TEST
Test - I Expect You To Die : Une mort oui, mais une mort très, très rapide...

le 07/03/2017 à 19:34
I Expect You To Die s'est d'abord fait connaître par le biais d'une démo sortie sur l'Oculus Rift DK2. À l'époque, les manettes à détection de mouvements que sont les Touchs et les Vive Wands n'existaient pas encore et le jeu se jouait donc à la souris. Malgré ça, l'expérience était pour beaucoup une vraie claque immersive et pour ma part la meilleure démo de l'Oculus Rift DK2. Un an plus tard, le jeu débarque en version finale qui est d'ailleurs compatible avec les contrôleurs VR.

I ESPER you to die

Une des premières idées que vous allez probablement avoir... Puis bon, quand on voit un flingue à côté de nous, on veut tirer avec
Une des premières idées que vous allez probablement avoir... Puis bon, quand on voit un flingue à côté de nous, on veut tirer avec
Si vous avez comme moi déjà joué aux jeux de la saga Esper, disponible sur Gear VR et Oculus Rift, alors il est possible que I Expect You To Die vous y fasse fortement penser. Que ça soit au niveau de son ambiance graphique s'inspirant des films d'espionnage des années 60 (on pense aux James Bond en particulier), son gameplay "assis" ou la possibilité d'attraper des objets lointains grâce à nos pouvoirs télékinétiques, la ressemblance entre les deux séries est troublante.

Mais dans les faits, la jouabilité reste tout de même différente puisque Esper 1 et 2 étaient plus des puzzle-game pur et dur. Ici, on est plus proche de véritables scènes à la James Bond car comme son nom l'indique, vous allez devoir enchaîner des niveaux dans lesquels vous serez en mauvaise posture dès le départ. Que ce soit à bord d'une voiture dans la soute d'un avion rempli de gaz toxique ou dans un mini sous-marin prêt à exploser, il va falloir réfléchir vite, et bien.
 

La vie d'un agent secret n'est pas facile. Heureusement, le notre est immortel.

Le niveau le plus compliqué du jeu
Le niveau le plus compliqué du jeu
Et pour ça, vous pourrez certes vous servir de vos pouvoirs télékinétiques pour attraper les objets au loin, mais vous pourrez aussi vous servir tout simplement de vos mains et interagir avec un peu tous les objets vous entourant. Mais vous allez vite vous rendre compte que votre ennemi veut vous voir mourir comme l'indique si bien le titre. Ce qui fait que la prise en main d'un simple objet peut déclencher votre mort, comme en lâchant par exemple une bombe à côté de vous. Et c'est là que le côté die and retry du jeu se dévoile.

En commençant chaque niveau, on ne sait pas trop quoi faire et on trifouille un peu partout, on appuie sur des boutons, tire sur des leviers etc... Et à moins d'avoir de la chance, vous allez probablement mourir. C'est donc en recommençant encore et encore les niveaux qu'on comprendra ce qu'il faut ou ne faut pas faire, quels objets peuvent être utilisés et sous quelles conditions. Au final, I Expect You To Die, c'est une sorte de long enchaînement de situations que vous allez devoir mémoriser pour vous en sortir indemne.
 

C'est comme si tu dois tout recommencer dans Broken Sword à chaque fois que ce foutu Stobbart meurt d'une manière absurde

Le choix des niveaux (dont un simple entrainement)
Le choix des niveaux (dont un simple entrainement)
Le premier niveau est d'ailleurs celui de la démo du titre sur DK2 mais le hic, c'est que ce niveau représente à lui seul un quart de l'aventure complète. Et oui, I Expect You To Die ne contient que 4 niveaux. Ils sont tous certes différents les uns les autres, mais le contenu est quand même extrêmement maigre. Pour tout vous dire, il m'a fallu 1h45 pour en venir à bout. Et encore, comme dit plus haut, les niveaux ont un fort côté die and retry et on tente quelque chose, on meurt, puis on arrive à aller plus loin dans le niveau, mais un nouveau problème se présente et on meurt à nouveau. Donc le problème c'est que vous avez beau avoir rempli 15 des 16 objectifs à mener à bien pour finir un niveau, si vous mourez, il faudra recommencer tout du début étant donné que les niveaux n'ont aucun checkpoint... Ce qui fait que ces 1h45 de jeu, sans ce côté die and retry poussé à l'extrême, ne propose en gros que 20 min de contenu si on compte 5 min par niveaux... Et encore, un objectif optionnel du premier niveau vous demande de le finir en 35 secondes.

