ETR.fr

   |   

En vous inscrivant, vous acceptez qu'ETR.fr conserve votre identifiant, votre adresse mail et votre adresse IP durant une durée de 6 ans après la dernière connexion.



Publié le 29/02/2020 à 00:50

Avec Dreamscape, j’étais réellement Indiana Croft

Chez ETR nous sommes parfois un peu chanceux il faut l'avouer.

J'ai eu le privilège de tester une expérience de Dreamscape dans les studios de développement à Genève.

C'est en plus en compagnie des cofondateurs, Caecilia Charbonnier (CIO) et Sylvain Chagué (CTO), que j'ai pu visiter ces studios.
Depuis 2015 que nous suivons les progrès d'Artanim dans le domaine de la VR, nous allons de surprise en surprise quand nous voyons l'évolution de leur concept et nous essayons de partager notre enthousiasme quant à la qualité croissante de leurs recherches.
A la lueur d'une torche
 

Je me suis donc retrouvé devant un ring de 5 mètres par 5, avec un gril équipé du système Origin de Vicon et de nombreux ventilateurs. J'avais un backpack HP VR, un casque HP Reverb dont les caméras étaient obstruées et 6 capteurs du système Origin.
Deux pour les pieds, deux pour les mains, un pour le casque et un sur le backpack. Sylvain m'invite à mettre le casque et, après une séquence très rapide d’étalonnage, je me retrouve dans un musée avec un projecteur magique.

 
Dreamscape
Dreamscape


J'ai testé Curse of the Lost Pearl, une aventure avec le magic projector qui fait partie des quatres expériences proposées actuellement. Men in Black est très proche d'être annoncé et d'autres sont dans les tuyaux.

Si Nik avait fait l'expérience virtuelle la plus immersive de sa vie déjà avec Artanim, je n'ai pas trop compris ce qu'il m'arrivait ici.
Le sol qui bouge, le vent synchronisé avec les actions, les objets et les leviers que l'on peut actionner réellement,  l’interaction avec les autres joueurs, font de cette expérience unique en son genre le must actuel en réalité virtuelle.
On peut voir son corps entièrement tracké avec une précision de 0,5 mm qui ne laisse aucun doute sur l'effet "présence" . Je ne peux pas dire qu'on s'y croirait, on y est.

J’étais réellement dans c'est univers qui aurait pu sortir de l’imagination de Jules Verne avec comme personnage principal Indiana Jones ou Lara Croft.

La claque magistrale, les déplacements se font à pied, les actions se font avec les mains, ici pas de contrôleurs hasardeux, tout est intuitif et naturel. C'est avec la torche que vous brûlez les toiles d’araignée pour ouvrir des passages, et si vous avez un trou sur votre chemin, vous l'enjambez avec un naturel digne des exploits d'un explorateur sus-cité.

Le seul problème, c'est qu'il vous faudra pour le moment prendre un billet pour les US ou pour Dubaï pour pouvoir vivre une de ces expériences.
Mais vous avez bien lu, pour le moment wink...
Publié par dithernet
Staff ETR

MESSAGES (4)

Publicité
Intéragissez avec la communauté
   Les Forums
Publicité
Publicité

© 2013-2018 ETR | Tous droits réservés               Nos partenaires :
Version Mobile