ETR.fr

   |   



Publié le 26/04/2018 à 12:40

Test - WipEout Omega Collection VR : La licence supersonique débarque en réalité virtuelle

Disponible depuis le 6 juin 2017 et développé par 3 studios: Xdev, Epos Game et Clever Beans, WipEout Omega Collection est une compilation remastérisé de WipEout HD, de son DLC Fury ainsi que de 2048 (sorti respectivement en 2008, 2009 sur PS3 et en 2012 sur Vita) . Ce n'est que lors du Playstation Experience de décembre 2017 que Sony annoncera qu'un patch gratuit viendra ajouter le support PSVR sur l'intégralité du jeu au début d'année 2018, ne faisant que raviver la flamme des fans de la licence qui pleuraient encore sur les cendres fumantes de feu Liverpool Studio, les developpeurs originels de la série.

Ouipoute? C'est quoi déjà?

Bison bourré nous indique un trafic aérien surchargé
Bison bourré nous indique un trafic aérien surchargé
Pour ceux qui aurait une pratique un peu trop intense de la spéléologie, voila donc un petit rappel de rigueur: WipEout est un jeu de course arcade nous plaçant aux commandes de vaisseaux de course anti-gravité qui vont vite, très vite, et nous confrontant à d'autres pilotes armés jusqu'au dent sur des pistes relativement étroites et torturées. Le jeu se démarque de ses homologues de par l'originalité de son gameplay avec l'utilisation des aérofreins (sur les gâchettes L2/R2) permettant de prendre des virages en épingle pied au planché, des tonneaux à placer dans les airs afin de bénéficier d'un boost de vitesse mais surtout il procure une sensation de flottement et d'inertie, nous poussant à toujours anticiper nos trajectoires. Simple à prendre en main mais difficile à maîtriser, ce qui est de mon point de vue l'apanage des meilleurs jeux.

Mais WipEout c'est aussi un univers graphique ultra travaillé, du design des vaisseaux à la richesse des environnements, en passant par l'identité visuel des écuries et autres marques fictives le tout enrobé dans une véritable ode à la musique electro, qui depuis le premier épisode à toujours mis de vrais artistes en avant. C'est à travers différents opus sorti sur chacune des machines Sony jusqu'ici que cette série aura finalement gagner son statut de licence culte pour les joueurs PlayStation.
 

Ca c'est pas une collec' de lopette!

Le mode Zone et ses visuels flashy, de quoi nous rappeler les heures glorieuses du disco
Le mode Zone et ses visuels flashy, de quoi nous rappeler les heures glorieuses du disco
Dans cette Omega Collection on retrouve donc tout le contenu des 3 derniers WipEout à savoir les 3 campagnes, le multijoueurs, toutes les courses et vaisseaux réuni au sein d'un seul et même jeu. Au niveau des modes de jeu il a du choix avec au menu:
  • Course : avec ou sans armement
  • Eliminator :la bagarre !
  • Zone : tenir le plus longtemps avec une accélération sans fin
  • Combat Zone : etre le premier à atteindre la vitesse cible
  • Detonator : transforme le jeu en véritable shoot them up)
Le jeu propose également de courir dans plusieurs catégorie de vitesse, de la plus lente à la plus rapide: Venom, Flash, Rapier et Phantom (C, B, A et A+ pour 2048).

Du coté des vaisseaux on retrouve les 14 écuries avec leur design respectif pour les opus PS3, leurs variantes pour HD et Fury ainsi que leur différent skins et également les 5 écuries de 2048 avec leurs 4 variantes pour chaque style de pilotage (vitesse, agilité, combat et prototype). C'est d'ailleurs justement sur ce dernier point que le support VR diffère un peu de la version PS4 classique mais j'y reviendrai plus bas.

Et un jour la VR fut...

