ETR.fr

   |   



Publié le 23/01/2018 à 17:25

Test - Vive Magnetic : Le support pour FPS VR qui tue !

Fan d'Onward de Pavlov ou de tant d'autres FPS en VR, tout le monde s’est rendu compte d'une chose : tenir un flingue virtuel avec des contrôleurs VR ayant une précision submillimétrique, c'est absolument génial pour l'immersion et il n'est plus vraiment possible de revenir sur écran plat après y avoir goûté, même si la définition de nos casques actuels est trop faible.

Mais tout joueur de FPS s'est rendu compte d'une autre chose, c’est que pour en profiter pleinement avec des armes à deux mains et avoir une visée juste, il faudra soit concevoir, soit acquérir un support pour ses manettes VR. Et c'est ici que se place le Magnetics Vive, qui nous propose donc un tube central en plastique dur de 50.5 cm de long (27 mm de diamètre et 3mm d’épaisseur) où vient se greffer divers éléments imprimés en 3D :
  • Une crosse
  • Un Mini rail picatinny
  • (Système standard de fixation de fusil, pour ajouter une poignée ou un bipied )
  • Un support de sangle
  • Un embout de protection
  • Deux accroches pour Wands coté tube
  • Et les deux supports pour Wands.
 Pour un total de 496g + 2x50g (Support Wands)

Un systeme à aimant efficace


Bien que l'on puisse également trouver un Magnetic avec le système de fixation du Protube par le bas des Wands, ce périphérique ne sera malheureusement pas destiné aux Riftiens et au casque windows MR puisque les supports se servent exclusivement des Wands en terme de fixation à ce jour. Contrairement au concurrent Français, celui-ci a bien pris en compte une chose essentielle : en VR, nous somme aveugles.

Et c'est là où le support à aimants fait toute la différence. Lorsque l'on enlève une manette du support (avec un mouvement vers l'avant), afin d'attraper un objet comme son pistolet ou pour recharger, il ne faudra pas galérer à tenter de retrouver sa position d'origine à tâtons en perdant un temps parfois précieux sous le feu de l'action. C'est la raison pour laquelle nombreux joueurs en compétition pratiquent encore sans accessoire. Une fois aux alentours de la position, c'est l'aimant plutôt puissant (18lbs soit 8Kg) qui fera son boulot.
 
Les Wands viendront se caler avec une vigueur certaine dans leur position de départ, calibrée grâce à deux tétons et il faudra même "forcer" pour ralentir un peu le mouvement qui autrement embarquera votre main fébrile de façon presque inattendue les premières fois. Avec la vitesse du mouvement et son aspect un peu brusque, cela pourra même générer de la perte de tracking l'espace d'une seconde si vous ne ralentissez pas vous même l'action.
 
Vous l'aurez compris, une fois que l'on a pris en main le décrochage et raccrochage des Wands, le système est donc particulièrement efficace. Les réglages et le serrage se font tous à la main, à l'aide d'écrous à ailettes eux aussi imprimés en 3D (pas de vis et vis étant bien en acier) et il faudra y aller franco sur le serrage, car sans modification personnelle, on parle d’adhérence de plastique à plastique qui pourra avoir tendance à se desserrer avec le temps, même si le produit m'apparaît cependant après plusieurs semaines d'utilisation plutôt robuste.

LÉGER MAIS POURTANT AVEC DU POIDS


Contrairement à son concurrent, vous aurez la possibilité de garder vos dragonnes. Cependant, le système à aimants fixés à vos Wands oppose 2 petits soucis.
 
1: Vous avez un léger jeu lors de la tenue de l'accessoire, jeu de quelques millimètres nécessaire à la remise en place automatique de vos Wands :
 
Si il n’est pas gênant pour le joueur, il pourra par contre, sur Onward avec le mode de proximité activé par exemple, vous détacher la main de l’avant du fusil si vous répétez volontairement des mouvements droite et gauche rapidement à plusieurs reprises. Je n’ai donc pas assez de recul pour vous dire si ce jeu va s’accentuer ou non et finir par décrocher de façon involontaire par la suite avec ce mode de proximité activé.  
 
