TEST
Test - Rez Infinite : Infiniment groovy

le 17/11/2016 à 16:00
Rez est un jeu de 2001 qui s'est démarqué grâce à son esthétique très particulière et son gameplay aussi simple qu'addictif. En dépit des années, il reste gravé dans l'esprit de pas mal de joueurs et a même eu droit à une sorte de suite spirituelle nommée Child of Eden, pensé d'abord pour une jouabilité avec la caméra Kinect de la Xbox 360, puis adapté plus tard aux PS Move.

Mais voilà que Tetsuya Mizuguchi, le créateur, décide de s'essayer à la VR en revenant aux bases avec Rez Infinite
 

Un cyberspace en proie à la criminalité


Rez est un mélange de jeu musical (à ne pas confondre avec un jeu de rythme) et de Shoot Em Up, avec une inspiration claire de Panzer Dragoon. Vous incarnez un personnage fait de sorte de fil de fer évoluant dans un monde rappelant inévitablement celui de Tron. Un petit détour rapide par le menu sera d'ailleurs l'occasion d'apprendre que l'histoire prend place dans un futur où le monde est devenu surpeuplé et où la criminalité sur le réseau représente un problème majeur. Une intelligence artificielle nommée 'Eden' a été créée pour résoudre le problème. Cette IA est décrite comme la plus avancée jamais créée avec la capacité de manipuler d'énormes quantités de données afin de générer ses propres pensées. Hélas, Eden finit par s'interroger sur le sens de sa vie et des conséquences de ses actes et décide de s'arrêter d'elle-même. Votre mission est donc de voyager dans le cyberespace pour redémarrer Eden... Bienvenue dans le monde de Rez.

Des musiques qui n'ont pas vieilli


Votre virée dans le cyberespace se fera donc par déplacement automatique. Vous allez ainsi rencontrer toute sorte de virus à détruire. Pour y arriver, rien de plus simple, bougez votre tête afin d'orienter le gros viseur carré en face de vous sur la cible à abattre et appuyez sur croix. Un missile (ou ce qui y ressemble) va alors être propulsé vers la cible pour la détruire ce qui va produire un bruitage en rapport avec la musique du niveau en cours. Les niveaux sont remplis de créatures qui vont surgir de tous les côtés et marteler le bouton croix pourrait vite devenir fatiguant. C'est pour cela que vous allez pouvoir utiliser le système de verrouillage du jeu pour détruire le virus. Restez appuyé sur croix, regardez toutes les cibles à abattre (jusqu'à 8 à la fois), et relâchez le bouton pour envoyer un déluge de missiles téléguidés. Cette action va également donner lieu à un enchaînement d'effets sonores parfaitement raccord avec la musique du niveau.

Les musiques sont d'ailleurs toutes plus excellentes les unes les autres, avec un son retravaillé par rapport à l'opus original qui va donner lieu à une véritable explosion sonore si vous êtes équipé d'un casque ou d'écouteurs un minimum correct. J'ai d'ailleurs fini par parcourir tout le jeu en bougeant au sens du rythme, quelque chose qui devient vite naturel.

Une explosion visuelle qui relève du rêve


Si côté musical Rez Infinite répond parfaitement aux attentes, l'aspect visuel n'est lui non plus pas en reste. Le jeu tourne avec une netteté parfaite et une belle 3D relief sur le PS VR. Les niveaux vont être de véritables déluges de couleurs dont il résultera une superbe explosion visuelle sur l'écran OLED du casque. Si le jeu est un plaisir pour les yeux dans les 5 premiers niveaux de l'aventure, c'est le niveau bonus de cette version Infinite, l'Area X, qui va réellement vous en mettre plein la vue. C'est simple, il s'agit probablement d'une des plus belles choses que j'ai pu voir en VR jusqu'à aujourd'hui, avec un véritable déluge de couleurs et de particules dans tous les sens et une finesse visuelle bien supérieure aux niveaux de base. Notons que si les 5 premiers niveaux sont les mêmes que sur Playstation 2 et Dreamcast avec une résolution augmentée, ce niveau bonus a été développé spécialement pour la PlayStation 4 et c'est un superbe bonus qui nous est offert  avec 30 minutes de gameplay réellement psychédélique et une touche artistique à tomber par terre.

