TEST
Test - Loading Human Chapter 1 : Quand la réalité virtuelle fait passer les sentiments avant l'action

le 17/03/2017 à 20:09
Loading Human : Chapter 1 est, comme son nom l'indique, un jeu épisodique. Cette aventure prendra place dans une base spatiale où vous incarnerez le jeune Prometheus qui sera accompagné par  Alice, une scientifique. Le père de Prometheus, gravement malade, devra rester dans un caisson le maintenant en vie et son but sera de trouver une énergie à 11 années-lumière permettant de sauver la vie de son cher papa. Cependant, Loading Human, pour son premier chapitre en tout cas, ne va pas vous faire voyager dans l'espace pour vivre des aventures pleines d'adrénaline puisque ce dernier se concentre sur les personnages et vous fera donc vivre une aventure humaine avant tout. 

La mission d'un fils dévoué

On commence la journée par un bon petit rasage
On commence la journée par un bon petit rasage
Le jeu commence directement dans une base en état critique. Une tempête d'une grande force approche et les boucliers de la base sont baissés, donc une voix artificielle va vous demander de remettre le courant pour pouvoir remonter les boucliers et ne pas voir votre base détruite par cette tempête destructrice. Ce sera donc l'occasion de prendre l'ascenseur pour descendre au laboratoire et tomber sur deux caissons probablement cryogéniques contenant dans l'un, votre père, et dans l'autre, une belle jeune femme aux cheveux violet. Et d'un coup, on se retrouve transporté un an avant les faits, dehors, sur une planète glacée. Avancer vous permettra d'atteindre la base devant vous et d'assister à votre première rencontre avec la fille vue dans le caisson, qui est donc la seule autre personne présente dans la base pour vous aider dans votre tâche pour sauver la vie de votre père.

Un Gameplay compliqué à prendre en main

Plusieurs E-journaux vous décrivent l'actualité sur terre
Plusieurs E-journaux vous décrivent l'actualité sur terre
Ces premiers moments de l'aventure vous auront permis de remarquer deux choses. Tout d'abord, visuellement, le jeu est vraiment beau  sur PC avec un Unreal Engine 4 bien utilisé, même si l'ont regrette qu'aucune option graphique ne soit présente (le jeu tourne bien à 90fps constant sur une 970). Sur PlayStation 4 par contre, le jeu, qui ne possède pas de patch PS4 Pro, est bien plus flou et les détails sont bien plus difficiles à observer.

Au niveau du gameplay, il faut avouer que les déplacements sont un peu étranges. Le jeu a visiblement été pensé avant tout pour les manettes Vive et PS Move, ce qu'il fait que les développeurs ont voulu créer leur propre option de déplacement sans aucun choix possible. Pour avancer, il faudra viser en avant avec un des contrôleurs et rester appuyé sur une touche. Pour tourner, il faut incliner légèrement une manette vers un côté et appuyer un coup rapide sur cette même touche pour tourner d'un cran, ce qui engendrera un écran noir pour la transition. Et une fois de plus, il n'y a aucune façon de rendre le mouvement fluide. Pour un jeu narratif, une option de téléportation aurait été bienvenue... Mais le plus problématique reste les actions pour se baisser ou se lever, où il faudra soit tendre le bras vers le bas avec le bouton appuyé pour vous baisser, soit vers le haut pour vous lever, choses qui ne marchent pas toujours sur PC et encore moins au PS Move. Pour les joueurs Touch, bien qu'Oculus soit fièrement marqué sur la page du jeu, les commandes sont les mêmes que pour les manettes Vive, donc les joysticks sont inutilisables...

