ETR.fr

   |   

En vous inscrivant, vous acceptez qu'ETR.fr conserve votre identifiant, votre adresse mail et votre adresse IP durant une durée de 6 ans après la dernière connexion.



Publié le 13/03/2019 à 22:40

Test - Shadow Legend VR : l’ombre du RPG VR dont vous rêvez

Développé et édité par VitruviusVr, Shadow Legend est un RPG VR où vous incarnerez un chevalier qui devra affronter des morts vivants. Au menu, combat de mêlée avec des épées, des haches et une torche, mais aussi des affrontements à distance, via un arc, un fusil ou de la magie. Vous parcourez un monde rempli d’interactions où la résolution d’énigme et la récolte d’item seront vos meilleurs alliés contre les forces du mal.
 

L’interaction, la clé de l’immersion


Shadows Legend se démarque des autres titres VR dès le menu, il laisse pas mal de choix en terme d’option et proposera par exemple téléportation et déplacement libre dont la vitesse est réglable. Mais un choix de gameplay parmi les autres se distingue ici, c’est la commande vocale pour les dialogues qui, une fois choisie, vous renvoie directement sous Windows pour activer la reconnaissance Microsoft. Ceci permettra de prononcer les premiers mots des dialogues choisis au lieu de cliquer dessus. Je ne sais pas si le micro du Pimax est de piètre qualité ou mon anglais vraiment mauvais, mais j’ai eu quelques soucis de reconnaissance pendant le jeu, et prononcer des mots "à la française", Ouhateur (Water) semblait parfois mieux fonctionner qu’en anglais (j’ai pourtant passé les options de langue de Windows dans la langue de Shakespear). Cela étant, pour les moments où cela a fonctionné du premier coup comme pour des résolutions d’énigme notamment, le rendu était juste génial et j’espère que cette option d’interaction sera d’avantage utilisée à l’avenir.
 
D’ailleurs, le titre nous fait démarrer chez le Forgeron, et on comprend que cette pièce pourtant pas si grande est d’ores et déjà un terrain de jeu à elle seule. Tout ou presque est interactif à l’intérieur, avec la possibilité de fabriquer des objets, mais pas seulement, puisque il faudra récupérer de l’or et des runes disséminées un peu partout dans le jeu, notamment sous les toitures des bâtiments. C’est ici que se met donc en place la possibilité d’escalader avec vos bras de nombreux éléments du décor. On sortira ensuite de cette pièce pour découvrir une sorte de Hub avec tout un tas de chose à faire : jouer avec le chien, donner à manger aux chevaux, s’entraîner avec ses armes ou se faire cuire un steak. Autant de possibilités à disposition qu’il en ait nécessaire et grâce à une réussite globale de la maniabilité en VR, tout se fait surtout très naturellement et donne vie à l’univers qui nous entoure. Vous pourrez par contre appuyer sur le bouton « Menu » pour voir les missions véritablement utiles à l’avancée de l’aventure.
 

L’avancée du Chevalier


Après avoir terminé les diverses missions de ce premier Hub, l’aventure commence enfin, et démarre par un premier combat avec les morts vivants. On touche ici au premier et plus gros défaut du titre à mon goût, les phases de mêlée. Nous avons la possibilité de parer les attaques adverses (vivement conseillé) et de le frapper à divers endroits. Les attaques porteront des blessures à votre adversaire qui feront apparaître un petit chiffre représentant votre taux de dégâts actuel à l’impact. Un nombre limité d’impacts  sera valide et il ne vous sera pas possible de bourriner ce qui est une bonne chose. Mais il faut (en tout cas au début) un trop grand nombre d’attaques, et l’ennemi vous frappe lui presque au ralenti. On a sensiblement l’impression d’assister à du combat tour par tour qui est contraire au feeling de liberté ressenti jusque-ici. Après avoir mis suffisamment de dégâts à votre adversaire, vous aurez la possibilité de lui infliger un TakeDown, soit en lui coupant l’estomac, soit en lui coupant la tête. Si le rendu au ralenti se veut sympathique, il est au final beaucoup trop limité et on aurait souhaité voir un système à la Aeon, où n’importe quelle partie du corps aurait pu devenir du Fruit-Ninja.
 
