TEST
Test : Ripcoil - Le Pong de la VR, sur tous les points

Publié par
 @kris7277
le 13/12/2016 à 18:11
Ripcoil, c'est un titre Oculus Touch qui s'est fait très discret. Bien moins mis en avant que d'autres jeux comme Dead and Buried, ce dernier promet de rajeunir le concept de Pong et de le proposer en réalité virtuelle.

Efficace et addictif...


Il faudra d'abord rattraper le frisbeee dans Ripcoil avant de pouvoir le renvoyer
Il faudra d'abord rattraper le frisbeee dans Ripcoil avant de pouvoir le renvoyer
Comme dans Pong, il faudra tout simplement renvoyer une "balle" dans le camp adverse dans Ripcoil. Le problème, c'est que VR oblige, on est plus du tout dans le même contexte et nous voilà dans un monde complètement futuriste. Exit donc la balle et bonjour le "Cyberfrisbee", qui possède des caractéristiques assez particulières comme la possibilité d'accélerer sa course au fur et à mesure. Il ne faudra pas d'ailleurs le renvoyer directement, mais le rattraper, afin de le renvoyer à nouveau dans la direction souhaitée.

Donner un coup de poing fera partir le frisbee à toute vitesse
Donner un coup de poing fera partir le frisbee à toute vitesse
C'est plutôt intéressant et assez rafraîchissant, car ça donne l'occasion de réfléchir pendant 4 secondes (le temps avant que le frisbee ne se détruise s'il est gardé en main) et il est d'ailleurs possible de donner un "coup de poing" au lieu d'attrapper le frisbee en "fermant" ses mains avec les Oculus Touch. Cela fera partir le cyberfrisbee à toute allure, mais attention à ne pas le faire partir hors zone ! Le frisbee ne rebondissant pas partout, il faudra faire attention à le faire atterrir sur les "plaques" holographiques ou dans le camp ennemi pour ne pas perdre le round.

Le système de déplacement fonctionne très bien et renforce même l'immersion
Le système de déplacement fonctionne très bien et renforce même l'immersion
Bien sûr, il faudra éviter à tout prix que la balle, ou le cyberfrisbee plutôt, vous dépasse et atterrisse dans votre "camp" et pour ça les développeurs ont réfléchi à un moyen très ingénieux. Au lieu de courir dans tous les sens comme dans HoloBall, il suffira ici de se pencher dans un sens ou un autre afin de faire glisser la plateforme sur laquelle vous vous trouvez. C'est extrêmement bien réussi, plus même que dans les jeux où il faut bouger et permet d'éviter toute cinétose. Cela renforce d'ailleurs l'impression qu'on est dans une sorte d'univers futuriste, très porté sur la technologie.

... Mais incapable d'assouvir l'addiction qu'il provoque


La seule et unique arène de Ripcoil
La seule et unique arène de Ripcoil
Une fois les mécanismes intégrés, on se lance donc dans ses premières parties, avant de vouloir voir le contenu solo... Et c'est la déchéance. Rien, Ripcoil ne propose littéralement rien. Pas de mode histoire, arcade, contre bots, arènes. Niette. On aurait pu avoir par exemple un simple mode arcade à l'ancienne, avec des bots à vaincre, mais non. On est donc forcé à jouer sur la même arène constamment en multijoueur.

C'est d'autant plus dommage car Ripcoil est probablement le "Pong" VR le plus réussi. Ses graphismes et son univers sont plutôt bien pensés et son utilisation des Oculus Touch et de son pseudo-tracking des doigts améliore vraiment l'immersion. Seule la sélection des éléments dans le menu est un poil problématique et pas très naturelle, mais c'est assez secondaire comme problème.
 

Conclusion

Ripcoil est "le" Pong VR, dans tous ses aspects. Fun, efficace, intuitif et bien pensé, il fonctionne à merveille et l'idée des développeurs de renouveler le concept en le mélangeant à celui du Frisbee est excellente. Malheureusement, on est en 2016 donc impossible de proposer autant de contenu que le Pong original, avec un simple mode entraînement expliquant les bases du jeu et un mode 2 joueurs alors que d'autres, malheureusement moins réussis, proposent eux beaucoup plus de "contenu".

C'est dommage, car Ripcoil est très réussi et plaira à tous les joueurs, fans de Pong ou non. Il sera parfait à montrer en soirée et c'est le type de jeu qu'on sera content d'avoir sa bibliothèque et qu'on relancera régulièrement, mais de simples ajouts auraient pu le transformer en indispensable. En tout cas, le concept très "arcade" fonctionne bien et permettra de s'amuser en attendant un Ripcoil 2 plus complet on l'espère.
 
Les points forts
  • Le système de "hoverboard" qui permet de se déplacer
  • Réalisation soignée
  • La maniabilité aux Oculus Touch
  • Concept très original
Les points faibles
  • Le manque de contenu
  • Les menus
  • Impossibile de jouer avec des bots
  • Difficile par moment d'entendre la voix de son adversaire


Tag(s) associé(s) : Oculus Touch, Oculus Rift, Actualité, Test
15 COMMENTAIRES

Connectez-vous pour commenter.