la balle va apparaître aux centre de l'arène et les deux équipes vont donc devoir se ruer sur celle-ci pour la ramasser. Si vous ramassez la balle, vous aurez donc deux options : passer la balle à un de votre coéquipier en le visant et en appuyant sur la touche de lancer en prenant bien en compte que les lancés sont seulement possibles quand vous visez un coéquipier, ou courir vous même entre les poteaux adverses pour marquer un point. Et comme dit plus tôt, ceux qui auraient la bonne idée d'envoyer la balle à distance dans les cages risque vite de déchanter car le lancé est bloqué si un coéquipier ne se trouve pas de l'autre coté... Placer un coéquipier derrière les cages adverses pourrait donc être une bonne idée par exemple. Cependant, dans RIGS, la mort arrive très rapidement et vous aurez vite fait de remarquer qu'une fois la balle en la possession de votre équipe, les 3 adversaires vont se placer à côté de leurs poteaux  tels des chiens de garde, ce qui rend le marquage de but extrêmement compliqué. Endzone est donc extrêmement tactique et demandera une coopération et coordination très importante entre les membres de l'équipe, ce qui peut se faire très facilement grâce au micro inclus dans le Playstation VR.

Tous ces modes de jeux pourront soit être découvert en mode online, avec un matchmaking qui fonctionne à la perfection et un online solide dans tous les modes de jeu, soit dans un mode carrière, qui sera parfait pour faire vos premiers pas avant de vous lancer à l'assaut du globe. Ce dernier vous permettra d'ailleurs de faire équipe avec des alliés IA que vous pourrez choisir vous-même et sera l'occasion d'aborder une des autres différences des mechs en plus des 4 types de RIGS que l'ont connaît. Au moment d'acheter votre RIGS avec la monnaie du jeu, vous avez le choix entre plusieurs équipes, donnant chacunes des avantages différents, que ce soit au niveau des armes ou sur certains bonus qui pourront vous permettre par exemple de faire sauter le mode Overdrive de vos adversaires en leur faisant une attaque au corps à corps. Il faudra donc choisir deux coéquipiers et il sera même possible d'en débloquer des meilleurs au fil de votre aventure. Ce n'est pas le seul élément déblocable, car vous pourrez aussi obtenir de nouvelles tenues pour votre personnage ou de nouvelles poses de victoire. Tout ça donne une durée de vie assez conséquente au jeu et si la communauté des joueurs reste présente en Online, RIGS pourra assurer pendant un bon moment, avec des modes de jeux à la fois fun et tactique ainsi qu'un gameplay nerveux et très sympathique en réalité virtuelle.
 

Le verdict

RÉALISATION
RIGS s'annonçait comme le plus beau jeu de ce lancement du Playstation VR, mais il faut bien avouer qu'il s'est fait un peux griller la place par Batman (Batou voyons !).  Il reste techniquement très poussé et reste bien fluide, ce qui permet d'avoir des parties Online sans accrocs. Après, il est tout de même un peu flou, avec des couleurs assez ternes et une impression de 3D beaucoup trop légère. Les arènes sont malgré tout assez sympathiques, avec de superbes panoramas en fond et des Mechas très réussis.
SON
RIGS avec son côté ultra compétitif et ses bruits de tirs était un bon candidat niveau son 3D. Pourtant, il faut bien avouer que ce dernier n'a rien d'impressionnant. Par exemple, j'ai eu beaucoup  de mal à localiser mes divers adversaires en me fiant à mon ouïe là où un Until Dawn va parfaitement placer chaque son dans l'espace pour faire en sorte que vous entendiez les ennemis avant même de les avoir vu. C'est un problème, car on va plutôt se fier à la carte toujours affichée à l'écran, mais il difficile de dire si c'est la faute à un son 3D raté ou à des armes qui manquent de pêche niveau sonore.
JOUABILITÉ
La jouabilité de RIGS est vraiment particulière et c'est normal puisque le concept même du jeu est particulier. Sur vos premières parties, vous allez avoir des difficultés à bien diriger votre RIGS, vous louperez des sauts, manquerez bêtement des occasions d'attaque, mais c'est en coupant du bois qu'on devient cordonnier comme on dit (non, on dit pas ça ?) !  Au bout de quelques heures de jeu, il devient plus aisé de maîtriser votre RIGS et vous vous rendrez compte qu'une fois pris en main, le gameplay de RIGS est plus une histoire de réflexes et de choix stratégiques que de précision.
DURÉE DE VIE
RIGS n'a clairement pas rougir niveau contenu. Tout d'abord, pour un jeu pensé pour la compétition Online, il offre tout de même aux joueurs un mode carrière assez long et sympathique, avec en plus une IA efficace, aussi bien du côté allié qu'ennemi. Vous pourrez aussi tenter de gagner un maximum d'argent pour débloquer de nouvelles tenues ou poses de victoires et niveau Online, il y a 3 modes de jeux qui prendront part dans 4 arènes avec des environnements différents, mais modifiés pour chaque mode de jeu. C'est donc plutôt pas mal, mais reste que le jeu est tout de même vendu au prix fort et qu'on aurait clairement pas craché sur plus de contenus (arènes, méchas, modes ou options de jeu).
IMMERSION
Le jeu aurait pu être une super expérience pour donner un sentiment de "présence", cet instant où le cerveau à l'impression d'être ailleurs, puisque les cockpits de Mecha passent à merveille en réalité virtuelle. Mais à cause de son léger flou et de sa 3D étonnamment discrète, il rate un peut le coche de ce côté la. Rien de dramatique non plus, mais on a clairement vu mieux.
 
NOTE GÉNÉRALE
  80/100

Au final, RIGS, avec sa promesse d'offrir le premier jeu VR pensé e-sport, est totalement convaincant dans cette approche. On se rend très vite compte en Online que les modes de jeux où il faut marquer des buts par exemple vont demander une grande stratégie et une parfaite coordination, puisque si ce n'est pas le cas, vous aurez vite fait de voir vos parties finir avec du 7/0, des alliés visiblement plus occupés a tirer à tout va qu'à marquer des points et une équipe en face qui se serre les coudes. L'expérience est donc très fun et le gameplay, qui est complexe, est assez intéressant pour pousser le joueur à vouloir le maîtriser. Pour ceux qui voudrait y jouer solo, ou bien se faire le plus possible la main sur leur Mech avant de partir à la conquête du monde, RIGS vous offrira en plus un mode carrière bien pensé, alternant les modes de jeux et vous offrant en plus comme alliés des joueurs IA loin d'être manchots.

Avec son système de matchmaking bien conçu et rapide pour lancer des parties, le titre est donc sans aucun doute le titre multijoueur du line-up du casque à privilégier et il ne lui manque que quelques ajouts de contenu (cartes, mode de jeu avec plus de joueurs) et quelques améliorations visuelles (flou, 3D presque absente) pour en faire un vrai must-have du jeu multijoueur en réalité virtuelle !


Tag(s) associé(s) : PSVR, Application, Test
12 COMMENTAIRES

Connectez-vous pour commenter.