D'ailleurs, le gameplay est différent et malheureusement il n'est pas parfait. Une progression à 360 degrés a été préférée à la jouabilité sur rails des niveaux de base, cependant, il n'est pas possible de se tourner avec le joystick de la manette. Il faudra vous servir de votre casque. Tourner légèrement la tête va faire tourner le viseur sur les côtés mais vous resterez droit face à vous. Par contre, faire glisser le viseur sur le bord de l'écran va faire tourner votre personnage. Dans un jeu où les ennemis apparaissent parfois par centaine un peu partout autour de vous, ce choix de gameplay devient vite compliqué à gérer et on se retrouve parfois à tourner sur soi-même alors que l'on essaye juste de viser un ennemi face à nous. Notons néanmoins qu'on finit par maîtriser cette jouabilité à mesure qu'on approche de la fin du niveau. Fin qui est, une fois de plus, absolument merveilleuse.

Mais quelques écueils tout de même...


D'ailleurs abordons un autre point un peu fâcheux de Rez Infinite : sa compatibilité PS Move. Jusqu'à maintenant, tous les jeux Playstation VR que j'ai testé et qui bénéficiaient à la fois d'une compatibilité Dualshock 4 et Playstation Move se sont révélés bien meilleurs avec les petits périphériques à boule colorée. Cependant, le constat est bien différent dans Rez. Si le gameplay au Pad va marcher à merveille avec sa visée sur le suivi du regard simple et efficace, celle au PS Move est aussi bordélique que fatigante ! Le PS Move vous demande de viser les cibles à attaquer avec votre main mais la visée va continuellement glisser au fil des minutes ce qui devient rapidement une véritable horreur, d'autant plus que le gameplay de Rez ne laisse pas beaucoup de place aux erreurs ou imprécisions. Quelques coups reçus et c'est la mort assurée. S'ajoute à cela le fait que garder le bras tendu sur des niveaux d'une vingtaine de minutes, c'est rapidement épuisant, et vous allez peut-être vous retrouver comme moi à vous aider d'un bras pour tenir l'autre... Il est donc intéressant de donner du changement aux joueurs, mais ce gameplay s'adapte visiblement assez mal à l'expérience.

Rez est, par ailleurs, assez court. Il vous faudra entre 1 et 2 heures pour finir les 5 niveaux de bases (selon le nombre de fois où vous allez mourir face au boss de fin de niveau, parfois à s'arracher les cheveux), auxquels on pourra ajouter quelques modes de jeu bonus et surtout la fameuse Area X, d'une trentaine de minutes. Vendu 30 euros, l'addition est donc légèrement salée, mais Rez est une expérience qui a de bonnes chances de vous faire replonger plusieurs fois dans son univers haut en couleur avec son scoring et ses musiques approchantes.
Les points forts
  • Superbes musiques remastérisées
  • Univers visuel parfaitement adapté au PS VR
  • L'Area X !
Les points faibles
  • Le gameplay au Playstation Move
  • Vendu un poil cher pour un titre qui demeure à 90% un simple remaster

NOTE GÉNÉRALE
  76/100
Adapter le vieillissant mais non moins marquant Rez en expérience de réalité virtuelle était une idée assez originale qui se révèle payante. Les niveaux sont pour la plupart les mêmes que dans la version d'origine, mais les 'vivre' de l'intérieur donne un ressenti totalement différent avec un véritable déluge d'effets visuels dans le casque qui sont magnifiés par des textures nettes et des couleurs éclatantes sur l'écran du Playstation VR parfaitement exploité.

Les musiques n’ont pas vieilli d'un poil et vont véritablement vous faire plonger dans le cyberespace. Notons aussi le niveau bonus Area X qui va donner lieu à des séquences qui ont été les plus belles que j'ai pu expérimenter en réalité virtuelle même si le niveau est assez compliqué à prendre en main à cause de son gameplay à 360 degrés pas forcément bien pensé. Il est d'ailleurs regrettable que ce niveau de 30 minutes soit le seul à avoir été spécialement conçu pour la PlayStation 4 et le PlayStation VR.

Avec un prix de 30 euros pour à peu près 3h de contenu, le coût de l'expérience sera un peu élevé pour les connaisseurs du jeu de base qui ont déjà retourné Rez dans tous les sens sur leur vieille console 128 Bits. 
Rez Infinite sur ETR Apps
Préparez-vous à la version ultime de Rez, une aventure de tir sensationnelle pleine de sons et de graphismes remasterisés.
Avis ETR          Avis des lecteurs


Tag(s) associé(s) : Software, Actualité, Test, Playstation VR
5 COMMENTAIRES

Connectez-vous pour commenter.