Prochain événement    Soirées Orbus VR (MMORPG VR) sur ETR !    du 15/12/2017 (19:00) au 15/12/2017 (23:00)

TEST
Test - Bound : Une superbe aventure et une superbe adaptation VR

le 22/03/2017 à 20:13
Bound fait partie de ces jeux étranges qui sortent parfois des studios de Sony, comme Pupeteer ou le barré Tokyo Jungle. Des jeux que l'on trouve un peu étrange au début mais qui se révèlent bien souvent être des expériences riches et addictives. Et c'est aussi le cas de Bound, qui ne me donnait pas particulièrement envie d'y jouer à la base. L'univers de la danse ne m'intéressait pas et j'avais l'impression que l'expérience pouvait être bonne mais qu'elle n'était pas pour moi... Et une fois de plus, je m'étais trompé.

Une adaptation VR au point et gratuite avec le jeu original ! (Contrairement à d'autres...)

Un paysage idyllique
Un paysage idyllique
L'introduction de Bound ne va pas se dérouler dans un univers étrange puisqu'on y incarne une jeune femme enceinte qui marche sur une belle plage dans un monde qui ressemble parfaitement au nôtre. L'occasion d'aborder un point à propos du jeu qui m'a foutu une baffe d'entré de jeu : les graphismes sont superbes dans le PSVR ! Le jeu non seulement n'est pas flou (sur PS4 pro en tout cas) contrairement à 3/4 des expériences Playstation VR, mais en plus il profite de la 3D relief (effet de profondeur) la plus marquée de tous les jeux PSVR et de graphismes très réussis se situant entre cartoon et réel. Bref, les équipes de Santa Monica Studio sont parvenus à parfaitement exploiter le casque de Sony, avec des graphismes nets, colorés et tout ça en maintenant un niveau de fluidité sans reproches.

Au niveau du gameplay, le jeu se joue à la 3e personne et un passage rapide par le menu options vous permettra de choisir entre 4 options de jouabilité, réduisant plus ou moins le niveau de nausées que peut procurer l'expérience. Cela permet de laisser le choix aux joueurs, un bon point donc étant donné que c'est la meilleure façon d'adapter un jeu de ce type en réalité virtuelle.

Danse ! Danse comme si t'es problèmes n'existaient pas !

Le jeu à la bonne idée de faire 'disparaître' le décor quand il bloque votre camera
Le jeu à la bonne idée de faire 'disparaître' le décor quand il bloque votre camera
La jeune femme va donc s'asseoir sur la plage, ouvrir un livre rempli de dessins et on se retrouvera plongé dans un monde à l'esthétique totalement différente, mais tout aussi superbe. Un univers assez dur à décrire, une sorte d'aquarelle avec des éléments du décor qui se détachent dès qu'on s'approche et se transforment en sorte de particule volante. Le personnage qu'on incarne dans cet univers, toujours féminin, sera bien différent puisqu'elle porte un masque et est habillée avec une tenue type Maya.

Ce personnage, appelons la Ballerine. Pourquoi ? Mais parce qu'elle danse pardi et pas qu'un peu ! Chacun de vos mouvements avec la ballerine prendra la forme d'une sorte de ballet, que ce soit tout simplement pour courir, sauter (un entrechat... je crois, mes notions de danse classique sont limitées) ou même faire des esquives. Même le simple fait de vous coller à un mur se fera avec une grâce que l'on a pas l'habitude de voir chez la plupart des gros balourds des jeux à la 3e personne. Des mouvements qui sont de plus aidés par des animations absolument sublimes...

Bref, le côté danse du jeu était ce qui m'attirait le moins dans l'aventure et c'est au final la première chose qui m'a conquise.

Quand la réalité virtuelle sublime un monde onirique

La qualité de la 3D relief donne des sensations de hauteur superbes !
La qualité de la 3D relief donne des sensations de hauteur superbes !
 
Cependant, Bound n'est pas un jeu de danse mais plutôt un jeu de plate-forme puisqu'il faudra avancer dans des niveaux et sauter de plateformes en plateformes, faire des roulades pour passer sous certains obstacles, grimper à des échelles... La difficulté augmentera un peu en avançant dans l'aventure, mais sans jamais devenir réellement dure, sans jamais être frustrante. La caméra à la 3e personne la plupart du temps fixée derrière votre personnage, pourra parfois devenir aérienne selon les plans, ce qui sera l'occasion d'admirer le côté tortueux des niveaux. Certain passages comme ceux nous faisant avancer sur une poutre ou glisser avec une corde seront l'occasion d'admirer une fois de plus la qualité de la 3D relief, provoquant des sensations de vertige rarement ressenties en VR, surtout sur un jeu à la 3e personne. Preuve une fois de plus que certains développeurs on tort de réduire l'effet de profondeur dans leur jeu.

