ETR.fr

   |   

En vous inscrivant, vous acceptez qu'ETR.fr conserve votre identifiant, votre adresse mail et votre adresse IP durant une durée de 6 ans après la dernière connexion.



Publié le 22/07/2019 à 09:54

Test - Vuze XR : Le meilleur rapport qualité/prix de sa gamme !

La Vuze XR est une caméra permettant de filmer et prendre des photos en 360° mais aussi en 180° 3D. La firme HumanEyes Technologies apporte cette fois-ci du 5.7K en terme de définition de capture et promet donc de jolis rendus dans nos casques VR.
 

Contenu et spec.


A réception, la petite boite va clairement à l’essentiel et en plus de la caméra, elle contient le câble nécessaire au chargement et au transfert (USB2), une dragonne et un étui souple ainsi que la notice.

Une poignée plutôt ergonomique renfermant une batterie interne de 1200 mAh (en Li-Po) permet de tenir fermement les 212g de cette Vuze XR. La caméra est donc très légère au niveau de sa prise en main mais la chauffe de la batterie se ressentira du coup assez vite et pas forcément très longtemps d’affilée, puisqu’il faudra tabler sur une heure d’autonomie.

Au vu des 900 Mo par minute d’enregistrement, je conseille d’opter pour une carte micro SD de 64 Giga qui permettra de profiter pleinement de ce temps d’enregistrement sans payer de surplus inutile. Chaque vidéo est d’ailleurs automatiquement divisée de façon classique (et nécessaire) à 4Go de fichier au format mp4, utilisant comme codec du H264 et du AAC pour la partie audio. La Vuze XR propose une sensibilité iso entre 100 et 1600 et une ouverture de 2.4. Le choix entre la 2D à 360° et la 3D à 180° se fait à l’aide d’un simple bouton sur la caméra qui fera physiquement pivoter les objectifs instantanément. On appréciera grandement ce système particulièrement efficace.

La Vuze XR propose un FOV de 360° en horizontal et un FOV de 180° en vertical pour ça fonction 360 2D, et un FOV H/V de 180° pour sa fonction 3D. Comme pour la Vuze +, à cause d’un décalage physique obligatoire des optiques, il y aura forcément les zones supérieures et inférieures au centre de la caméra qui ne seront pas filmées. Vous n’avez de toute façon pas besoin de voir votre main tenant la caméra et un stitching automatique viendra rattraper plafond ou ciel sans pour autant dégrader le rendu. Pour le mode 180° 3D, le demi-dôme propose un rendu sans aucune déformation optique qui est véritablement agréable à regarder dans nos casques VR.
 

Vuze XR dans la pratique


La cam nécessite une activation Wifi 2.5 ou 5 Gz avec votre smartphone pour le premier réglage et mise à jour Fireware. Cette première opération s’est passée sans encombre chez moi. Il suffira d’allumer la caméra et d’actionner son Wifi via un petit bouton directement au-dessus de l’allumage. On appréciera une fois encore ici l’efficacité de la position des boutons et cette praticité d’emploi.

La Vuze XR ne possède pas d’écran, ce qui n’est pas gênant sur ce type de caméra étant donné le champ d’action. Un stream de l’image filmée sera donc par contre disponible sur votre smartphone, et on pourra activer la VR en temps réel. Il vous faudra par contre un homido mini (ou autre) non fourni dans le bundle pour profiter de cette option de pré-rendu. Le rendu 3D à 180° est étonnamment bon à courte distance, là où bien d’autres caméras sont incapables de filmer en dessous de 50 cm de distance.

Le rendu vidéo qu’offre la caméra est dans un format inutilisable en soi, en .MP4 certes, mais avec une seule optique disponible. De ce fait, il vous sera impératif de passer par le logiciel Vuze Vr Studio à télécharger par internet pour avoir un rendu viable. Si ce logiciel était ergonomique et simple d’utilisation lors de mes premiers tests avec la Vuze +, il était plutôt capricieux dans de nombreux domaines. Mon retour sur le Soft s’est fait avec quelques bonnes surprises puisqu’un certain nombre d’améliorations ont été apportées depuis notre dernière entrevue.

La stabilisation logicielle indispensable a par exemple été grandement améliorée et le logiciel ne fait plus de caprices pour trouver les rush, qu’ils soient dans la cam ou sur votre PC. Passés ces deux éléments, le reste est inchangé. Et si on pouvait pardonner au lancement de la Vuze des soucis techniques, ce n’est plus le cas maintenant.


Plantages récurrents, absence de réglage et de fonction, problème d’encodage, de qualité avec parfois des glitchs sur le codec H264 et même parfois sur les codecs Apple... Tout est à revoir de ce côté et il est impératif que HumanEyes Technologies investisse dans ce domaine pour être à jour, avec la prise en charge du codec H265 pour le logiciel comme pour la caméra et l’intégralité des réglages qui vont avec. La finalité est simple, on encodera donc tous ces rush en Haute Qualité via le codec Apple en .MOV (en incluant la Stabilisation Software quelles que soient les vidéos), et on retravaillera tout par la suite ailleurs. Sachant que ces .Mov auront des tailles en Giga gargantuesques, à coup de 4 à 5 Gigas la minute.

