Prochain événement    Soirées Orbus VR (MMORPG VR) sur ETR !    du 15/12/2017 (19:00) au 15/12/2017 (23:00)

TEST
Test - Veste haptique KOR-FX : des vibrations bon marché pour renforcer l'immersion

Publié par
 @NiK_ETR
le 11/06/2017 à 13:27
L'objectif de la réalité virtuelle est principalement de simuler une présence physique en reproduisant artificiellement une expérience sensorielle la plus fidèle possible et si de gros progrès ont été réalisés sur les aspects visuels et sonores avec les casques modernes, peu d'accessoires grand public proposent une solution d'immersion haptique. Il y a bien quelques vibrations qui font illusion sur les contrôleurs modernes mais ces légers retours tactiles sous les mains ne stimulent qu'une toute petite partie de notre corps. Ce n'est pas ces quelques vibrations qui vont donc nous permettre de percevoir le ronronnement d'un moteur, ressentir les projectiles qui nous percutent ou encore le souffle d'une explosion.

En 2014, la startup Immerz a lancé une campagne sur Kickstarter pour tenter de solutionner le problème. Son produit s'appelle le KOR-FX et il s'agit d'une veste haptique vendue à un tarif "abordable" (env. 130 euros), sans fil et qui va vibrer selon les fréquences sonores transmises à l'accessoire.

Après un premier test communautaire de Poolback l'an passé, nous vous proposons à présent notre propre retour d'expérience du KOR-FX.

A veste haptique bon marché, packaging et conception sommaire

Dans le créneau des vastes haptiques, le KOR-FX n'a pas beaucoup de concurrents. On relèvera surtout le SUBPAC M2, qui repose lui-aussi sur les retranscriptions des basses en vibration, et le Hardlight VR, très orienté réalité virtuelle qui propose des vibrations localisées selon les informations transmises par l'application 3D. Mais ces concurrents ne jouent pas dans la même catégorie puisqu'ils s'affichent tous deux à des tarifs allant jusqu'au triple de celui du KOR-FX. Sans être donné, on remarque donc que les fabricants du KOR-FX ont choisi d'opter pour un produit plutôt "bon marché", un positionnement assez rare dans un secteur qui nous a habitué à dépenser plusieurs centaines d'euros pour le moindre accessoire vantant un nouveau degré d'immersion.

Cette volonté d'aller à l'essentiel se retrouve logiquement dans un packaging sommaire. Une pochette en plastique dans un léger carton imprimé fait office de conteneur de la veste tandis qu'un compartiment permet d'accéder au boîtier d'interface. Le carton contient également la connectique (câble USB / jack et optique). En guise de manuel, on trouve deux feuilles A4 explicatives en anglais reliées par une agrafe et un petit flyer qui nous redirige vers le manuel au format électronique ainsi que quelques tutoriaux vidéos plutôt bien faits (en anglais).
 
Test - Veste haptique KOR-FX : des vibrations bon marché pour renforcer l'immersion - 6

L'installation est très simple : il suffit de mettre quatre piles AA dans le boitier d'interface (en photo ci-dessus) ou d'alimenter ce dernier en USB puis de le relier à une sortie audio d'une source analogique grâce au câble jack fourni. Ce boitier d'interface audio possède également une prise jack femelle qui permet de dupliquer le son vers le casque audio. Vous pouvez bien sûr vous affranchir de ce retour si vous utilisez un casque audio USB ou sans fil (ce qui est mon cas) mais il vous faudra alors passer par un logiciel de mix audio de type Voicemeeter.

Le ridicule ne tue pas, il rend le son plus fort


Des goûts et des couleurs, on ne discute pas ! Malgré tout, il semble assez évident que le design du KOR-FX ne fera pas l'unanimité. Si on passera sur le choix du jaune flashy pour les boutons positionnés sur le devant de la veste qui auraient sans doute gagné à être plus discrets, c'est la coupe étrange de la veste qui nous a particulièrement déplu. Alors que certains concurrents proposent des solutions qui vous donnent un véritable look badass, ici vous aurez davantage l'air de porter une veste trop courte qui ne cache que vos pectoraux, une sorte de soutien-gorge XXL en quelque sorte. Pas des plus classes pour celui qui espérait ressembler à Marcus Fenix en jouant à son jeu de guerre. Si en réalité virtuelle, le look extérieur est finalement secondaire surtout quand on joue seul, le KOR-FX n'aidera certainement pas à avoir l'air moins ridicule lorsque vous jouez au milieu du salon entouré de vos amis.
 

