TEST
Test - Raw Data : L'ultime Wave shooter ?

Publié par
le 07/11/2017 à 19:17
Raw Data pour ceux ayant connu la VR à son lancement, c'est d'abord une surprise en Early Access, nous faisant littéralement rêver dans nos casques pour un potentiel à venir plutôt énorme. La phase de gameplay au flingue à recharger manuellement avec des iRobots en colère sortant de zones de stase avait fait son effet immédiatement sur nombreux joueurs. Le jeu c'est targué dans sa promo de devenir le top du Shooter par vague. Il aura mis son temps pour être fini avec une jolie mise à jour graphique finale, mais c'est sans compter entre temps la sortie de nombreux concurrents dans le domaine.

Un scénario que tu le souhaites ou non !


Vous êtes un membre du groupe de hackers Syndik8 et vous devez infiltrer Eden Corp. Oui oui, infiltrer !? Avec le CEO qui vous parle via une image fixe sur écran géant dans un des niveaux et la moitié du bâtiment sans humain à l'intérieur où vous faites tout sauter ?!

Votre but est de dérober des données informatiques et de dévoiler les véritables intentions de l'entreprise. Avec le CEO qui vient vous expliquer dans votre Safe-zone pourquoi tout ce qu'il prépare n'est pas si méchant dans le fond ! Je vous laisse la surprise des quelques "twists" évident qui tentent de justifier ce bazar, mais à ce stade de n'importe quoi, vous auriez tout aussi bien pu lancer une bombe nucléaire sur ce bâtiment qui possède un jardin si grand à un étage qu'il est desservi par une rame de tram.

N'aurait-il pas mieux fallu assumer l'aspect Shooter par vague et simplement sauver la princesse ? Outre de nombreux dialogues sans grand intérêt devant des écrans fixes avec de pauvres avatars en icônes, vous vous tapez en jeu des suppléments de tirade, et la fonction mute n'existe pas ! Bien évidement mesdames et messieurs, il faudra gérer l'anglais sans sous-titre. 

Trop beau pour toi !


Raw Data pose des graphismes détaillés remplis d'effets de lumière impressionnants en tout genre. Il en use mais surtout en abuse au point de perdre la lisibilité de l'action. Et le surplus d'effets vient entacher une DA déjà vraiment pas folle avec un certain nombre d'inégalités au niveau des textures. Même de près avec un super sampling à 1.7, de nombreux éléments fourmillent et scintillent sur ce titre pourtant dédié VR. Raw Data, par sa surenchère, vous obligera donc à baisser des paramètres graphiques avec une GTX 1080 pour avoir un équilibre entre stabilité et propreté de l'image.

Les animations sont globalement fluides. On ne peut que trouver grisant le canon de nos pistolets qui rougit à la chauffe ou a la charge et la culasse qui reste en arrière a vide.Cependant, le comportement des robots tueurs, dont le bestiaire est vraiment peu varié, peut globalement se résumer par : avancée en ligne droite sur vous ou sur les données sans autre forme de réflexion. Seuls les porte-flingues font des esquives et se cachent et uniquement dans certains niveaux. Raw Data cache d'ailleurs le relatif manque de travail dans ce domaine, par le sur-nombre, donnant même en mode de difficulté normal  des séquences de jeu surtout brouillonnes.

Des bugs en veux-tu en voilà.


Avec des bruitages de tous les côtés, le scénario en voix off et les musiques génériques, c'est encore un brouillon sonore un peu agressif qui finit presque par vous casser les oreilles à terme. Pour venir agrémenter le tout, j'ai eu le droit à un crash complet du jeu et par trois fois je me suis retrouvé soit bloqué avec une mallette dans les mains, soit à l'intérieur d'un carré rouge au moment de poser la mallette dans la "zone intérieure" du niveau Jardin Delta, finissant par une mort certaine. Nombreux robots resteront a moitié mort en l'air ou bloqué par le décors. Pour couronner le tout, Raw Data fait certaines erreurs aujourd'hui basiques en VR : pas d'option de réglage pour les plus sensibles au mal de cœur et des déplacements libres non réglables n'allant pas du tout à une vitesse optimale. 

Répétitivité tu auras !


Toutes les missions se résument de la même manière. On hack, dépose et transporte via une mallette des données numériques déjà présentes dans l'entreprise. Des robots de l'entreprise, sortant de tous les côtés par dizaine, viennent littéralement casser à coup de pied, sous forme de représentation cubique holographique, ces données pour que vous ne puissiez pas y avoir accès ?! Bienvenue dans le monde sans complexe de crédibilité d'E-Corp.

Vous posez vos tourelles à peu près n'importe où pour qu'elles se chargent d'une partie du merdier et vous vous occupez du reste. Le jeu aura la bonne surprise d'ajouter des lasers mobiles pour diversifier judicieusement certaines phases de jeu, bien que certains lasers soient tout bonnement inesquivables selon notre personnage.

Et des personnages, il y en a quatre. Si le seul gameplay VR véritablement au point est celui de Bishop avec ses pistolets (celui présent lors de l'Early Access et qui a sans équivoque eu le plus de travail de finition), le jeu tire une partie de sa véritable force dans l'évolution de ses héros. Boss inflige de lourds dégâts à courte portée avec son fusil à pompe, Saija se joue au corps à corps avec un SabroKatanaLaser, et Elder équipé de son arc enverra de jolies flèches vertes glaciales. Tout un chacun au fil de votre montée en expérience se verra attribuer de nouvelles compétences de plus en plus dévastatrices. Chacun aura les siennes et l'un de ces personnages correspondra sans doute à votre goût pour exploser tous ces robots de la façon la plus grisante qui soit selon votre style préféré.

Car oui ;


C'est là, malgré de très nombreux défauts qu'émane le brio du titre. Outre des environnements évolutifs plutôt bien pensés qui apportent un style propre à l'ensemble, Raw Data prend véritablement son envol dans ses modes de jeu en Duo, en Coop et en PVP. Très important, le multi-joueur est Cross-Platforme de manière à ce que vous trouviez toujours un partenaire. Le surnombre de robots devient alors correct avec le mode multi et les évolutions. Tout un chacun pourra défourailler et se détendre à sa guise. Avec des compétences qui se combinent sur le terrain avec brio pour toutes les phases de jeu, Raw Data propose donc un contenu de base très solide, et une grande re-jouabilité.

 

S'il pèche sur certains points et n'atteint pas le potentiel qu'il aurait pu avoir, Raw Data reste donc un bon shooter par vague qui saura trouver son public. Riche et extrêmement dynamique, il demandera un RoomScale d'une taille certaine pour ne pas percuter votre mobilier dans le feu de l'action, surtout avec Saija. Il vous permettra de prendre votre pied à défourailler du robot avec l'évolution des personnages, et vous assurera une durée de vie conséquente avec son système évolutif et son multi.

Config de test : Intel I7 6700, GTX 1080, 16Go de ram
Les points forts
  • De superbes effets visuels
  • On prend son pied une fois les évolutions obtenues
  • Mode en ligne réussi
  • Durée de vie conséquente
Les points faibles
  • Univers, DA, Scénario
  • Jouabilité ratée de Boss
  • Visuellement bordélique avec perte de lisibilité
Raw Data sur ETR Apps
Raw Data est un FPS roomscale futuriste se jouant seul ou en coopération, qui mélange les armes blanches avec les armes de tir, en proposant un arsenal composé d'arcs, sabres laser et pistolets.
Avis ETR          Avis des lecteurs


Tag(s) associé(s) : Application, Actualité, Test
22 COMMENTAIRES

Connectez-vous pour commenter.