ETR.fr

   |   



Publié le 14/07/2018 à 08:00

Magic Leap : Magic Buzz, Tragic leap !

C’est mercredi soir à 20H, heure française, que s’est déroulée la première présentation « réelle » du produit Magic Leap. C’est dans une ambiance surréelle et une pièce improbable avec un canapé et un biker que certains développeurs de l’équipe nous ont présenté leur travail.
 

Travail de longue haleine puisque le projet a commencé il y a 8 années déjà et l’on rappellera que ce ne sont pas moins de 2.3 milliards de dollars de fond d’investissement récolté dans ce laps de temps. Au bout de 20 minutes, les lunettes au design bien trempé Magic Leap ont été montrées un peu moins d'une minute et ont disparu immédiatement dans la foulée sous la table basse, pour laisser place à quelques zooms sur les barbes de ces messieurs. Ce show avait commencé par un jeu de questions de personnes n’ayant jamais vu ni utilisé le produit réel. De ce fait, les questions (choisies ?) et les réponses, n’ont pas forcément été très percutantes.

Ce qu’il en sort de plus intéressant, c’est sans doute la mémoire unifiée dont la taille est indéterminée, car les lunettes seront vendues avec un mini PC en déporté que l’on attachera à sa ceinture et plusieurs modèles sont prévus dans une fourchette probable de 1000 à 3000 euros. Cela peut vous sembler beaucoup mais, pour rappel, la concurrence de Microsoft s'élève à 3500€ pour un kit de développement.

Le mini PC dans la ceinture devrait contenir un TX2 de NVidia , C'est un module plutôt puissant contenant 3 processeurs: un ARM A57 à 4 coeurs + un Double Denver 2 en dual core + un GPU Pascal avec 256 cores CUDA.

Il est approximativement 20H30 et je remercie déjà intérieurement nos followers sur le stream pour leurs divers commentaires rendant intéressante une partie qui ne nous concernait pas. Et voilà ! La première "vraie" démo de Magic Leap est enfin présentée. Tout en précisant qu’il s’agit d’un montage pré-enregistré qui est censé être l’équivalent actuel du rendu ; je suppute pour ma part un lissage interne. Un petit golem de pierre en low poly jaillit du tapis, il frappe le sol et fait bouger de la terre sous ses pieds. La première chose qui nous frappe, c’est de voir à quel point le tracking décroche et que le golem bouge sur tous les axes dès que la caméra se déplace.

Le point le plus important de la RA qui rend crédible un rendu c’est la qualité de son tracking, et Magic Leap semble ne pas faire mieux que certains de leurs concurrents tels que Niantic. Niantic qui, on le rappelle, travaille sur un framework basé uniquement sur la caméra de votre smartphone, autrement dit un appareil non dédié à la réalité augmentée.

S'ensuit la présentation de ce même golem low poly qui nous lance un rocher depuis  le rebord de la cuisine. Si les animations et les textures sont assez grossières mais s’amélioreront avec le matériel embarqué à la ceinture, c’est la gestion de l’occlusion présentée ici qui a bien du mal à convaincre l’équipe d’ETR. Entre la main face au rocher ou à la destruction du golem, force est de reconnaître, qu'à travers un écran en tout cas, rien ne semble vraiment coller. Il résulte cependant deux choses correctes dans le flow d’images présentées, le rocher qui se détruit sur l’angle du plafond si on le suit du regard, et le FOV. Quand le golem est sur le carrelage et que la caméra se déplace, sa zone de disparition semble être approximativement dans les 60 degrés ce qui est bien mieux que ce que font les concurrents.
 
Les quelques bons éléments de cette présentation ne suffisent cependant pas à rattrapper la déception palpable sur le chat (sauf bizarrement sur le leur...). Les commentaires pleins d'humour auront d'ailleurs permis de se détendre, et ma recette de tartiflette prévue en cas d'ennui vous sera donc proposée une prochaine fois. laugh

Dans tous les cas, elle est encore bien loin la baleine !
Publié par
Staff ETR

MESSAGES (8)

Intéragissez avec la communauté
   Les Forums
Publicité
Le Tchat
  
Publicité

© 2013-2018 ETR | Tous droits réservés               Nos partenaires :
Version Mobile