TEST
Test - Farpoint : Que donne la grosse exclusivité du Playstation VR ?

le 25/05/2017 à 17:31
Quand Farpoint a été dévoilé pour la première fois durant la conférence Sony de l'E3 2016, le jeu a fait sensation. Des graphismes au-dessus des autres expériences du Playstation VR, un gameplay visiblement immersif et une ambiance rappelant fortement le décalé Starship Trooper... le casque de Sony semblait tenir sa première grosse exclusivité. De plus, le jeu est vendu en bundle avec un nouvel accessoire, le PSVR Aim Controller, amenant enfin les joies du déplacement au stick pour les déçus des PlayStation Move. Près d'un an plus tard, le jeu est donc enfin entre nos mains, l'occasion de voir s’il tient bien toutes ses promesses...

Une nouvelle façon de jouer sur PSVR

Le fameux PSVR AIM, léger et ergonomique
Le fameux PSVR AIM, léger et ergonomique
Avant de parler du jeu lui même, commençons par jeter un oeil sur le fameux Playstation VR Aim Controller dont Farpoint est le premier titre à tirer parti, vendu dans un fameux Bundle pour 80€. L'accessoire est donc, comme on peut le voir en image, tout en plastique, ce qui en fait certes un accessoire assez fragile, mais vendu à prix bas et assez léger pour être manié pendant de longues sessions sans fatigue. Le placement des sticks une fois en main est idéal et pratiquement toutes les touches sont accessibles sans avoir à bouger la position de nos mains.

La détection, dans Farpoint tout du moins, n'est cependant pas optimale, puisque la représentation de mon arme en jeu s'est retrouvée quelques fois décalée avec mon placement réel. Dans ces cas-là, le jeu va heureusement petit à petit recalculer tout ça pour faire en sorte que votre avatar virtuel colle à nouveau à votre corps réel. Ce PSVR Aim Controller n'est donc certes toujours pas l'accessoire idéal VR pour le casque de Sony, mais représente une avancée agréable par rapport au Playstation Move et permettra d'ouvrir le casque à une ludothèque d'expérience plus large pour un prix contenu.
 

Bien moins d'options d'adaptation VR que dans Resident Evil VII

"Il y a un léger problème de bestiole sur cette planète..."
"Il y a un léger problème de bestiole sur cette planète..."
Le PSVR Aim Controller bien en main, on peut donc attaquer le mode histoire de Farpoint, avec un scénario plus intéressant qu'il n'y parait au premier abord. Le jeu va donc commencer avec le journal de bord de deux astronautes, une femme et un homme, parlant de leur travail au sein de l'immense station spatiale "Pilgrim". Ces astronautes étant arrivés au terme de leur mission, ils vont être ramenés sur terre par un vaisseau dont vous êtes le pilote. Cette première séquence in-game sera l'occasion d'admirer la qualité de la 3D relief du jeu dans une scène au cours de laquelle vous ne pourrez pas interagir. Les deux astronautes qui flotte en apesanteur vont sous vos yeux être aspiré par un trou noir, qui vous aspirera vous aussi quelques secondes plus tard.

Ce trou noir va vous faire atterrir en catastrophe sur une planète désertique, planète que vous allez commencer à explorer muni de votre fusil d'assaut (oui les astronautes ont toujours un fusil d'assaut sur eux, il n'y a qu'à voir le premier pas de Neil Amstrong sur la lune carabine à la main). Une fois libre de vos mouvements, on va enfin pouvoir prendre en main le Playstation VR Aim Controller afin de se déplacer dans cet environnement désertique plus ouvert que ce à quoi la plupart des expériences VR nous ont habitué. Un passage rapide par les menus permettra aussi de régler la rotation du personnage, que ce soit par cran ou de manière fluide, mais avec cependant aucune option pour la vitesse de marche de disponible, option pourtant essentielle pour ce genre de déplacement en réalité virtuelle. Un mode course est cependant présent dans le jeu en appuyant sur le stick gauche.
 

Un flou parfois gênant

Ces hologrammes vous racontent l'histoire des astronautes perdus
Ces hologrammes vous racontent l'histoire des astronautes perdus
Ces premiers pas dans cet environnement hostile permettent donc de se faire un premier avis sur la réalisation de l'expérience. Donc oui, c'est plutôt joli... Mais ça reste assez flou et ce même sur Playstation 4 Pro,  pourtant ayant une version plus nette selon les développeurs. Ce flou ne gênera pas dans la première partie de l'aventure, la plupart des créatures à affronter se trouvant proche de vous, mais dans les heures suivantes, pour tirer sur les ennemis à parfois près de 100m de vous, il va se montrer bien plus handicapant. Farpoint n'est donc au final pas la claque technique promise une fois le casque sur les yeux, mais il reste tout de même dans le haut du panier technique du PSVR,  notamment au niveau des détails des créatures ennemies, parfois plus vraies que nature !

En avançant de quelques mètres, on pourra aller voir les hologrammes des deux astronautes tombés sur la planète un peu avant nous, des hologrammes qu'il va falloir scanner avec nos armes afin de débloquer une séquence pour revivre leur découverte de la planète. Ces séquences sont bien intégrées à l'aventure et permettent de revivre l'histoire de ces deux personnages tout en restant libre de se déplacer dans votre environnement.
 

Des créatures à dégommer, en veux tu en voilà !

