TEST
Test - Carnival Games VR : quand la VR chamboule tout

le 09/11/2016 à 19:03
Carnival Games VR n'est pas forcément un jeu que j'attendais particulièrement. En effet, ce jeu déjà sorti sur Wii et DS m'avait personnellement laissé de marbre, avec une utilisation moyenne des Wiimote et un fun complètement absent. Cependant, la réalité virtuelle peut être un vrai "Game Changer" en matière de sensations et de gameplay et comme vous allez le voir, la version VR de Carnival Games en est le parfait exemple...

Un studio qui a tout compris

Ce jeu demande une précision folle !
Ce jeu demande une précision folle !
Mais Carnival Games VR, c'est quoi ? On va-tout d'abord commencer par préciser que c'est un jeu vendu à 19.99€, ce qui le place dans la moyenne basse des jeux VR. Ce prix sera en fait votre ticket d'entrée dans cette fête foraine VR qui vous permettra de prendre part à 12 mini-jeux. Mais avant d'aborder son gameplay en détail, on va d'abord aborder la première bonne surprise qui est la résolution, qui semble assez élevée sur PSVR ! Si vous suivez un peu les divers tests des expériences PSVR que l'on a pu réaliser, certains jeux sont assez flous avec des couleurs ternes et c'est parfois réellement gênant. C'est bien dommage, car on voit dans un jeu comme Carnival Games VR que quand une expérience possède une résolution élevée, même avec une modélisation renvoyant à la Wii, l'image dans le casque est superbe !

Sur PSVR, le screendor est presque inexistant et il va vraiment falloir aller le chercher dans certaine teinte de couleur vive pour le trouver. L'aliasing et lui aussi absent et les couleurs sont superbes. En faisant le choix de la netteté avant celui des effets graphiques, les développeurs de Carnival Games VR  ont à mes yeux tout compris sur ce qui doit être fait en VR. Le seul petit défaut sur la partie visuelle est la 3D relief qui est plutôt légère (du moins sur PSVR), ce qui peut s'avérer problématique dans certains jeux qui vous demanderont d'avoir une parfaite appréhension des distances. Un choix de la profondeur 3D dans les options aurait été bienvenue.
 

Un gameplay au poil

Tirer sur le clone de Charlie Chaplin est tentant...
Tirer sur le clone de Charlie Chaplin est tentant...
Dès le début, vous serez lâché à l'entrée du parc, où se trouveront autour de vous 6 chemins différents. Deux d'entre eux vous mèneront dans des tentes "Options" ou "Trophée" (les trophées étant représentés sous forme de coupe se débloquant en accomplissant des objectifs totalement facultatifs) et les 4 autres vous mèneront dans 4 zones regroupant chacune 3 mini jeux, parfois dans un thème bien précis, parfois sans rapport les uns avec les autres. Mais au lancement de votre première partie, un seul de ces 4 chemins sera accessible. Il vous faudra acheter un objet débloquant l'accès à chaque zone dans la boutique de souvenir, avec des tickets de jeu qui sont donnés en récompense de chaque attraction :
  • 5 ticket si vous finissez avec 1 étoile
  • 10 avec 2 étoiles
  • et 25 avec 3 étoiles (qui sont extrêmement difficiles à atteindre)
On va donc commencer avec le lait en or, le premier jeu accessible. Il s'agit en fait de ce jeu que l'on retrouve partout où vous devez tirer sur une des bouteilles face à vous avec une balle d'une certaine taille, avec 3 lancés pour toutes les faire tomber. Ici cependant, le concept est un peu différent, car seules les bouteilles dorées doivent être renversées afin de passer à la manche suivante. Le gameplay du jeu se joue heureusement avec des contrôleurs VR comme les Vive Wands et les Move et grosse surprise, c'est celui qui utilise le mieux ces fameux périphériques sur PSVR ! Vous voyez en effet vos deux mains flotter devant vous munies de gants blancs, ce qui m'a fortement donné l'impression d'incarner Mickey Mouse. Elles suivent parfaitement vos mouvements et le lancé de balle est réellement précis, de même pour la physique des bouteilles qui est faite avec le moteur PhysX de NVIDIA comme on peut le voir au lancement du jeu. Sachant que le gameplay était à mes yeux jusqu'à présent le gros point faible de la série des Carnivals Games, c'est donc une vraie révélation qui se fait pour cette série avec son entrée dans la VR... Ça y est, on s'amuse enfin ! 