Si on met de côté l'aspect esthétique, le KOR-FX a le mérite d'être pratique d'utilisation et assez confortable sur la durée. On passe le cou à travers la veste finalement aérée (vous apprécierez en été), on attache les deux scratchs réglables et le tour est joué ! Deux pressions à l'arrière permettent de régler la hauteur des scratchs, ces dernières auraient d'ailleurs mérité d'être de meilleure qualité car elles ont une fâcheuse tendance à se détacher dès qu'on tire un peu trop et il est très difficile à les rattacher sans ôter la veste complètement.

Les boutons de réglages positionnés sur le devant de la veste tombent facilement sous les doigts même lorsqu'on a un casque de réalité virtuelle devant les yeux. A gauche, les boutons permettant d'augmenter ou de réduire les vibrations, à droite le choix du mode de vibration, le bouton d'alimentation et la synchronisation du signal.

Les réglages se font directement sur la veste


S'il est bien sûr possible de faire les réglages du volume et de l'intensité depuis le boitier d'interface, le gilet dispose lui aussi de nombreuses options possibles pour que vous puissiez le paramétrer selon vos goûts. En maintenant le doigt sur le bouton d'augmentation ou de diminution de l'intensité pendant 2 secondes, il devient par exemple possible de régler la balance : la puissance de chaque transducteur droite / gauche individuellement.

Le bouton "Mode" vous permettra de basculer entre trois modes prédéfinis de vibration. KOR-FX conseille de tester les trois dans vos différents contenus pour déterminer votre mode de préférence. Personnellement, je n'ai pas trouvé l'expérience si différente entre les différents modes et je me suis donc contenter durant mes sessions du mode intermédiaire "Filtre 2". En maintenant le bouton Mode, une vibration continue permet de régler au mieux le gilet sur le corps. Notez qu'il n'est pas conseillé de trop le serrer. Il faut trouver le juste milieu pour que la vibration soit bien perçue tout en restant la plus naturelle possible.
 

En jeu : un ressenti mitigé mais un apport de sensations non négligeable

KOR-FX
KOR-FX
ACHETER
129.90 € · VR360eshop
Le KOR-FX est clairement défini comme "une veste de jeu avec retours haptiques" par ses auteurs, il est donc grand temps d'entrer dans le vif du sujet : l'expérience en jeu. Il est important de rappeler que le KOR-FX ne va recevoir aucune donnée qui ne soit pas sonore. En gros : pas de basse = pas de vibration. A l'inverse, toute basse va provoquer des vibrations (même s'il s'agit de la musique d'un jeu, de la voix grave d'un personnage...). Vous l'aurez sans doute compris, l'expérience ne sera donc jamais parfaitement naturelle ni idéalement localisée avec ce système. De plus, la veste ne contient que deux moteurs de vibration positionnés sur le torse, oubliez donc la possibilité de ressentir un tir dans le dos. Remarquez, même un tir pris sur le torse peut ne provoquer aucune vibration si son bruitage est trop aigu.
Alors, à quoi ça sert ?

Si j'avoue ne pas avoir été très séduit par le système lors de ses premières utilisations avec des sensations qui me semblaient trop peu naturelles et beaucoup trop douces à mon goût, j'ai commencé à véritablement apprécier l'apport de sensations apportés après quelques heures d'utilisation. Notez d'ailleurs que la veste nécessite environ 8h de rodage pour fonctionner pleinement. Si au début le cerveau a du mal à se laisser tromper, on commence rapidement à s'habituer et à véritablement ressentir la détonation d'une arme dans Arizona Sunshine ou la vibration d'un moteur dans un Elite: Dangerous ou Project CARS. Un apport de présence supplémentaire que beaucoup apprécierons, en particulier dans les jeux explosifs, même si l'expérience n'égalera jamais un Buttkicker ou un SubPac S2 pour les simulations assises. De ma propre expérience, si l'apport immersif du KOR-FX ne justifie pas l'effort d'enfiler et de régler la veste systématiquement, j'apprécie toujours autant de l'utiliser régulièrement pour m'apporter un supplément de sensations fortes lorsque je recherche un maximum d'immersion dans un jeu explosif, un jeu d'horreur ou une simulation, en particulier lorsque je fais découvrir la réalité virtuelle à mon entourage.
 
