ETR.fr

   |   

En vous inscrivant, vous acceptez qu'ETR.fr conserve votre identifiant, votre adresse mail et votre adresse IP durant une durée de 6 ans après la dernière connexion.



Publié le 13/01/2020 à 02:57

Les processeurs Qualcomm intègrent désormais plus de 30 casques VR/AR

Qualcomm est devenu le principal catalyseur des appareils XR mobiles sur le marché, avec plus de 30 casques avec puces intégrées.  Pour accélérer le développement des appareils AR et VR, ce fabricant de puces mobiles pense que la catégorie «calcul immersif» est l'avenir à long terme du smartphone. Avec le récent lancement du Snapdragon XR2, le plus grand chipset conçu pour XR, la société a encore élargi son engagement dans le secteur.

Au CES 2020 la semaine dernière, le chef de XR de Qualcomm, Hugo Swart, a déclaré que les chipsets mobiles Snapdragon de la société se trouvent désormais dans plus de 30 casques AR et VR, y compris des casques autonomes de premier plan comme l'Oculus Quest, le Go, le Vive Focus, et les HoloLens 2.
 
Les processeurs Qualcomm intègrent désormais plus de 30 casques VR/AR - 4

Les fabricants de puces comme Intel, NVIDIA et AMD ont largement laissé la porte ouverte à Qualcomm pour dominer la partie mobile de l'espace XR.

Intel était en fait bien en avance sur son temps lorsqu'il a dévoilé à la mi-2016 l'un des premiers modèles de référence de casques VR autonomes, du nom de code Alloy. La société avait l'intention de travailler avec des partenaires pour commercialiser des produits mais Intel a annulé le projet en 2017 en raison de ce qui, selon lui, était un manque d'intérêt des partenaires. Intel a également fourni le processeur dans le premier HoloLens, mais Microsoft a fait un saut décisif vers le Snapdragon de Qualcomm pour les HoloLens 2.

Les prouesses graphiques de Nvidia semblent particulièrement bien adaptées aux besoins de la XR, qui dépend profondément des graphiques en temps réel hautes performances. En effet, du côté PC du marché, les GPU Nvidia dominent le paysage VR. Au début de 2018, Oculus a signalé que 92% de ses utilisateurs de Rift utilisaient des GPU Nvidia, une domination encore plus grande sur AMD que dans l'espace de jeu PC général. Mais dans l'espace XR mobile, Nvidia n'a que ses puces dans un seul casque majeur : les Magic Leap.

Comme Intel, AMD était très désireux de la VR autonome dès le début. Après avoir acquis une startup qui travaillait sur le concept, AMD a dévoilé le Sulon Q, un casque VR autonome, alimenté par AMD, et également conçu pour l'AR pass-through. Alors que Sulon Q devait être lancé fin 2016, il a été discrètement annulé et oublié.

Qualcomm, d'un autre côté, l'a dépassé. La société a cherché à aider les partenaires intéressés à mettre rapidement sur le marché des appareils XR en fournissant des kits de développement de réalité virtuelle (VRDK) et en associant des entreprises à des solutions partenaires et à des fabricants compétents.

Après la sortie de son premier chipset AR et VR dédié en 2018, le Snapdragon XR1, Qualcomm a doublé la mise avec Snapdragon XR2, sa première puce dédiée aux besoins des appareils XR haut de gamme, et la première puce de ce type à proposer la 5G. Au CES 2020 cette semaine, Qualcomm a précisé que, bien qu'elle ait présenté le XR2 en tant que «XR2 5G», la radio 5G est un composant facultatif du chipset.

La société a également laissé entendre qu'elle dévoilerait un nouveau design de référence VRDK basé sur le XR2 dans un avenir proche, probablement au Mobile World Congress le mois prochain. Contrairement au paysage des smartphones, qui a tendance à adopter de nouvelles plates-formes informatiques année après année, le chef de la XR de Qualcomm, Hugo Swart, a déclaré qu'il s'attend à ce que le XR2 soit une option viable pour les appareils XR pendant plusieurs années.
 
Les processeurs Qualcomm intègrent désormais plus de 30 casques VR/AR - 6

La société Qualcomm dit également qu'elle s'attend à ce que les premiers vrais appareils basés sur XR2 arrivent sur le marché au second semestre 2020.

Cela peut être lié ou non à la collaboration que Qualcomm a annoncée le mois dernier avec Niantic, le créateur de Pokemon Go. Ensemble, les entreprises se sont engagées dans une «collaboration conjointe pluriannuelle sur une conception intégrée couvrant le matériel de référence, les logiciels et les composants cloud des lunettes AR».
 
Publié par Chheng
Staff ETR

MESSAGES (2)

Intéragissez avec la communauté
   Les Forums
Publicité
Publicité

© 2013-2018 ETR | Tous droits réservés               Nos partenaires :
Version Mobile