La suite des combats (représentant approximativement 20% de ce que propose le titre au global) se passe finalement beaucoup mieux avec l’évolution de vos équipements et de leur puissance. J’aurais pour ma part une préférence pour les armes à distance tel que l’arc ou le bâton de magie qui ont un rendu beaucoup plus naturel.
 
On évolue dans le jeu par la suite à la manière d’un Tomb Raider, par zone de taille moyenne où de « nombreux » éléments de récolte, d’énigme et quêtes secondaires vous seront proposés. Après avoir nettoyé chaque zone des morts vivants, il faudra donc procéder à une fouille minutieuse des lieux afin de récolter notamment des joyaux et autres pièces d’or pour aller négocier et marchander des équipements avec le revendeur local. Chaque niveau est particulièrement bien rempli et cette partie exploration est des plus agréables en soi. Langue de Shakespeare oblige, certaines énigmes (non essentielles) vous feront vous creuser un peu la tête, mais en cas de problème, vous trouverez sans nul doute les réponses sur Internet.

Le charme du RPG VR américain, mais pas sa durée.


Graphiquement tout à fait convenable, avec une ambiance plutôt sympa et travaillée, Shadows Legend se laisse dévorer tout le long de l’aventure avec un certain émoi. On a bien envie de savoir ce qui arrive ensuite à chaque fin de zone, et l’on souhaite récolter suffisamment d’âmes (en tuant nos ennemis) pour tester les armes qui nous attendent en boutique. Le scénario lui, passe par contre un peu à la trappe, et si les divers livres que l’on trouve ici et là sont automatiquement lus à voix haute, ce qui est plutôt sympa, on n'en retient rien de bien mémorable.

Là où le bât blessera finalement pour un certain public, c’est qu’on aurait souhaité une quarantaine d’heures de jeu, mais on est en VR et ce titre créé par un studio indépendant ne peut donc pas se le permettre avec un tel niveau d’interaction. C’est donc  4H qu’il m’aura fallu pour quasiment le finir à 100% et compter moins de 2H pour de la ligne droite. Mais surtout, le combat final déçoit totalement et c’est agaçant d’avoir une fin aussi mauvaise avec pourtant un travail méticuleux pour le reste de l’aventure. Sachez toutefois qu’il faudra bien installer le jeu sur un disque dur SSD sans quoi les temps de chargement récurrents (qui auraient mérité plus de travail visuel) risquent fort de vous agacer. Et enfin, quelques bugs font parfois disparaître des runes après un coup d’arc, ramassez les immédiatement.
Les points forts
  • Ambiance réussie
  • Une multitude d’interactions
  • Bonne répartition des phases de jeu
Les points faibles
  • Les combats de mêlée mous du bide
  • Chargement omniprésent
  • Une fin qui déçoit
  • Des Bugs

Conclusion

Shadows Legend est un RPG VR que j’ai plutôt apprécié malgré un certain nombre de petits écueils. Interactif à souhait, il propose action, aventure, exploration et énigme de façon plutôt maîtrisée. Les divers éléments qui le composent s’enchaînent avec réussite dans un univers visuellement agréable à parcourir. On regrette qu’il n’ait pas su apporter une fin digne de ce nom et qu’il n’est surtout pas  eu le double de durée de vie, comme souvent quand c’est globalement réussi, on en aurait aimé bien d’avantage. 

Config de test: I7 6700, GTX 1080, 16 Go de ram et Pimax
 
Shadow Legend VR sur ETR Apps
Shadow Legend est un jeu d'exploration-RPG exclusivement conçu pour VR où vous incarnez le Grand Maître des Templiers dans une croisade médiévale axée sur l'histoire. Explorez librement des mondes densément remplis et utilisez votre épée, votre arc et vos talents magiques pour...
Avis ETR
Oculus Rift
(lire le test)
Vos avis
Publié par
Staff ETR

MESSAGES (6)

Intéragissez avec la communauté
   Les Forums
Publicité
Publicité

© 2013-2018 ETR | Tous droits réservés               Nos partenaires :
Version Mobile