ETR.fr

   |   

En vous inscrivant, vous acceptez qu'ETR.fr conserve votre identifiant, votre adresse mail et votre adresse IP durant une durée de 6 ans après la dernière connexion.



Publié le 21/09/2020 à 18:37

Billet : RTX 3080 & 3090… du rêve au cauchemar

Nvidia a fait grand bruit ces dernier temps, les RTX de seconde génération sont enfin là…  ou pas.
Sur le papier et dans la conférence, les cartes RTX 3070 auraient les performances des 2080 TI pour moins de 2X moins cher et les cartes RTX 3080 auraient le double de performances des RTX 2080. Il n’en aura pas fallu bien plus pour enflammer la toile, bien que ces performances soient uniquement annoncées au départ en Ray Tracing activé.

Le couperet comme on pouvait s’y attendre est tombé quelques jours après leur présentation, par les benchmarks tiers, montrant qu’une fois le Ray-Tracing désactivé (disponible sur une minorité de jeux) les RTX 3080 restent de bonnes cartes graphiques en rapport qualité/prix mais sont très loin d’être capables des mêmes prouesses hors Ray-Tracing et DLSS, et doublent seulement les performances réelles face aux 1080.
Les précos sont lancées, pas de quoi décourager les possesseurs de 1080 ou inférieur qui ont vu un GAP graphique important à prix enfin honnête, avec la promesse de pouvoir jouer en Ray-Tracing activé cette fois-ci de façon viable.

Mais Nvidia se devait surtout de court-circuiter les nouvelles consoles de salon, et a sans doute eu des problèmes d’approvisionnement suite a son partenariat avec Samsung pour la fabrication des cartes. Nouvelle architecture (évolution de Turing vers Ampère) et surtout réduction de gravure, n’est pas TSMC qui veut. Si ce nouveau partenariat semble être une aubaine pour le consommateur en terme prix, la disponibilité en est tout autre, puisque de nombreuses (une majorité ?) précommandes se sont vues tout simplement annulées.  Elles auraient pu être repoussées en terme de livraison ! Mais le prix restera-t-il le même une fois la possibilité de commander à nouveau ouverte au public ? En effet, de multiples facteurs pourraient changer cette donne dans les mois qui viennent (803 Euros une 3080 Strix chez Amazon lors de la précommandes, 823 Euros pour sa version OC).
Une fois le rêve vendu, c’est donc le cauchemar de la déception et du bad buz pour une partie des  utilisateurs qui l’ont bien fait savoir sur les réseaux sociaux. Un lancement littéralement raté (?) par manque de stock qui en devient contre-productif pour les verts. Qui fera perdre ou donnera le temps de digérer la hype de la préco, et de lorgner sur la concurrence rouge imminente ?

Les possesseurs de 2080/2080TI et Super, qui ont vu leur carte acquise pour un prix exorbitant se dévaluer d’un claquement de doigt en quelques mois, ont par contre eux, un peu de répit afin de réfléchir à la revente dans des conditions un peu plus honorables, tout en pouvant estimer que les gains notamment en VR ne sont finalement pas si fous et qu'il serait même judiceux de concerver ces dernieres.

Mais le cauchemar de certains fans ne s’arrête pas là. Outre les plantages des models customs, Les premiers leak de bench sont également tombés pour les cartes RTX 3090 (à 1600 euros) et s’ils se révèlent exacts, elles proposeraient hors Ray-Tracing une puissance à peine égale au double d’une 1080 TI (au prix de 800 euros à son lancement). Et donc à peine 10 à 15 % de performances en mieux que les RTX 3080 avec une consommation électrique dithyrambique. Ce qui sera toujours bien insuffisant pour la demande de certains très gros titres VR. On rappellera qu’avec ses 24 giga de GDDR6X, la 3090 s’adresse avant tout aux professionnels de rendu 3D et qu’il n’est pas forcément judicieux que la comparer de but en blanc avec une carte dédiée Gaming.
 
 
Si l’on peut espérer que ces benchs soient complètement fake ou faits avec des drivers non à jour, on peut quand même douter d'une part, de la disponibilité pour le consommateur de ces cartes. Certains revendeurs préféreront sans doute garder le peu de stock qu’ils auront de 3080 et 3090 sur des configurations complètes afin de faire plus de marge. D’autre part, cela pose quand même une question de fond sur l’évolution des performances graphiques.
Malgré un changement d’architecture (une évolution) et une réduction de gravure, les gaps ne sont finalement pas fous (hors technologie spécifique à une infime minorité de jeux).
Serait-on arrivé à une zone charnière où l’évolution graphique n’est plus capable de suivre la résolution des écrans ou les capacités de rendu 3D en gaming et en VR ?

Ce qui expliquerait cette fuite en avant vers le RayTracing pour justifier des nouveaux produits graphiques, mais surtout cette fuite en avant vers la généralisation du DLSS, permettant de ne plus calculer tout un tas de pixels mais de les inventer/piffer faute de mieux pour donner le change ?

La balle est en tout cas dans le camp des rouges aujourd’hui. AMD tirera-t-il son épingle du jeu face à cette cacophonie des verts, en ne confondant pas vitesse et précipitation avec ces Radeons 6xxx ?
 
Mots-Clés Actualité
Publié par Vodka-Chartreuse
Staff ETR

MESSAGES (28)

Publicité
Intéragissez avec la communauté
   Les Forums
Publicité
Publicité

© 2013-2018 ETR | Tous droits réservés               Nos partenaires :
Version Mobile