" Peeetiit petit petit !! "
" Peeetiit petit petit !! "
 Mais trêve de blabla. On se trouve sur une planète inconnue, on a un fusil d'assaut dans les mains... On veut donc shooter du méchant, évidemment ! Et heureusement, nos prières sont vite exaucées, avec très rapidement des sortes de petites araignées (oui enfin, de 50cm de haut quand même) qui vont nous sauter à la gueule, faisant évidemment penser aux fameux Facehugger de la saga Alien. Ces créatures, bien que faibles, sont étonnamment dangereuses une fois en nombre, nous sautant dessus de tous les côtés. Le bestiaire de l'aventure va cependant devenir plus varié par la suite, avec des créatures cracheuses de boule d'acide qu'il faudra faire exploser en l'air avant qu'elles ne nous touchent ou encore des araignées un peu plus grandes d'environ 3 mètres de haut... Voire une autre bien plus grande de la taille d'un building, ce qui, pour l'arachnophobe que je suis, fut un vrai calvaire à affronter !

Les face-à-face vont s'enchaîner pendant un peu plus de 5 heures, mais l'aventure reste cependant bien trop "couloirisée", enchaînant les phases de shooter avec de petits passages scénaristiques. Une aventure sans aucune originalité de ce côté-là dans le milieu du jeu-vidéo, mais une première pour le PlayStation VR, avec de plus un choix d'armes varié allant du fusil à pompe au sniper, chacune demandant quelque temps pour être maîtrisé.
 

Un jeu qui fait le boulot donc

Le mode Coop a des environnement assez ternes
Le mode Coop a des environnement assez ternes
 Ce mode histoire n'est cependant pas le seul contenu de Farpoint, un mode Coop en ligne étant en effet au programme mais malheureusement, ce mode ne va pas proposer de faire la campagne avec un pote. En fait, il faudra venir à bout de plusieurs vagues d'ennemis de plus en plus redoutables avec un autre joueur​ afin de réaliser le score le plus élevé possible. Enchaîner rapidement les kills augmentera votre multiplicateur de point, ce qui pourra vous pousser à être un peu trop gourmand, comme moi et subir une défaite cuisante. L'ajout est sympathique et pourra être assez sympa, surtout avec un ami, mais il reste cependant archi classique et avec de plus des environnements bien en deçà de ceux du mode campagne d'un point de vue graphismes

Farpoint est donc un bon petit titre pour se faire la main sur le Playstation VR Aim Controller, donnant l'occasion de voir que des jeux un peu plus ambitieux que ceux que l'on a l'habitude de voir sur le casque peuvent être adaptés sur celui-ci. On imagine par exemple facilement tout un tas de FPS se retrouver adapté d'un gameplay manette au PSVR Aim Controller, que ce soit pour du shooter nerveux comme du Battlefield ou Call of Duty, ou bien des expériences plus posées comme un BioShock, un Prey, ou bien un Resident Evil 7 (si seulement Capcom faisait une mise à jour !...)
 

Conclusion

Farpoint, le fameux jeu présenté à l'E3 2016 aux faux airs de Starship Trooper, était vu par beaucoup comme LE jeu qui deviendrait la grosse expérience du Playstation VR. Cependant, la petite équipe d'Impulse Gear n'a pas réussi à faire de miracle. On se retrouve devant un jeu alternant visuellement entre le meilleur et le moins bon, avec un niveau de détail impressionnant au niveau du bestiaire et un flou omniprésent, rendant de plus la visée à distance bien difficile.

Son gameplay, bien qu'ultra fun la première heure, se trouve au final être assez répétitif, avec un avancement dans des zones bien moins vastes que ce que l'on pourrait croire et enchaînent comme des tas d'expériences avant elle les phases de scénario avec celles de gunfight. La deuxième partie de l'aventure se trouve être moins fun que la première, la faute à un level design bien plus terne et à des combats moins nerveux (bien que plus difficile).

Le titre reste cependant une expérience fortement immersive, avec une histoire étonnamment sympathique (sans jamais révolutionner le genre non plus) et un côté "perdu seul sur une planète hostile" rendant vraiment bien en réalité virtuelle et il ajoute de plus en petit bonus un mode coopératif online faisant affronter des vagues d'ennemis dans le but d'obtenir le meilleur score possible. L'expérience est donc sympathique et représente un bon aperçu des capacités du PSVR Aim Controller (même si un réglage de la vitesse de déplacement auraient été bienvenue pour rendre l'expérience accessible aux plus grands nombres), mais il va falloir à Sony trouver par la suite de meilleurs candidats pour placer le combo PSVR + PSVR Aim Controller en concurrent de taille face aux casques PC d'un point de vue gaming avec contrôleurs VR.

 
Les points forts
  • Enfin un FPS aux déplacements traditionnels sur PSVR
  • Une bonne 3D relief et des ennemis riches en détails
  • Une histoire assez intéressante pour le genre (avec de plus un bon doublage VF)
  • Un super défouloir !
Les points faibles
  • Des graphismes bien trop flous qui peuvent gêner pour la visée (même sur Ps4 Pro)
  • Trop classique dans son déroulement couloirisé
  • Un mode Coop qui fait le minimum...
Farpoint sur ETR Apps
Abandonné sur un monde extraterrestre inconnu et uniquement doté d'un équipement rudimentaire pour survivre, vous allez devoir retrouver The Pilgrim, une station spatiale écrasée au sol, ainsi que ses survivants, pour tenter de rentrer chez vous. Maîtrisez un panel d'armes principales et...
Avis ETR          Avis des lecteurs


Tag(s) associé(s) : PSVR, Application, Actualité, Test
15 COMMENTAIRES

Connectez-vous pour commenter.