Direction les beaux quartiers de Rockway Stadium
Direction les beaux quartiers de Rockway Stadium
Le support VR à donc été développé par EPOS Games, constitué au passage de seulement 2 personnes (un programmeur et un artiste) et soutenu par Xdev. Comme dit plus haut il rend l'intégralité du contenu de cette collection compatible en réalité virtuelle, à l'exception d'une chose que j'évoquais au dessus: les vaisseaux. Certains d'entre eux ne bénéficiant pas forcément d'un design adapté à l'ajout d'une vue intérieure, les développeurs ont donc finalement choisi d'ajouter 3 nouveaux vaisseaux exclusif à la VR, soit un pour chaque jeu, qui reprendront à la fois les couleurs et les statistiques de l'écurie choisie.
A noter que les vaisseaux spécifiques aux modes Zone et Detonator conservent leur design original mais ont été retravaillés pour permettre le support VR.

Donc en plus de la vue intérieure nous plaçant littéralement dans le cockpit de notre vaisseau de course, on disposera également de deux vue extérieure (rapprochée et éloignée) mais c'est surtout cette première qui aura bénéficié d'une attention particulière. En effet, en plus d'avoir un cockpit très bien modélisé avec un ATH parfaitement adapté, les nouveaux vaisseaux ont été pensé pour que leur cockpit pivote afin d'offir un confort optimal aux joueurs. Ce détail pourra se paramétrer avec différents choix via les options:
  • le mode "Cockpit" permettra à ce dernier de pivoter et donc rester toujours aligner avec la piste, évitant ainsi au joueur de subir les roulis du vaisseau tout en offrant une immersion réaliste
  • le mode "Circuit", où le point de vue du joueur est centré sur la piste et non sur le cockpit qui est maintenant totalement solidaire du reste du vaisseau
  • et le mode "Pilote" qui est probablement le plus immersif des trois mais aussi le plus dur à endurer, le cockpit et le joueur étant totalement fixes sur le vaisseau et on encaisse donc tous les mouvement de roulis. Notre vaisseau ayant fortement tendance à se pencher dans les virages, les sensations sont garanties ! En bonus, on aura même droit de subir les tonneaux, de quoi littéralement se retourner le cerveau pour les plus sensibles.
Là où on va, on a "presque" pas besoin de route...
Là où on va, on a "presque" pas besoin de route...
A titre personnel, je trouve la vue Circuit la moins immersive des trois, car voir le cockpit se balancer autour de nous est un peu étrange. La vue Pilote offre le maximum de sensations mais elle devient vite injouable à haute vitesse, et enchaîner 3 ou 4 tonneaux d'affilé aura vite fait de vous faire perdre tout vos repères. Donc à mon sens la vue Cockpit est vraiment à privilégier pour le confort de jeu tout en maintenant l'immersion et de bonnes sensations.

En plus de ces trois modes, on disposera d'une option de confort supplémentaire nous permettant de paramétrer notre de champ de vision dans le cockpit. On pourra en effet obstruer partiellement la verrière du vaisseau (parmi 2 tailles), limitant ainsi notre vision latérale ou laisser l'option inactive pour avoir une vue totalement dégagée. Et pour enfoncer le clou jusqu'au bout, le mode photo est également compatible en réalité virtuelle, de quoi s'amuser à venir reluquer de prêt la carlingue de vos joujous flottant.

En revanche , il est un peu regrettable de voir que durant les campagnes, certains circuits considérés comme extrême par les développeurs verront les options de confort modifiées automatiquement en début de course en plus d'activer l'assistance au pilotage (aide qui a tendance à nous éloigner des rebords de piste), vous obligeant à repasser par les options pour reconfigurer les paramètres à votre préférence, chose plus ennuyante que réellement utile.

Du coup, WipEout en VR, c'est comment ?

