ETR.fr

   |   

En vous inscrivant, vous acceptez qu'ETR.fr conserve votre identifiant, votre adresse mail et votre adresse IP durant une durée de 6 ans après la dernière connexion.



Publié le 18/03/2019 à 13:39

Test – Alice Mystery Garden : LowCost Cosplay de Captain Toad ?

Développé et édité par AMG GAMES, Alice Mystery Garden est un jeu de plateforme et réflexion en VR. Votre but sera d’aider Alice à parcourir les divers niveaux truffés d’obstacle en tout genre. Le tout se fera via un double gameplay où il faudra d’une part contrôler le personnage via le trackpad, mais aussi déplacer des éléments du décor avec la détection des mouvements.   

Bisounours Land


Mis au pli dès le lancement du jeu, vous apercevrez les 17 miroirs représentant les 17 niveaux qui vous attendent dans cette aventure, et alignés droit devant vous, avec théière, guimauve et macaron en guise de level design à venir, le tout entouré de fleurs et de deux moulins à vent en fond. La musique gentillette qui accompagne le tout semble déjà annoncer la prise de tête sur le long terme. En bref, un choix de design et d'ambiance 100% assumé qui plaira ou non selon le joueur. L’alignement des niveaux proposé de la sorte donne un aspect linéaire et cubique à l’ensemble qui se vérifiera tout à fait dans le temps.  

Le premier « monde » avec un seul niveau fait en fait office de tutoriel, il vous expliquera les déplacements, les mouvements de caméra, la possibilité de déplacer tout le décor, et enfin le fait de pouvoir rentrer dans la peau d’Alice pour parcourir le niveau à la première personne. Sur les 17 niveaux annoncés, il n’en reste donc plus que 16 au bout d’une minute. Et la description du jeu lue sur Steam commence déjà à vous faire peur : « Make the game enjoyable for action-puzzle beginners and veterans alike » aussi bien pour les débutants que les joueurs ayant un niveau avancé.

Le cœur du gameplay


Nous démarrons donc les choses sérieuses, Alice se manie globalement pas trop mal avec le TrackPad et/ou le Stick, à la manière du jeu Moss, mais sans aucune autre forme d’action que le déplacement et avec des animations vraiment pas fofolles et qui semblent toujours au ralenti . On espère d'ailleurs pouvoir parcourir le jeu assis au vu des options de gameplay proposées, mais sachez qu’il n’en est rien pour un certain nombre de raisons. Le déplacement et la rotation de notre niveau est tout simplement une horreur sans nom. Tout se fait au ralenti et le contrôle est à ce point mauvais que vous abandonnerez très vite toute idée de déplacer l'ensemble du level. Pire encore, lors du passage en première personne, outre le fait de regarder de près des textures PS2, une fois vos déplacements extrêmement lents terminés et de retour sur la caméra standard, le titre vous aura déplacé on ne sait où et il faudra retrouver un bon angle de vue.

Alice se jouera donc sans grand intérêt au vu du gameplay debout, et vous préférerez même rentrer votre tête dans les décors plutôt que de passer en mode première personne. Un RoomScale d’au moins 9m² sera donc un vrai plus pour pouvoir tourner autour du « cube » qui sera la configuration unique des 16 niveaux du jeu. Il vous sera également plus aisé de déplacer les éléments du jeu pour résoudre les « énigmes » de chaque niveau. « Aisé » étant d’ailleurs ici une fois de plus un mot un peu déplacé puisque à part les cubes qui vous serviront de plateforme, le reste est quasiment constamment mal géré. Faire translater une plateforme d’un point à un autre est juste une occasion de voir des bugs de gestion de mouvement du jeu. Vous serez donc constamment en train d’ essayer de ré-agripper une poignée en surbrillance, et de re-déplacer l’objet voulu lentement pour que celui-ci ne se décroche pas de votre main, ce qui ralentit constamment la progression dans les niveaux et donne un certain artifice à la durée de vie.

Le temps d’un soupir


La durée n’est d’ailleurs pas vraiment le point fort du titre, puisque 1H et 15 minutes vous permettront de boucler tout le jeu. Et aucun à-coté ni replay value à la clé ne viendront agrémenter votre parcours. Les 5 morceaux de miroir à récolter pour pouvoir passer au niveau suivant s’enchaînent avec une certaine lassitude puisqu’ils sont simplement sur votre unique chemin ou presque. Et à part à cause de la musique et de certains bruitages un peu cracra, vous n’aurez pas bien mal à la tête, en tout cas certainement pas à cause des énigmes du jeu. On pourra donc justifier tout cela par un prix honnête pour ce qu’il propose, puisqu’on parle ici de 5 euros. Mais on trouve aussi des jeux gratuits bien mieux foutus que celui là hein.


Les points forts
  • Propre visuellement
  • Ne provoquera pas de cinétose
Les points faibles
  • Lacunes dans le gameplay
  • Caméra
  • Enigmes sans intérêt
  • Durée de vie

Conclusion

Alice Mystery Garden est un jeu sans trop de prétention qui a bien raison de ne pas en avoir. Il est mou du bide, sans durée de vie, l’intérêt global est minime et des problèmes de gameplay ou de caméra entachent constamment l’avancée du joueur. Certains effets sonores sont ridicules et je cherche donc encore à ce jour ce qui a bien pu valoir à ce jeu des avis très positifs sur Steam.

Config de test: I7 6700, GTX 1080, 16 Go de ram et Pimax
Alice Mystery Garden sur ETR Apps
Rejoignez Alice, qui a erré dans la terre merveilleuse d'Alice Mystery Garden, pour surmonter l'adversité dans ce jeu d'action-puzzle VR. 
Avis ETR
Oculus Rift
(lire le test)
Vos avis
Mots-Clés enigmeTest
Publié par
Staff ETR

MESSAGES (5)

Intéragissez avec la communauté
   Les Forums
Publicité
Publicité
VR Cover

© 2013-2018 ETR | Tous droits réservés               Nos partenaires :
Version Mobile