On s’éclate comme des fous !

J'en ai mis 32 ! (SiSi)
J'en ai mis 32 ! (SiSi)
On pourrait se dire que la réalisation est nickel uniquement sur cette épreuve du lait en or, mais non, car toutes les épreuves du jeu sont bien adaptées et certaines sont même originales et surprenantes, comme celle où il faudra rattraper des tartes en vol à l'aide de deux plateaux tenus dans chaque main, chose incroyablement difficile mais très amusante (avec toujours une physique très bien gérée). Il y a même de l'escalade, le mini-jeu le plus ambitieux de l'expérience. Lors du test de The Climb sur Oculus Rift, j'avais fortement pointé du doigt son gameplay au pad, qui n'était pas très convaincant. Et cette expérience d'escalade permet de montrer que ça peut être très amusant avec des manettes à détection de mouvement, même si pour le coup, les PS Move aussi bien utilisés soient-ils, montrent leurs faiblesses sur PSVR.

En effet, cette épreuve va en toute logique vous demander d'agiter vos bras en l'air en les croisant sans arrêt, ce qui fait que les petites boules lumineuses des Move vont souvent être cachées par votre autre bras se trouvant devant et va donner une belle perte de tracking dans la partie. Cette expérience aussi amusante soit elle, est donc aussi la moins "jouable" du jeu sur le casque de Sony malheureusement... Elle pourra tout de même assurer quelques bonnes tranches de rigolade entre amis et devrait parfaitement fonctionner sur les autres casques.

Mais ça manque tout de même de choses à faire

La physique est vraiment bien gérée dans cette épreuve
La physique est vraiment bien gérée dans cette épreuve
Car oui, Carnival Games VR a beau être un jeu ne se jouant qu'à 1 joueur, il fournit une expérience ultra conviviale et qui est parfaite pour présenter le casque à ses amis. Avec ces mini-jeux tous plus sympas les uns les autres et son utilisation parfaite de la VR, surtout sur PSVR où l'utilisation des PS Move est excellente dans 11 des 12 épreuves du jeu et peut même se targuer d'être plus ergonomique quand les deux épreuves vous faisant tirer avec des pistolets qu'Until Dawn : Rush of Blood ou London Heist. 

Il s'agit donc du jeu familial VR par excellence et le côté multijoueur se retrouve même en solo avec un côté scoring bien pensé, son macthmaking multijoueurs et ses épreuves toutes d'une grande difficulté quand on veut taper les high score. Au final la seule chose que j'ai à reprocher au jeu, c'est que même pour une expérience vendue 20 euros, on fait un peu trop vite le tour des épreuves, toutes très courtes et trop peu nombreuses. Carnival Games VR est donc à prendre pour ce qu'il est, un jeu que vous ferez soit avec vos amis, soit dans le but de péter les High Score en essayant de maîtriser parfaitement le gameplay de chaque mini-jeu. Et dans cette optique-là, il remplit parfaitement son contrat.