Les graphismes ne sont clairement pas éblouissants, pas loin même du niveau d'Esper 2 sur mon Galaxy Note 4. Après, le jeu est sympa, les énigmes sont bien pensées mais le background est lui presque inexistant et ces 4 niveaux s'enchaînent si rapidement qu'on pourrait presque croire avoir simplement eu droit à un long aperçu d'un jeu encore en cours de préparation et j'ai été fort étonné quand j'ai vu les crédits de fin se dérouler devant moi après avoir fini le 4e niveau. Pour un jeu si attendu et vendu 25€, j'en attendais clairement beaucoup plus. La démo d'I Expect You To Die avait tellement fait parler d'elle qu'Oculus eux-mêmes la présentait souvent dans les conventions comme une utilisation parfaite de leur VR (à l'époque), assise et à 180 degrés. Mais voilà, après visiblement presque 2 ans de développement, le contenu n'est pas au niveau, surtout au regard de son prix. 
 

Les choses changent vite en 1 an...

On peut se la jouer Eric et Ramzy et laver la vitre... Mais ça sert à rien
On peut se la jouer Eric et Ramzy et laver la vitre... Mais ça sert à rien
Par exemple, sur le Gear VR, Esper 2, qui est moins inventif sur les énigmes mais plus scénarisé et deux fois plus long, coûte 15 euros. Pareil pour le thriller horrifique Dead Secret, sur Gear VR lui aussi, qui m'avait tenu en haleine pendant plus de 5h pour seulement 15€... Bref, I Expect You To Die est une des expériences les mieux notées de l'Oculus Store car son premier niveau, celui de la démo DK2, est excellent et je suppose que beaucoup de gens ont trouvé cette mise en bouche suffisante pour lui attribuer une note de 5 étoiles. Mais quand on vend son expérience 25 euros, avec 20 vraies minutes de contenu transformées en presque 2h en tirant fooortement sur la corde niveau die and retry, ça n'est pas suffisant et il faudrait plutôt faire en sorte que le client en ait un peu plus dans son assiette...
 

Conclusion

Ahhh la VR, que de surprises ! Une démo peut être notre coup de coeur aux cours d'une année et sa version finale plus d'un an plus tard, une sacrée déception. Ce n'est pas la faute à l'expérience elle-même, qui reste agréable, parfaitement pensée pour la VR assise et de plus totalement raccord avec son ambiance inspirée des films d'espionnage des années 60, non, de ce côté-là, on est sur du tout bon. Ni sur ses graphismes un peu limites en 2017. Non, l'énorme talon d'Achille de l'expérience, c'est son contenu.

Un joueur qui y joue pour la première fois le bouclera en 1h30 à 2h probablement. Un joueur qui le fait en connaissant les énigmes, en moins de 20 minutes. Et un speedruner, en moins de 5 minutes (et sans glitch). Le jeu reste cependant globalement un succès critique et même commercial si on se fie à ses avis sur les Oculus et Playstation Store. Il est donc possible qu'une suite voie le jour et si suite il y a, il n'y aura pas grand-chose à changer alors. Il faudra simplement s'assurer de pouvoir fournir un contenu assez conséquent pour tenir les joueurs en haleine plusieurs heures et pas en utilisant le vieux coup du "Tu es à la fin du niveau, un bouton apparaît, tu appuies dessus et 'BOUM', tu recommences tout du début"...


 
Les points forts
  • L'ambiance espionnage
  • L'originalité de chaque niveau
Les points faibles
  • Le côté die and retry poussé à l’extrême...
  • Dans le seul but de tirer sur la corde...
  • Pour cacher son contenu rachitique.
I Expect You To Die sur ETR Apps
Vous incarnez un agent secret armé de capacités télékinésiques lors d'une mission pour arrêter Zoraxis, une société nuisible de vente d'armes et de produits pharmaceutiques.
Avis ETR          Avis des lecteurs


Tag(s) associé(s) : PSVR, Actualité, Oculus Rift, Test
7 COMMENTAIRES

Connectez-vous pour commenter.