TEST
Test - Statik : un jeu qui va solliciter vos méninges, mais pas votre corps

le 18/05/2017 à 22:17
Le jeu de réflexion est un genre qui se prête plutôt bien à la réalité virtuelle et quand les développeurs ont une idée qui est pensée pour ce nouveau support, c'est encore mieux. C'est le cas de Statik sur PSVR qui ne va pas utiliser les Playstation Moves mais seulement votre manette Dualshock 4. On pourrait se demander comment le jeu pourrait donner une immersion réaliste avec ce support... Et bien en vous liant les mains de manière virtuelle, tout simplement !

C'est comme Saw... Mais sans le besoin de se couper la jambe

Le menu est simple et efficace
Le menu est simple et efficace
Statik est un jeu qui m'a interpellé dès les premières images que j'ai pu voir. Tout d'abord, il est visuellement bon grâce au moteur graphique Unreal Engine 4 et aucun flou n'est à déplorer sur la version PS4 Pro testée. La 3D relief est elle aussi de bonne facture, de même pour le son 3D qui permet de parfaitement localiser chaque son. D'un point de vue technique, le jeu est donc tout à fait au niveau.

Mais finalement, dans Statik, on fait quoi ? Et bien vous aller jouer le rôle d'un cobaye...
 

Un jeu VR très bien adapté au pad (et encore plus au DS4 avec sa détection de mouvements)

Au début de chaque énigme, on se contente de trifouiller tous les boutons
Au début de chaque énigme, on se contente de trifouiller tous les boutons
C'est en effet sur une chaise que vous allez vous réveiller face à un scientifique au visage flou. Un coup d'oeil rapide à vos mains vous permettra de constater qu'elles sont toutes les deux enfermées dans une sorte de boite bizarre remplie de boutons. Appuyer sur les touches de votre Dualshock 4 va déclencher certaines actions sur cette fameuse boite. Pour le reste, aucun indice ne vous sera donné, sauf parfois une indication visuelle en inspectant la salle dans laquelle vous vous trouvez... Mais pour la plupart des énigmes de Statik, vous allez devoir tâtonner, voir quelles touches de votre manette déclenchent quelles actions sur la boite, en comprendre le sens et réussir à enchaîner un certain nombre de ces actions afin d'avancer dans cette sorte de puzzle-game bien étrange. 

Entre deux énigmes, il est parfois bon de parler de tout et de rien

" Votre visage me dit quelque chose..."
" Votre visage me dit quelque chose..."
Les niveaux s'enchainent avec, la plupart du temps, une nouvelle boite attachée à vos poignets qui a de nouveaux boutons et une nouvelle logique à appréhender. Ces énigmes sont toutes extrêmement inventives et bien pensées et l'aspect rat de laboratoire donne un petit côté flippant à l'aventure bien appréciable. Parfois, entre deux énigmes, vous aurez droit à des séquences plus simples, certaines vous demandant de jouer avec des cubes transparents (vous comprendrez leur utilité à la fin de l'aventure... ou pas), et d'autre vous demandant simplement de répondre à certaines questions par oui ou par non. Ces séquences ne semblent avoir aucune incidence sur l'aventure et sont visiblement présentes pour apporter un soupçon de background supplémentaire.
 

Au final, je ne sais pas ce que j'ai bien pu faire pendant ces 3 heures... Mais c'était sympa !

Quand on a fini une énigme, on fait scanner un ticket par la petite caméra !
Quand on a fini une énigme, on fait scanner un ticket par la petite caméra !
Statik va donc vous faire enchaîner une dizaine d'énigmes pendant un peu plus de 3 heures. Chaque nouvelle énigme se démarque assez bien de la précédente pour ne pas trop donner l'impression de tourner en rond. Cependant, le jeu manque tout de même de fond, les scientifiques flous présents dans les salles avec vous ne disant pas grand-chose d'intéressant, on ne sait pas vraiment pourquoi on fait tout ça. Cette volonté de nous laisser totalement dans le flou est probablement un souhait des développeurs, histoire de renforcer cette impression de n'être rien d'autre qu'un rat de laboratoire, mais il reste tout de même dommage de passer plus de 3 heures à résoudre des énigmes face à des scientifiques bizarres sans savoir qu'elle en a été l'objectif.
Les points forts
  • Des graphismes détaillés et nets (sur PS4 Pro)
  • Des énigmes astucieusement bien pensées pour le Dualshock 4
  • Un côté rat de labo parfait pour l'immersion
Les points faibles
  • Absence total de fond
  • On aurait aimé plus d'énigmes...

Conclusion

Statik est un des jeux de réflexion les plus sympathiques que j'ai pu faire en VR. Pourtant, aucun gameplay à détection de mouvement n’est au programme mais l'univers et le contexte de l'aventure sont parfaitement pensés pour une jouabilité au contrôleur Dualshock 4 avec cette sensation d'être réellement "menotté" à une machine bizarre. La sensation d'incarner un rat de laboratoire est réellement dérangeante. Avec de beaux graphismes nets et avec une bonne 3D relief, l'immersion est au poil. Cependant, le jeu manque tout de même de profondeur à cause d'un scénario quasi-inexistant. Certes, on ne demande pas la lune à un jeu du genre, mais un minimum d'explication est toujours le bienvenu. Puis, quitte à chipoter, je n’aurais pas dit non à quelques énigmes supplémentaires...
Statik sur ETR Apps
Statik est un jeu de réalité virtuelle qui vous invite à résoudre des énigmes dans un lieu inconnu, aux côtés d'une personne que vous ne reconnaissez pas, avec des mains qui ne vous appartiennent pas totalement.Rejoignez le Dr Ingen et sa charmante assistante Edith dans une aventure...
Avis ETR


Tag(s) associé(s) : PS4, PSVR, statik, playstation, Test, Playstation VR
2 COMMENTAIRES

Connectez-vous pour commenter.