Les rendus


Le plus simple comme toujours, c’est de vous laisser juger par vous-même. J’ai donc effectué quelques rendus, cette fois dans des conditions lumineuses différentes pour que vous puissiez jauger de la qualité.

Rendu 180° 3D

La cam est équipée de 2 capteurs Sony IMX-378 de résolution 4056 x 3040 avec 12 Mp et tout est compressé automatiquement en 5.7K. Avec ce niveau de résolution dans un casque VR, on ressent bien les profondeurs jusqu’à une 15n de mètre, et on commence à discerner les visages à partir d’une 10n de mètre. C’est donc enfin tout à fait correct pour une utilisation classique. Pour la capture en 360° 2D idem, la résolution 5.7K apporte un vrai plus à la qualité de l'image et le Stitching automatique commence cette fois à tenir la route, bien qu'il soit encore visible.

Côté prise de lumière, là aussi en extérieur, la Vuze XR fait amende honorable puisque lors de mes tests, à condition lumineuse moyenne, ma Cam Action Yi 4K laissait déjà apparaître du grain alors que la Vuze XR s’en sortait encore très bien. C’est clairement en intérieur que le bât blesse et où il faudra impérativement toujours augmenter à fond l'exposition via votre smartphone pour éviter une perte de qualité visuelle.

La Vuze XR offre un visuel 3D enfin vraiment agréable qui permettra d’immerger bon nombre d’utilisateurs dans l’environnement. De quoi sauver des moments de vie ou de vacances dans leur intégralité. Tout d’abord aucune déformation ne vient ternir le tableau mais surtout en comparaison de la concurrente Insta 360 evo, la stéréoscopie est vraiment excellente. De ce fait, vous pourrez tourner les yeux de gauche à droite ou même déplacer votre casque en complet sans avoir mal aux yeux. Il y aura cependant encore quelques aberrations stéréoscopiques sur le bas et le haut de l’image, mais vos yeux n’iront pas naturellement dans ces zones et je la prend à défaut également avec mon test des calendriers qui sont très proche de la caméra. On pourra enfin constater les optiques de part et d’autre de l’image en fermant l’œil opposé, mais sur ce point on chipote tant c’est anecdotique, mais une petite triche dans le logiciel pourrait régler ce problème, en inversant la zone en question avec celle de l’autre œil.

La partie framerate, quant à elle, est toujours prise en défaut ici. Le 5.7K est loqué à 30 i/s, et lors de rotation de la caméra ou d’objet ou de personne en mouvement un peu rapide devant celle-ci, des saccades sont omniprésentes. Il faudra donc appliquer de la stabilisation pour fluidifier un peu ces éléments en mouvements, mais il est à mon sens impératif d’avoir du 60 i/s en VR. La Vuze XR le permet, mais uniquement en 4K et là, la perte de piqué sur l’image s’en ressentira immédiatement au visionnage.

Grâce à ses 4 capteurs 48KHz, plutôt bien positionnés sur la caméra, le son est plutôt de bonne facture avec une spatialisation tout à fait correcte. Peu, voire pas de reproches à faire lors des divers tests effectués, et même à 10 mètres en extérieur, la Vuze XR semblait m’entendre encore sans pour autant que j’aie à crier.
 
Ce que l’on attend de la GEN suivante :

Pour la suite, on attend bien évidemment de pied ferme le 6.4K qui apportera une image vraiment propre jusqu’à une 15n mètres, mais surtout la prise en charge du 5.7K à 60 i/s qui est, selon moi, l’objectif à atteindre pour vraiment profiter des cam 180° 3D en toutes circonstances. Côté prise de vue, ce serait bien de voir débouler des capteurs de type IMX-578 à 20 Mp afin de véritablement pouvoir aspirer le visuel devant nos yeux avec une grande qualité de rendu.
 
Les points forts
  • 5.7 K
  • Designe léché
  • Pratique à l'utilisation
Les points faibles
  • mais à 30 i/s
  • Logiciel à la ramasse
  • Toujours pas de H265

Conclusion

Comme pour nos casques VR, la Vuze XR est encore loin d’être parfaite et reste un jeu de compromis pour tenir des tarifs accessibles pour le commun des mortels. La caméra pourra faire de belles images en 5.7K pour peu que les éléments filmés ne soient pas trop rapides en terme de mouvement. Autrement, il faudra se rabattre en 4K et perdre en piqué. Le tableau est vraiment terni sur la partie logiciel obligatoire qui n’est vraiment plus dans le coup, il va être temps d’améliorer tout ça et de passer en H265. Dans tous les cas et malgré son lot de défauts, la Vuze XR vous apporte ici une caméra au design léché, pratique d’utilisation et vous ne trouverez pas mieux en rapport qualité/prix.
 
Vuze XR
Vos avis  proposer un avis 
Mots-Clés Test
Publié par Vodka-Chartreuse
Staff ETR

MESSAGES (0)

Publicité
Intéragissez avec la communauté
   Les Forums
Publicité
Publicité

© 2013-2018 ETR | Tous droits réservés               Nos partenaires :
Version Mobile