TEST
Test : The Gallery Episode 2 : Heart of The Emberstone - La claque immersive est de retour

Publié par
 @kris7277
le 24/10/2017 à 16:16
Le premier épisode de The Gallery nous a tous foutu une bonne claque immersive comme il faut. Porte-étendard de la VR roomscale, ce dernier était un des premiers jeux avec un vrai scénario pensé pour être joué dans une pièce VR. Son ambiance marquée, ses musiques composées par Jeremy Soule et la fin du titre l'ont vite transformé en incontournable du lancement de la réalité virtuelle. On attendait avec impatience donc la suite, qui était annoncée depuis un bout de temps déjà. Mais 1 an et demi (déjà !) se sont passés depuis la sortie du premier épisode et ce dernier a d'ailleurs un peu vieilli, donc on pouvait se demander : Cloudhead Games vont-ils réussir à nous pondre une suite digne de ce nom ? Réponse dans le test ci-dessous.

 

Un vrai trip SF VR à la Stargate

L'épisode 2 nous fait comprendre qu'on va devoir arpenter l'univers
L'épisode 2 nous fait comprendre qu'on va devoir arpenter l'univers
Les développeurs n'ont fait preuve d'aucune pitié pour cet épisode 2, car dès qu'on lance le titre, on se retrouve tout de suite projeté a la vitesse de la lumière en pleine galaxie. Le titre faisant directement suite à l'épisode 1, il reprend donc toute la progression y compris le Gauntlet, cet outil mystérieux qu'on a tout juste acquéri. Ne pensez pas vous lancer dans Heart of the Emberstone avant d'avoir fini Call of The Starseed donc, car vous risquez non seulement d'être perdu, mais aussi de rien comprendre. Pour tous ceux qui ne l'ont pas encore fait donc : arrêtez de lire ce test, rendez-vous sur le store de votre casque et prenez l'épisode 1. Ou optionnellement, rendez-vous sur le test ETR de ce dernier (bien qu'il ait pas mal vieilli lui aussi !)
Fini les décors "humains" et bienvenue sur une planète totalement alien
Fini les décors "humains" et bienvenue sur une planète totalement alien

Vous êtes toujours là ? Bon, bah tant mieux ! Une fois qu'on a fini de voyager à travers la galaxie et qu'on arrive dans la nouvelle planète, un gros "waaaaah" est sorti tout seul de ma bouche. C'est simple, le premier épisode était une sorte de découverte d'un endroit mystérieux, bourré de références étranges et de secrets. Mais là, alors changement de décor total, car on se retrouve directement dans une planète alien, et difficile de décrire ce sentiment de découvrir cet endroit pour la première fois ! On sait pas trop ce que les développeurs ont réussi à faire parce que les graphismes ne sont pas "révolutionnaire" en soit, mais alors la direction artistique est très, très inspirée, ce qui renforce énormément l'immersion. On a vraiment l'impression d'avoir plongé dans un trip SF super chelou avec des marques alien de partout, des décors qu'on reconnaît pas, une ambiance visuelle totalement "alien"... Bref, un vrai voyage dans l'espace !
 
L'histoire sera souvent racontée à travers des hologrammes
L'histoire sera souvent racontée à travers des hologrammes

Sauf que bien entendu, vous allez pas pouvoir rester éternellement bouche bée devant les décors, car n'oubliez pas que si vous êtes monté sur cet appareil étrange qui vous a transporté à l'autre bout de l'univers, et bien c'est pour sauver votre soeur ! Et cette fois, en plus des cassettes parsemées qui vous expliquera la situation, on pourra aussi assister à des sortes d'apparition d'hologrammes, qui vous donneront plus de détail sur ce qu'il s'est passé sur cette planète. On y découvrira Sarah et Sebastian, deux frères et soeur de sang royal dont la relation problématique a été une des principales cause de la destruction de toute la civilisation. Extrêmement bien doublés, ces "apparitions" feront partie intégrante de l'histoire, et seront indispensable afin de savoir réellement ce qui s'est déroulé sur Ember, la planète sur laquelle vous mettez les pieds.
 
Le jeu est truffé de bouquins "holographiques" qui racontent l'histoire de la planète
Le jeu est truffé de bouquins "holographiques" qui racontent l'histoire de la planète

Mais ce n'est pas tout, car il y aura aussi des sortes de livre "holographiques" à lire sur votre chemin. Pour cela, il faudra prendre la boule de lumière, qui fera apparaître une sorte de fenêtre futuriste autour de vos mains. Ce coté naturel au niveau des interactions est un des points qui a particulièrement été amélioré dans cet épisode de The Gallery, car tout possède une "manière" d'être enclenché, ou d'être manié. On est loin des simple "clics" ou "approcher le contrôleur" comme dans beaucoup de jeu VR, et c'est une chose qui est fortement appréciable, car elle renforce beaucoup l'immersion. On devra par exemple manier des mécanismes holographiques et méchaniques pour ouvrir des portes, jouer un instrument de musique complètement alien et meurtrier pour déclencher de l'énergie... Bref, tout ou presque est "naturel", et des fois, on a vraiment l'impression d'être dans une sorte de Skyrim VR tellement l'univers est fouillé, détaillé, maniable, vivant...

