TEST
Test - Keep Talking And Nobody Explodes: Boom !

Publié par
 @
le 27/11/2017 à 12:50
Keep Talking And Nobody Explodes, pour ceux ne connaissant pas son histoire, c'est avant tout un petit projet réalisé lors de la Global Gam Jam, où on a pour but en 48H de pondre un jeu vidéo. Et il n'aura pas fallu plus de temps à quatre, pour créer les grosses bases et le concept de ce qui est sans doute le premier et l'un des seuls jeux en coopératif local avec un casque VR.

Pas totalement seul face au danger


Immergé dans votre casque de réalité virtuelle, vous êtes assis à une table avec devant vous une bombe. Cette bombe fait bien BipBip pour le coup, avec un timer qui fait des siennes et vous indique qu'il va falloir vous secouer. La bombe est un pavé tout ce qu'il y a de plus simple, et peut se manipuler et se retourner dans tous les sens. Elle est divisée en modules distincts qui ont chacun leurs spécificités de désamorçage.

Pas question ici de couper le fil rouge au pif, sous peine de vous faire sauter la bombe à la figure à coup sûr. Il vous faudra alors la famille ou une armée d'amis avec vous, ou au moins une personne compétente du moins. Compétente car elle ne verra pas la bombe, mais devra tout de même faire la plus grosse moitié du travail. En effet, votre famille ou vos amis seront équipés d'un manuel, disponible ici, que vous aurez au préalable imprimé sur papier ou sur votre tablette en PDF. C'est avec ce manuel que ces personnes vous aideront à désamorcer la bombe.

Comment ? Tout un tas de procédures selon les modules sont inscrites dans le manuel, et ce sera alors à vous de décrire d'abord à quoi ressemble votre bombe. Avec les informations que vous leur fournirez, ils pourront trouver les bonnes procédures et vous poserons alors des questions en fonction des procédures. A vous d’examiner de nouveaux éléments afin qu'ils vous donnent la bonne marche à suivre pour que vous puissiez l'exécuter. Des erreurs dans les deux camps mèneront inexorablement à l'explosion.

Une difficulté gérée au poil


Si le premier tiers des bombes possède peu de modules et à résolution assez facile pour que tout le monde puisse en profiter, la difficulté monte tout de même crescendo. Il y aura des modules de plus en plus complexes et leur nombre augmentera également, donc il faudra pour les uns comme pour les autres, de mieux en mieux décrire la marche à suivre et bien lire et examiner chaque élément. Mais aussi que vos coéquipiers vous aident, par exemple pour les modules utilisant votre mémoire.

Deux personnes aux papiers pouvant chacune retenir des chiffres, ça peut grandement aider à partir de la fin de la section deux. Arrivé vers la fin de la troisième section sur sept, c'est le module en morse via un signal lumineux qui entre en jeu. Et là, ça commence déjà véritablement à piquer en terme de difficulté et s'adressera un peu moins aux enfants, ou ceux extrêmement éveillés. Le manuel est d'ailleurs à lire avec grande attention et nécessite donc une bonne compréhension car une ou deux erreurs effectuées peuvent changer les conditions de résolution de certaines énigmes. Le jeu se renouvelle constamment et vous aurez une vraie courbe d'apprentissage.

Une ambiance très prenante


Immergé dans votre casque VR dans ce monde volontairement un peu cartoonesque, vous vous rendrez vite compte de l'augmentation de votre stress, grâce à un travail visuel et sonore réussi et vous enverrez volontairement le son dans les enceintes générales pour que tout le monde soit sous pression. Vous n'aurez d'ailleurs pas d'écouteurs car il faudra entendre vos coéquipiers, ce qui permettra aussi que tout le monde sache plus ou moins où l'on en est dans le temps restant, que seul vous pouvez voir. Car le BipBip s’accélère pour vous maintenir en alerte, outre le fait de rajouter un peu de stress. Également, les lumières de la salle flanchent par moment, ces pannes d'électricité plus ou moins longues peuvent faire flipper les plus sensibles mais vont aussi être une composante du gameplay.

Dans le noir, certains modules commencés ne peuvent plus être résolus et il faudra alors couper court pour ne pas perdre de temps et passer à ceux utilisables, comme le code Morse lumineux, les cadrans digitaux rétro-éclairés ou encore le Simon. Une fausse manip sur certains modules vous fera parfois accélérer le décompte du timer, et là, c'est vraiment la panique. Le foutu réveil à côté de vous fait parfois des siennes et vous devrez choisir entre perdre du temps à l'éteindre ou subir son bruit et de ne rien lâcher.  Quand il n'y a presque plus de temps et que la solution ne semble pas venir, vous finirez sous la pression par tenter tout de même du pif désespéré avec ce qu'il comporte de joie et de déception selon le résultat obtenu.

En supplément d'une durée de vie déjà solide, le mode free play permet de gérer le nombre de modules avec le temps que vous souhaitez y accorder. Il vous permettra aussi de n'activer que des modules "Needy" beaucoup plus durs et un mode hardcore qui interdit tout droit à l'erreur.

Conclusion

Au final, Keep Talking and Nobody Explodes fait parfaitement son taf. Divertissant, accessible en famille ou avec des amis, il est l'un des jeux à sortir pour faire découvrir la VR sous un autre angle à tout le monde, mais aussi pour s'éclater en couple. Il ne tiendra d'ailleurs qu'à vous d'agrémenter encore son potentiel, avec pourquoi pas des gages entre amis lors de soirée selon le temps mis par des petits groupes pour résoudre des modules. En changeant de joueur dans le casque à chaque bombe, il permettra de mettre tout le monde en condition et même les plus réfractaires aux jeux vidéo n'auront aucun réel problème avec les contrôleurs de mouvements. En effet, l'équipe de développement a fait ce choix judicieux de représenter la manette in-game avec une petite boule d'interaction dont la précision diablement efficace était tout à fait essentielle. Bien foutu, tout à fait immersif, il fait partie des Must Have VR pour qui aime la coopération.

Config de test: I7 6700 GTX 1080 et 16 Go de ram et HTC Vive

(MAJ: 09/12/017) KTaNE supporte maintenant les MODs via un nouveau dossier dans le jeu.
Les points forts
  • Un peu tout
Les points faibles
  • Le manuel traduit en français a peut-être de mauvaises tournures de phrase.
  • Pas de patch de graphisme Photo-Réaliste pour confondre le réel dans un casque à 200° de FOV
  • Certains vont peut-être s'engueuler
  • La texture du mur un peu flou
Keep Talking and Nobody Explodes sur ETR Apps
Keep Talking and Nobody Explodes est une expérience multijoueur qui ne nécessite qu'un casque et un ordinateur. La personne qui porte le dirévi doit désarmer une bombe. Il ne peut par contre pas la désarmer seul : il doit la décrire à ses...
Avis ETR          Avis des lecteurs


Tag(s) associé(s) : Actualité, Test
13 COMMENTAIRES

Connectez-vous pour commenter.