ETR.fr

   |   



Publié le 25/06/2018 à 15:00

Test - Vuze + : Le meilleur rapport qualité/prix de sa gamme ?

La Vuze + est une caméra permettant de filmer et prendre des photos en 360° mais aussi en 3D. Proposant également du streaming, tenant dans une main, avec son design léché et son rendu 4K, elle a certains atouts à faire valoir.
 

Unboxing de la Vuze +

Contenu et spec.


Une des premières choses qui m’a agréablement surpris à l’ouverture du colis, c’est d’apercevoir un boitier de protection rigide qui semble sensiblement de bonne qualité. Avec une techno de ce calibre, on apprécie en général une bonne protection pour pouvoir en prendre soin.

344g à la pesée à nu chez moi, le poids de ce concentré de technologie ne passe pas inaperçu sans être gênant en soi. La boite contient également l’intégralité des cables nécessaires au chargement et au transfert (USB2) mais aussi un Homido Mini pour profiter de ses vidéos via son smartphone. La notice qu’on lit souvent en diagonale contient en fait le mot de passe wifi permettant de se connecter via son smartphone à la caméra.

La batterie non interchangeable de 3,700 mAh vous proposera 2H d’autonomie et au vu des 900 Mo par minute d’enregistrement, je conseille d’opter pour une carte micro SD de 128 Giga qui permettra de profiter pleinement de ce temps d’enregistrement. Chaque vidéo est d’ailleurs automatiquement divisée de façon classique (et nécessaire) à 4Go de fichier au format mp4, utilisant comme codec du H264 et du AAC pour la partie audio. La Vuze + propose une sensibilité iso entre 100 et 1600 et une ouverture de 2.4. Il est à noter que tout comme le choix 2D/3D, ces larges possibilités de réglage sont uniquement disponibles via votre smartphone

La Vuze + propose un FOV de 360° en horizontal et un FOV de 180° en vertical. N’espérez donc pas filmer vos pieds, car il vous manquera cette partie de l’image. De mon point de vue, cela n’a de toute façon que très peu d’intérêt étant donné que l’on aura tendance à regarder nos vidéos depuis un siège pivotant.

Qu’apporte la Vuze + face à la Vuze Classique ? Un IP (indice de protection) qui passe de 55 à 65, elle resistera donc mieux aux diverses intempéries pendant vos vacances. Mais surtout, elle propose enfin un mode 60 i/s pour sa partie 2D et c’est à mon sens là où la caméra brille le plus mais nous y reviendrons plus tard.

Vuze + dans la pratique


La cam possède un bouton d’allumage et un bouton d’enregistrement. On pourra switcher entre le mode vidéo et photo physiquement, mais le reste des réglages est uniquement disponible via wifi 2.4GHz. Tant que l’on a pas vérifié sur son smartphone, nous n’avons donc aucune idée de la fréquence d’images par seconde utilisée et si oui ou non nous sommes en 3D. Quelques touches de réglages et indicateurs en supplément ne seront pas du luxe à mon goût sur une prochaine version.

L’activation wifi se trouve dans la petite trappe qui semble solide au côté du port de chargement. Le  wifi se coupera par défaut au bout de 4/5 minutes d’inactivité pour économiser la batterie. Vous devrez donc stopper l’enregistrement en manuel ou ré-ouvrir la trappe et le réactiver pour vous reconnecter à la caméra. Je n’ai pas été capable de trouver comment annuler ou étendre ce délai.

La cam est vendue avec une petite poignée se fixant sur le pas de vis 1/4" standard dans le domaine. Il faudra garder à l’esprit de filmer des éléments à plus de 50 cm de distance. La gamme de réglages offerte via le smartphone permet d’avoir une luminosité d’image de très bonne qualité quelles que soient les situations. On peut également s’assurer du bon positionnement horizontal de notre matériel à l’aide d’un petit graphique à points rouges, très bien foutu et très pratique.
 

Le rendu vidéo qu’offre la caméra est dans un format inutilisable en soit, en .MP4 certes, mais avec l’image à l’horizontale et ce que je suppute être un entrelacement de frame entre les divers angles ou une utilisation des sous couches de l’image. De ce fait, il vous sera impératif de passer par le logiciel fourni pour avoir un rendu viable. Ce logiciel est un poil capricieux sur l’extraction des données. Si vous copiez les vidéos dans votre DD et tentez ensuite de les importer dans le logiciel, il aura tendance à jouer à l’aveugle et sourd. Il faudra donc extraire les vidéos depuis la cam branchée via le logiciel lui-même pour éviter tout problème.  Pensez bien à débrancher la caméra du PC après extraction des données, si elle est en mode transfert et non en mode charge, la batterie ne se chargera pas en simultané mais fera bien le contraire.