Une histoire narrative... Et immersive

Papa a pas la pèche !
Papa a pas la pèche !
Les interactions sont plus classiques pour une expérience narrative, qui va vous faire vivre au final une histoire ordinaire dans un environnement extraordinaire. Pour cela, il faudra donc manier certains objets dans l'aventure qui peuvent être ramassés et tenus dans chaque main. Si les bras sont parfaitement reconnus avec les contrôleurs PC, il en est tout autre avec les Playstation Moves, avec des bras tout tremblants et qui ont une fâcheuse tendance à se coincer dans certains endroits. On sait bien entendu que le système PSVR ne propose pas la même qualité de tracking que celui d'Oculus, mais on a tout de même vu bien mieux avec ces périphériques, ce qui est dommage pour les utilisateurs Playstation VR donc, même si l'aventure reste tout de même jouable de bout en bout, seulement plus frustrante. Un excellent point du jeu est son aspect sonore, aussi bien sur PC que sur Playstation 4, avec des sons 3D bien localisés dans l'espace et surtout des compositions musicales de haut niveau.

Ceux qui voulaient de l'actions on signés pour la mauvaise mission

Non, on ne peut pas rentrer dans le bain :(
Non, on ne peut pas rentrer dans le bain :(
L'aventure, très portée sur le scénario, va nous faire voyager petit à petit jusqu'à la date à laquelle vous avez commencé le jeu. On pourra assister au rapprochement entre les deux personnages principaux, découvrir le lien entre votre personnage, Prometheus, et son père, qui compte sur lui pour vivre encore plus longtemps (le monsieur étant déjà âgé de plus de 100 ans). Une scène un peu ratée vous faisant interagir avec 3 mini-jeux pointera malheureusement le bout de son nez à un moment et fait clairement tache avec le reste de l'aventure. Cette dernière durera un peu plus de 4h, soit une durée correcte pour le premier chapitre d'un jeu-vidéo, mais loin d'être satisfaisante pour un jeu proposé à 40 euros.

Au final, Loading Human : Chapter 1 est un jeu qui va probablement attirer le mauvais public étant donné qu'il ne s'agit pas d'un jeu spatial bourré d'adrenaline mais plus d'une expérience narrative avec des interactions assez ordinaires. On assiste surtout à la naissance d'une romance entre deux personnages sur une base éloignée de tout et le danger n'est jamais vraiment présent. Cependant, la fin laisse penser qu'il pourrait en être autrement pour le chapitre 2... 
 

Conclusion

Loading Human : Chapitre 1 a pas mal divisé les joueurs sur internet et je dois dire que je comprends plutôt pourquoi. Les joueurs pensant vivre la une aventure reprenant les grands classiques de la SF, avec des voyages spatiaux, des rencontres avec des créatures étranges et des combats de pistolet ou de sabre laser risquent d'être vite déçus. Ceux par contre qui cherchent à vivre une histoire certes se déroulant dans un futur lointain, mais avec des interactions plus classiques et une narration centrée sur la relation entre ces personnages, y prendront probablement comme pour moi un certain plaisir.

Le jeu reste cependant loin d'être
 parfait, avec des déplacements assez compliqués aussi bien sur PC que sur console et des graphismes et des contrôles carrément handicapants par moment avec le combo Playstation VR + Moves. Il reste malgré tout une bonne aventure pour ceux qui accrochent aux belles histoires, un genre qu'on voit au final assez peu en réalité virtuelle, mais ayant pourtant une vraie carte à jouer. Une histoire sur les relations humaines, avant tout.
Les points forts
  • Un jeu entièrement en VF (et bien doublé)
  • De belle compositions musicales
  • Une immersion assez forte
  • Le risque pris d'avoir tenté les déplacements avec les PS Moves...
Les points faibles
  • ... Même si c'est loin d'être parfait
  • Un côté recherche d'objet parfois fatiguant
  • Reconnaissance des PS Moves loin d'être parfaite
  • Un prix élevé pour un premier chapitre
Loading Human: Chapter 1 sur ETR Apps
Votre père est mourant. Scientifique, il vous convie dans son laboratoire en Antarctique pour vous confier une quête : récupérer la « Quintessence », une source d'énergie qui permet d'inverser le vieillissement.
Avis ETR


Tag(s) associé(s) : Application, Actualité, Oculus Rift, Test, Playstation VR, HTC Vive
7 COMMENTAIRES

Connectez-vous pour commenter.