Un portail vers un autre univers

Le jeu est entièrement basé sur la découverte du monde qui nous entoure et de ses éléments
Le jeu est entièrement basé sur la découverte du monde qui nous entoure et de ses éléments

Bien entendu, la durée de vie est loin d'être similaire à ce dernier par contre, puisqu'elle avoisine plutôt les 4/6 heures. C'est pas énorme, mais c'est déjà bien mieux que les 2 heures du premier épisode, chose qui était fréquente lors du lancement des casques VR. Ici, les environnements à explorer sont pas très nombreux, mais les développeurs ont réussi cette fois à ne pas trop gonfler la durée de vie via des énigmes un peu trop casse cou contrairement à l'épisode 1. Elles sont toujours présentes et risquent parfois de vous rendre totalement paumé, mais elles sont plus "organique" cette fois. Ce que j'entends par là, c'est qu'on est moins face à une énigme de jeu vidéo classique, mais plusface à quelque chose qui demande à comprendre l'environnement, comme si vous veniez de débarquer dans une planète alien dont vous ne connaissez rien. Ce qui est un peu le cas en théorie ! Les outils, systèmes, objets... Tout est nouveau, "pas humain", et c'est d'ailleurs ce qui fait la force de ce second épisode, car parfois face a un objet complètement inconnu, on en vient même à oublier qu'on porte un casque VR et qu'on est sur terre ! D'ailleurs, si vous êtes bloqué donc, n'hésitez pas à toucher à tout, regarder tout et à revenir explorer les anciens environnements grâce au système de transport que je vous laisse découvrir tout seul comme des grands :)
 
Les graphismes sont vraiment d'une beauté par moment, ce qui nous fait regretter encore plus les problèmes de performance
Les graphismes sont vraiment d'une beauté par moment, ce qui nous fait regretter encore plus les problèmes de performance

Bien entendu, vous me connaissez et j'ai forcément des choses à redire sur l'expérience. Pour commencer, ça rame !! Alors oui c'est beau, oui c'est net (en élevé), mais par moment, ça lague sévère sur ma config, pourtant relativement musclée et je ne semble pas être tout seul à en croire les forums Steam. On dirait que c'est plutôt le processeur qui est en jeu, car baisser les graphismes ne changent presque rien. Après inspection, il semblerait que le jeu exploite le moteur Unity, qui, à ma connaissance, n'a jamais fait bon ménage avec les processeurs qui ne sont pas de dernière génération (ici 4670K, un processeur assez répandu parmis les VRiens), donc il est possible que l'expérience sera bien plus fluide chez vous si vous possédez un 6xxx ou 7xxx MAJ: Les développeurs ont confirmé que le jeu souffre d'un problème d'utilisation des ressources CPU et qu'ils tentent de résoudre la situation. Autre point gênant, les chargement. Ces derniers sont beaucoup trop nombreux  et surviennent même parfois en pleine animation. Cela casse souvent l'immersion, puisqu'ils nous rappelle, via un joli logo et une musique de Jeremy Soule, qu'on est face à une application x86 et non vraiment sur une planète alien.

Dernier point, et c'est étrange, l'interface du sac, qui était une belle idée qui manquait un poil de polish dans l'épisode 1, ne semble presque pas avoir évolué depuis et possède les mêmes problèmes qui demandent au joueur de s'y prendre à plusieurs fois avant de réussir à l'attrapper. Tout ça reste quand même assez secondaire par rapport à la qualité du titre, qui est vraiment ce qu'on recherche dans la réalité virtuelle. Car oui, sur ETR, on croit que les expériences VR, c'est surtout comme un portail vers un monde virtuel qui n'existe que dans la matrice. Trop d'expériences essayent simplement de "VRiser" le jeu vidéo alors que des expériences comme The Gallery, elles, embracent totalement la technologie pour nous permettre de réellement débarquer quelque part, une chose qu'on aurait jamais cru possible il y a encore quelques années.

A noter que le jeu est en anglais exclusivement, ce qui risque de déranger certains d'entre vous. Nous avons demandé plus d'info aux développeurs sur une version française, donc on mettra à jour dès qu'on en saura plus.
 

Conclusion

The Gallery Episode 2 ne déçoit pas et est le digne successeur du premier épisode. Cloudhead Games a réussi à peaufiner leur formule avec un jeu plus complet, mieux conçu, avec une aventure plus consistante. C'est un vrai voyage vers un autre univers qu'ils nous proposent avec Heart of The Emberstone, une chose qui ravira à tous les fans de SF. On regrette juste le fait que le moteur Unity semble avoir du mal à suivre les ambitions des développeurs, avec des performances en deça et des chargements à tout va. L'aventure reste un vrai plaisir à parcourir grâce à cette ambiance extraterrestre, et le soin apporté au détail, qui nous donne vraiment l'impression d'avoir débarqué dans un autre univers. Et sans vous spoiler, on va vite comprendre vers la fin que non seulement notre aventure ne fait que débuter avec cet épisode 2, mais surtout que Cloudhead Games compte nous transformer en explorateur de la galaxie tel un membre du SG-1. En tout cas vivement la suite, qui est prévue pour exploiter pleinement les contrôleurs Knuckles de Valve !
Les points forts
  • La direction artistique hyper inspirée
  • Un vrai voyage vers un autre univers
  • Une ambiance vraiment unique
  • Les intéractions
Les points faibles
  • Problèmes techniques
  • Trop de transitions brusques
Config de test : Intel I5 4670K, 16Go de Ram, GTX 1080Ti
The Gallery - Episode 2: Heart of the Emberstone sur ETR Apps
Après avoir reçu votre Gauntlet, un nouveau pouvoir mystérieux dans la paume de votre main, vous devez voyager dans Ember, un monde oublié depuis longtemps et dont le passé renferme de nombreux secrets. Trouvez Elsie, découvrez l'histoire de Ember, et révélez les vraies intentions de la...
Avis ETR          Avis des lecteurs


Tag(s) associé(s) : Application, Actualité, Test
19 COMMENTAIRES

Connectez-vous pour commenter.