ETR.fr

   |   

En vous inscrivant, vous acceptez qu'ETR.fr conserve votre identifiant, votre adresse mail et votre adresse IP durant une durée de 6 ans après la dernière connexion.



Publié le 10/07/2019 à 12:22

Le Pentagone s'intéresse à la VR pour former des soldats à la guerre nucléaire

On en parle peu ici et on a rarement les chiffres de ventes et taux d'utilisations, mais la technologie immersive va bien au delà de nos jeux vidéo favoris.

Selon un récent appel d'offres publié par le Département de la Défense des États-Unis, la branche exécutive cherche à obtenir des informations supplémentaires sur la technologie VR, qui pourraient être utilisées pour former les forces américaines en vue d'un éventuel combat nucléaire. 


Le synopsis, que l'on peut consulter sur le site Web des Possibilités d'Affaires Fédérales, se lit comme suit : 

Ce SSN recherche des informations sur les solutions existantes pour les plates-formes virtuelles d'entraînement et d'essais pour les forces de combat du DoD opérant dans un environnement de guerre nucléaire (BNW) ou effectuant des opérations de recherche et d'interdiction d'objets radiologiques dangereux. L'exploitation des capacités AR/VR permettra d'accroître la capacité de formation dans des situations pertinentes dans un environnement à coût réduit. Les capacités AR/VR ne remplaceront pas les besoins de formation sur le terrain, mais permettront leur exécution et les itérations de formation. Les scénarios de champ de bataille à tous les niveaux sont intéressants (mouvement de force important jusqu'au mouvement individuel). 

Le but est de mettre à l'essai des scénarios et des prises de décisions des combattants afin de fournir aux utilisateurs des résultats réalistes pour appuyer l'entraînement et le choix des cours d'action en cas de menaces radiologiques ou nucléaires. De plus, la solution pourra être utilisée pour planifier des scénarios de formation et des essais d'équipement.  Les considérations radiologiques/nucléaires peuvent tout inclure, des sources ponctuelles de rayonnement, en passant par la contamination de zone et jusqu'à la détonation d'armes nucléaires....

 

Cette sollicitation de solutions potentielles de formation VR n'est que la dernière d'une longue série d'activités par l'armée des États-Unis. En novembre 2018, l'armée américaine a signé un contrat controversé avec Microsoft qui introduirait sur le champ de bataille 100 000 casques HoloLens modifiés. Malgré de vives critiques de la part d'employés de Microsoft mécontents et frustrés par l'utilisation de la technologie HoloLens à des fins de combat, l'entreprise a poursuivi son partenariat, citant son engagement à soutenir des organisations " dédiées à la défense des valeurs démocratiques ".

Le mois dernier, l'armée de l'air américaine s'est également lancée dans l'action via technologie immersive, introduisant des cours en VR dans les salles de classe et offrant aux aviateurs un moyen plus efficace d'étudier divers dangers sur les terrains d'aviation. Il ne fait aucun doute que l'armée américaine voit un immense potentiel dans la technologie immersive.
Mots-Clés ArméeActualité
Publié par
Staff ETR

MESSAGES (6)

Intéragissez avec la communauté
   Les Forums
Publicité
Publicité
VR Cover

© 2013-2018 ETR | Tous droits réservés               Nos partenaires :
Version Mobile