Les 5 prochaines secondes en Detonator: Pew pew pew pew
Les 5 prochaines secondes en Detonator: Pew pew pew pew
Pour la faire courte: "Ça déboîte du pâté de poney !" mais argumentons un peu plus si vous le voulez bien...
Au premier essai, je ne vous cache pas que de rester en flottaison, immobile sur la ligne de départ provoque une drôle de sensation, et la première course aura vraiment eu l'effet d'un roller coaster pour moi. J'ai sur le moment douté que l'on puisse y jouer sur de longues sessions, et pourtant dès la seconde course on se sent déjà parfaitement à l'aise, les éléments de confort étant suffisamment bien pensé pour nous faire encaisser tous ces virages, tonneaux, et loopings à grande vitesse. Le deuxième effet kisscool, c'est ce gain de précision dans le gameplay, puisqu'en plus d'avoir un meilleur jugé des distances, on ressent vraiment mieux les trajectoires et la position de notre vaisseau sur la piste. Là où j'avais sur écran la fâcheuse habitude de sur-abuser des aero-freins, je m'étonne à finalement bien mieux user du stick, à mieux doser mes virages. Résultat, je me retrouve à exploser tous mes meilleurs chronos sans forcer.

Visuellement, le jeu était déjà sublime sur PS3 et Vita, encore plus beau dans ce remaster et la version VR n'a quasiment rien perdu de sa superbe. On perd effectivement un peu en piqué de l'image et quelques effets sont un poil revu à la baisse, mais une fois dans le bain il est vraiment très difficile de constater la moindre différence. L’affichage dans le casque est très propre et la direction artistique est magnifiée : pouvoir admirer les nuées de vaisseau parcourant le ciel, les dirigeables survoler la piste, les grattes ciels futuriste nous surplomber et tous les délires graphiques propre à la série est un vrai émerveillement, au point qu'il en est parfois frustrant de faire défiler tout ce décor si rapidement.

Au niveau du son, on a droit une spatialisation très réussie, on peut facilement identifier un concurrent sur le point de nous doubler, et les sons moteurs on été retravaillé, de quoi améliorer encore un peu plus l'immersion.
Et dernier détails, si vous possédez encore des amis réfractaires à la VR, sachez qu'il sera toujours possible de jouer avec eux via le mode multijoueurs en ligne (si bien sur vous leur prêtez encore un peu d'attention).

Conclusion

Bref, la VR rend WipEout Omega Collection plus immersif, plus sensationnel et paradoxalement plus accessible. Si vous aimez WipEout alors vous devez y jouer en VR, si vous aimez la VR alors vous devez jouer à WipEout. Maintenant est-il La « Killer App » du PSVR? Difficile à dire car il reste de mon point de vu un jeu de niche, mais la seule certitude c'est qu'il ne laissera personne indifférent, que ça soit par les sensations qu'il procure, par sa direction artistique et sa technique au top ou par la qualité de sa prise en main encore accrue en réalité virtuelle. Sans aucun doute l'un des tout meilleur titre du catalogue PSVR. Il ne reste plus qu'à espérer que Sony retente l'expérience avec d'autres licences de la génération précédente.

Test réalisé sur PS4 Pro
Les points forts
  • Réalisation au poil ! Très beau, très propre avec une bande son du tonnerre
  • Sensations excellentes, et gameplay encore meilleur grâce à la VR
  • 3 jeux en 1 = gros contenu
  • Support VR gratuit et très bien pensé
Les points faibles
  • Modification automatique des options de confort sur certains circuits
  • Impossible de piloter les anciens vaisseaux avec la vue externe en VR
  • Pas d'animation du pilote dans le cockpit
  • Certains visuels flashy en mode Zone nous assèche la rétine (pensez à cligner des yeux)
WipEout VR (Omega Collection) sur ETR Apps
LA GRAVITÉ S'ARRÊTE LÀ OÙ LA COURSE COMMENCE ! Fendez l'air à vitesse grand V dans des courses pleines d'adrénaline, où la victoire peut vous échapper en une seconde.Participez à 26 courses sens dessus dessous à bord de 46 vaisseaux uniques dans 9 modes de jeu issus de...
Avis ETR
PlayStation VR
(lire le test)
Vos avis  proposer un avis 
Mots-Clés Test
Publié par
Lecteur ETR

MESSAGES (10)

Intéragissez avec la communauté
   Les Forums
Publicité
Le Tchat
  
Publicité

© 2013-2018 ETR | Tous droits réservés               Nos partenaires :
Version Mobile