Test - Veste haptique KOR-FX : des vibrations bon marché pour renforcer l'immersion - 19

La vidéo, la musique : les autres utilisations possibles

Le KOR-FX n'a besoin que de basses pour fonctionner, cela signifie que n'importe quel autre contenu (jeu classique, film, musique) peut faire vibrer ses transducteurs, même sur un smartphone. Là encore, n'espérez pas ressentir des basses dans tout votre corps comme certains messages publicitaires peuvent le laisser entendre. Non, les sensations restent toujours trop localisées à mon goût mais le KOR-FX apportera un supplément de basses non négligeables aux possesseurs de casques audio ce qui pourra vous éviter de déranger la famille et le voisinage avec un caisson de basse.

La veste est d'ailleurs assez silencieuse en utilisation. Elle l'est davantage que des solutions de type buttkicker, elle génère moins de vibration mais elle n'est pas inaudible pour autant. Dommage d'ailleurs que la voix-off féminine très forte qui annonce chaque réglage ne soit pas désactivable. Surtout que la veste souffre d'un bug quand les piles approchent de leur fin de vie et elle se met à hurler "ON ON ON" ce qui a le don de réveiller les enfants en pleine nuit... C'est assez anecdotique puisque quand même assez rare mais un peu dommage. A ce sujet, la durée de vie des piles en utilisation est estimée à 30h-40h d'après le site officiel. J'ai plutôt observé 20-25h dans la pratique mais avec des piles "moyen de gamme". Il aurait enfin peut-être été préférable de proposer une batterie rechargeable avec un câble USB plutôt que la gestion de 4 piles dans le gilet.
 

Conclusion

Le prix du KOR-FX annonce tout de suite la couleur : il est affiché à moins de 130€ (chez VR360eshop par exemple) alors que les propositions concurrentes dépassent généralement les 300€. On pouvait donc supposer que nous avions affaire à une veste haptique "bon marché", ce qu'a confirmé notre essai. Avec seulement deux transducteurs de basses sur le torse, le retour haptique est très localisé et pas toujours naturel se calant uniquement sur les sons du contenu et non sur des données transmises dans le jeu. Nous sommes très loin de ce que proposer certaines vestes haut de gamme avec plus d'une dizaine de zones haptiques à leur compteur.

Néanmoins, celui qui recherche un petit quelque chose supplémentaire pour apporter un peu de retour haptique dans ses expériences de réalité virtuelle rentabilisera sans doute aisément un investissement finalement assez raisonnable. Après un temps d'adaptation, le KOR-FX renforce véritablement le sentiment de présence dans certaines expériences de jeu, et en particulier les gunfight avec des explosions ou les simulations de vaisseaux et de voitures avec des moteurs vrombissants. Il peut aussi permettre d'accentuer virtuellement les basses dans certains cas d'utilisation plus classiques (visionnage de film, écoutes de musique) sans déranger les voisins même si les plus mélomanes n'apprécieront sans doute guère le rendu parfois peu harmonieux de la restitution.
 
Les points forts
  • Un vrai + pour l'immersion
  • Simplicité d'utilisation, sans fil
  • Des basses renforcées "silencieusement"
  • Rapport qualité / prix
Les points faibles
  • Des sensations trop localisées et pas toujours naturelles
  • Les différents filtres pas intuitifs et pas si différents les uns des autres
  • Le design et surtout le design !


Tag(s) associé(s) : Hardware, Actualité, Test
5 COMMENTAIRES

Connectez-vous pour commenter.