Le logiciel par la suite est ergonomique et très simple d’utilisation, vous pourrez faire quelques manips de luminosité/contraste/coloris de façon efficace avec une légère stabilisation horizontale en supplément. Qui peut le plus, peut le moins et il vous sera donc également aisé de transformer votre rendu 360° en rendu 180° avec le choix du centre de votre vidéo. 3 cliques, emballé c’est pesé, et le rendu est là. Malgré le panel de réglages proposé, il m’aura par contre été impossible de supprimer totalement les 4 petits écarts (stiching) entre les côtés, seulement les adoucir. Comme on peut le voir de la même façon sur certains courts métrages du logiciel Within de Steam, le rendu n’est donc pas forcément parfait en 360° bien que ce ne soit pas trop gênant selon les situations.

Les rendus


Le plus simple, c’est de vous les laisser juger par vous-même. J’ai donc effectué 2 rendus fixes dans de bonnes conditions lumineuses pour jauger au mieux de la qualité. En prenant  bien en compte que la caméra n’est pas du tout faite pour ça, je vous propose quand même un rendu en voiture au passage. Voir ci-dessous :

Rendu 360 3D avec son stéréo.
Rendu 360 2D avec son spacialisé.

La cam est équipée de 8 capteurs Sony de définition FHD et tout est compressé automatiquement en 4K. Cette résolution native propose un avantage certain, c’est celui de ne pas être trop gourmand en espace de stockage et en ressource à la lecture pour les casques autonaumes tel l’Oculus Go. C’est sensiblement un choix technologique volontaire pour correspondre à son temps et maintenir un prix "abordable" pour une tranche du public.

La Vuze + offre un visuel 2D correct qui permettra d’immerger bon nombre d’utilisateurs dans l’environnement. De quoi sauver des moments de vie ou de vacances dans leur intégralité. D’autant que ce mode 2D est en 60 i/s et fait donc toute la différence en terme de mouvement à l’écran. A l’encodage, on peut activer dans les paramètres avancés la spacialisation du son, qui est plutôt sympa grâce à ses 4 capteurs 48KHz, je dirais même bien bonne en intérieur. Pour l’espace extérieur que j’ai filmé, le vent ternit forcément un peu le tableau et ne rend pas grâce au matériel puisque sans mousse de filtrage, il est omniprésent sur les micros. Je conseillerais donc de s’en tenir au mode stéréo à l’encodage, mais ça reste à jauger au cas par cas.

La partie 3D souffre quant à elle de la résolution choisie. Passé 5m de distance l’effet de profondeur s’estompe forcément. D’autant que la compression et la résolution restent les mêmes qu’en 2D ce qui divise irrémédiablement par 2 la qualité du rendu au visionnage. Je conseillerais donc de privilégier la 2D avec son stéréo pour les environnements extérieurs et la 3D avec son spatialisé pour les environnements intérieurs.

Comme nous le savons tous, le mouvement en VR peut souvent être cause de mal-être, il faut donc privilégier les mouvements lents de la caméra à ce niveau de qualité. La Vuze + est clairement conçue pour ça. La société l’a bien compris et fournit un pack avec un étui de protection étanche pour des vidéos sous-marines.

Et c’est une excellente idée ! Un environnement sous l’eau sera sans doute l’idéal pour un tel appareil, avec des mouvements lents et masquant les quelques défauts de jeunesse de la techno. Si vous avez prévu de faire de la plongée, c’est sans doute une des meilleures options du marché actuellement en rapport qualité/prix. Je vois également un intérêt pour tout ce qui est visite virtuelle, permettant, par exemple, aux agences de faire de façon plutôt efficace la présentation d’une maison via la fonction photo 360.

En ce qui concerne le technophile que je suis, j’ai d’ores et déjà hâte dans un futur peut-être pas si lointain, de mettre la main sur leur prochaine caméra. Peut-être en 3D 60 i/s, corrigeant le stiching et avec des capteurs de résolution 2 ou 4K pour réhausser la compression en H265. Donnant pourquoi pas, du 5K par 180° de FOV ce qui serait vraiment tip top.
Les points forts
  • Rapport qualité/prix pour son temps
  • Simplicité d’utilisation
  • Logiciel fournie
Les points faibles
  • 3D qui manque de piquant
  • Les raccords d'images visibles
  • Une résolution trop juste

Conclusion

La Vuze + malgré ses petits défauts reste un superbe bijou technologique à un rapport qualité/prix sans doute imbattable à ce jour dans le domaine. Tel l’Oculus Go, vous en aurez simplement pour votre argent. Reste qu’elle est à utiliser dans des conditions spécifiques et de façon précise pour en profiter au mieux. Proposant du 360° 2D en 60 i/s mais aussi de la 3D, elle pourra par contre s’adresser à n’importe quel utilisateur de part sa relative simplicité de fonctionnement.
 
Vuze +
(lire le test)
Vos avis  proposer un avis 
Mots-Clés HardwarecaméraTest
Publié par
Staff ETR

MESSAGES (9)

Intéragissez avec la communauté
   Les Forums
Publicité
Le Tchat
  
Publicité

© 2013-2018 ETR | Tous droits réservés               Nos partenaires :
Version Mobile