2: Vous ne souhaiterez aucunement enlever et remettre le système à aimants sur vos Wands à chaque partie :
 
Celui-ci rajoute 50g à vos manettes (sur 200g d'origine) et les déséquilibres légèrement vers l'avant. Chose qui, soyons clairs, ne m’a pas gêné outre mesure et mes Wands garderont ad-vitam aeternam ce nouveau poids de 250g.
 
Le support n'est pas vendu avec une sangle, il faudra donc vous en procurer une pour plus de confort mais aussi pour utiliser les doubles Guns avec facilité. Bien qu’une fois les deux mains détachées, il ne sera pas aussi simple de trouver son chemin vers l’aimant selon la position qu’aura pris le tube avec la sangle. Il est à noter qu'il faudra bloquer le tube avec son corps pour détacher sa second main, l'aimant ne se laissant pas décrocher si facilement.

Toujours punis de P90


Comme tous les concurrents dans le domaine, vos espacement de main sur le tube sont figés à une distance choisie et Il faudra donc trouver une position centrale qui permettra de tenir le plus d'armes possible. Je pense notamment à l'une de mes armes favorites qui est le P90 (à qui j’ai piqué la sangle pour le Magnetic d’ailleurs ^^) et qui a une tenue bien plus serrée que celle des autres fusils. On notera également que l'anneau des Wands touche parfois l'armature lors de rechargement de certaines armes sur cette version en test.
 
Le second problème de ces supports, ce sont les fusils à Pompe (excepté SPAS12). Si ils sont peu utilisés en règle générale, certains joueurs savent pour autant très bien s'en servir,  mais le Vive Magnetic n'apporte pas non plus de solution au rechargement de cette arme, et il faudra donc avoir une sangle pour les parties avec un pompe. Enfin, le système à ce prix un peu élevé (75 euros avec frais de port) ne comprend pas de moteur, et il n'y aura donc pas de recul de l'arme.
 
Pour finir, il y a un dernier petit hic actuel qui ne provient pas du périphérique en lui-même. Si vous jouez crosse à l'épaule, vous allez devoir pencher la tête pour viser, seulement voilà, vous avez toutes les chances du monde de vous retrouver dans la zone flou des lentilles du Vive CV1 et il faudra donc jouer avec la crosse bien élevée et prendre une position légèrement en biais ou anguler votre armes pour garder votre zone de netteté. Pour mon cas particulier de droitier avec œil de visée à gauche, je me passe de toute façon de la crosse et j'aurais du coup aimé avoir 2 embouts de protection au lieu d'un.

Conclusion

Le Vive Magnetic, si il a ses contraintes et peu de réglages de position, reste pour autant un excellent accessoire type tube à l'heure actuelle. Son système à aimant tout à fait ingénieux fait la principale différence face à la concurrence et compensera largement divers défauts. Sa version par les fixations en bas est peut être la meilleure, mais j'aurais pour ma part appris son existence un peu tard. Passé le petit temps de prise en main, il deviendra un indispensable pour tout fan de jeu de tir ayant des Lighthouses, quelque soit le casque utilisé avec. Et son poids plume de 512g sans crosse ni rail picatinny (312g+2x50g) est tout bonnement super agréable.
Les points forts
  • Léger
  • Efficace
Les points faibles
  • Pas de module de retour de force à fixer sur le rail picatinny
  • 50g de plus et un léger déséquilibre de vos Wands
  • Pas de réglage de hauteur pour certaines armes
  • Pas de sangle dans le bundle
Publié par
Staff ETR

MESSAGES (20)

Intéragissez avec la communauté
   Les Forums
Publicité
Le Tchat
  
Publicité

© 2013-2018 ETR | Tous droits réservés               Nos partenaires :
Version Mobile