Après, le titre reste un jeu de plate-forme pur et dur et aucun combat ne sera présent dans l'aventure. Les seules notions de dangers autres que le fait de tomber simplement dans le vide seront représentées par des sortes de petits cubes volant dans le vide, en grande quantité, faisant penser à des particules. Ces cubes se jettent sur le personnage dès qu'on s'approche un peu trop et il faudra maintenir la touche R2 pour se mettre à danser et repousser ces cubes malveillants à l'aide d'un ruban. Une façon comme une autre qu'a le jeu de nous faire comprendre que la danse peut repousser des idées noires, parce que oui, l'histoire de Bound sera toujours très subjective et demande la plupart du temps d'interpréter ce que signifie chaque passage des niveaux.

Une OST qui colle parfaitement à l'ambiance

L'histoire de ces deux enfants sera racontée petit à petit
L'histoire de ces deux enfants sera racontée petit à petit
Ca sera d'ailleurs aussi le cas sur l'histoire des 3 personnages que vous allez rencontrer : la mère, le héros et le 'méchant', des personnages de taille déraisonnable en comparaison de votre ballerine. Après, on en apprend quand même un peu sur le scénario entre chaque niveau via des séquences qui se déroulent à la première personne et présentent des sortes de "tableaux". On pourra y assister le quotidien d'une famille de 4 personnages, un petit garçon, une petite fille et leurs deux parents, dans des situations qu'il faudra comprendre soi même étant donné qu'elles sont complètement figées dans le temps, avec des personnages immobiles. Ces passages sont une fois de plus un vrai bonheur pour les yeux, avec une esthétique me faisant personnellement penser au jeu Dreams de Media Molecule.

Une fois ces passages terminés, on réincarnera la ballerine, qui pourra glisser sur une sorte de long ruban jaune  nous faisant reparcourir le niveau qu'on vient de terminer mais à l'envers. Ces sessions seront accompagnées de musiques au piano absolument sublimes, qui sont un véritable régal pour les oreilles (petit cadeau en fin de test d'ailleurs). Puis, une fois cette glissade terminée, il faudra repasser dans le monde réel et à nouveau incarner la mère qui marche sur cette plage, qui va après quelques pas s'asseoir à nouveau, rouvrir son livre et replonger dans le monde de la ballerine.

Bound va donc alterner ces différentes phases pendant près de 4 heures de jeu et vous mettre donc face à une fin que vous aurez peut être comme moi plus ou moins comprise depuis quelques temps déjà. L'aventure pour y arriver sera cependant d'une grande beauté, surtout grâce à son excellente adaptation VR.
 

Conclusion

Bound montre une fois de plus que l'avis que l'on peut se faire d'un jeu vidéo en regardant simplement des images ou de brefs passages de gameplay peut être parfois totalement à côté de la plaque. Son univers, qui ne m'attirait pas particulièrement à la base, j'y ai rapidement plongé tête baissée, le sourire aux lèvres ! Le côté visuel net, coloré et avec la 3D relief la plus marquée des tous les jeux PSVR est une petite merveille. Les animations du personnage que l'on incarne, absolument parfaites, restituent avec brio la beauté et la grâce d'une ballerine.

De plus, l'histoire, qui va tout d'abord être complètement floue pour devenir de plus en plus évidente, n'a certes rien de révolutionnaire, mais reste un vrai plaisir à découvrir, que ce soit via ses niveaux de plateforme qui seront soumis à votre interprétation, ou via des tableaux immobiles, plus explicites. Et pour finir, l'OST du jeu est absolument superbe et accompagne le joueur pendant près de 4 heures de jeux, ce qui laisse un souvenir agréable de cette expérience qui m'a personnellement touchée...

C'est d'ailleurs avec cet OST que j'ai envie de conclure ce test, parce que Bound, c'est avant tout la musique et la danse.

 
Les points forts
  • Visuellement irréprochable
  • Des animations qui restituent parfaitement la danse classique
  • Une histoire soumise à interprétation
  • Une OST superbe !
Les points faibles
  • Un gameplay peu varié
  • Une absence de défis (même si terminer le jeu donne accès à un mode bonus...)
Bound sur ETR Apps
Une femme enceinte marche pieds nus sur la plage/Une jeune princesse défend son royaume surréaliste. Des mots gribouillés sur un journal lui rappellent le passé/une contrée truffée de fractales et de géométries étranges. La mémoire fragmentée d'une famille...
Avis ETR          Avis des lecteurs


Tag(s) associé(s) : PSVR, Application, Actualité, Test
10 COMMENTAIRES

Connectez-vous pour commenter.