Le verdict

RÉALISATION
La réalisation de Carnival Games VR est assez spéciale. D'un côté, on a là un jeu sorti à la base sur Wii, qui était déjà pas terrible visuellement à sa sortie il y a presque 10 ans. Le jeu a donc une modélisation très basique, que ce soit au niveau des environnements ou des personnages. Cependant, il profite pour le coup d'une résolution assez haute, ce qui lui donne des éléments au contours parfaitement nets, des couleurs éclatantes et rend le screendor moins visible. Comme un Minecraft donc, Carnival Games VR prouve qu'en VR, la finesse d'affichage est bien plus importante que les effets visuels dans tous les sens ou une modélisation de haut niveau.
SON
S'il y a bien un point sur lequel Carnival Games ne va pas vous laisser un souvenir impérissable, c'est sur sa partie sonore. Que ce soit au niveau de ses musiques bas de gamme (même si quand on y réfléchit bien, c'est plutôt raccord avec celle des fêtes foraines traditionnelles) ou de ses effets sonores discrets, on a un peu de mal à être convaincus de ce côté là, même s’il faut bien avouer tout de même que le son 3D fait bien le boulot.
JOUABILITÉ
Pour la jouabilité, c'est simple, c'est du tout bon, mis à part sur PSVR avec l'expérience d'escalade qui montreront les limites du tracking du casque. Mais en tout cas, Carnival Games VR est, avec Batman Arkham VR, la meilleure expérience actuelle sur PSVR pour démontrer ce que peut donner la reconnaissance de tracking des Move quand elle est bien utilisée. Tous les mouvements sont bien exécutés et la physique du jeu tient la route. Bref, pour taper les high score, il va falloir de la précision... Et un certain cardio aussi !
DURÉE DE VIE
Au final, même vendu 19,99€, ce Carnival Games VR manque tout de même de contenu. Il faut certes 2h pour débloquer tous les jeux, mais c'est tout simplement parce que le jeu va vous demander de faire plusieurs fois chaque épreuve pour pouvoir débloquer les suivantes. Si tout le contenu était disponible de suite, il ne vous faudrait pas plus de 30min pour le découvrir en entier une première fois. Heureusement, son côté ultra convivial en fera le candidat parfait pour présenter la VR à vos amis et le scoring de ces épreuves toutes très difficiles à maîtriser permettra aux plus acharnés d'y passer plusieurs heures pour bien se placer dans le classement mondial.
IMMERSION
Carnival Games VR commençait bien avec sa partie visuelle très "nette" qui lui permet d'offrir un jeu ultra propre. Cependant, l'effet 3D un peu trop timide l'empêche de profiter d'une immersion parfaite, de même que les faibles détails de ses textures. Néanmoins, sur PSVR en tout cas, on reste dans ce qu'il se fait de mieux grâce à son utilisation au top des contrôleurs VR qui aident au fameux sentiment de présence.
NOTE GÉNÉRALE
  72/100
S’il y a bien un jeu qui m'a surpris, c'est ce Carnival Games VR... Et en bien ! Prendre une série à la qualité habituellement très médiocre pour en faire une expérience VR réussie, c'est un sacré tour de main de la part des gars de Cat Daddy Games et 2K. On ressent ici que les développeurs ont trouvé avec la réalité virtuelle le médium parfait pour exprimer leur vision et il y a même de fortes chances qu'ils se soient eux-même amusé comme des petits fous à développer tout ça. Car oui, Carnival Games VR est fun. Il est à mes yeux une véritable démo technique de ce que peut faire un casque comme le PSVR , que ce soit visuellement grâce à sa résolution très haute (si les autres studios pouvaient prendre l'exemple...), mais aussi dans son gameplay avec son utilisation très réussie des contrôleurs VR, même si le jeu d'escalade semblent plutôt être pensé pour des casques comme le Vive et Rift et ne semble tout simplement pas adapté au tracking des Playstation Move.

Après, Carnival Games VR reste cependant un jeu qui manque très clairement d'épreuves, avec une durée de vie de 2h déjà artificiellement gonflée. Il reste cependant le candidat parfait pour des soirées VR en famille ou entre amis et le jeu que tout fan de scoring se fera un plaisir de retourner pour avoir sa place de leader au classement mondial

PS : J'ai mis 32 paniers au basket ! ... Bon c'est sûrement naze, mais je suis content !


Tag(s) associé(s) : Oculus Touch, Application, PSVR, Oculus Rift, Test, HTC Vive
2 COMMENTAIRES

Connectez-vous pour commenter.