ETR.fr

   |   

En vous inscrivant, vous acceptez qu'ETR.fr conserve votre identifiant, votre adresse mail et votre adresse IP durant une durée de 6 ans après la dernière connexion.



Publié le 26/11/2018 à 08:00

Test - The Limit : Robert Rodriguez apporte de l’action en VR !

Enfin un peu de nouveau côté cinéma VR, et c’est Robert qui s’y colle en nous dévoilant un court-métrage en collaboration avec le studio STXsurreal. L’entrée en matière se fait avec un casting plutôt solide, puisque vous retrouverez Michelle Rodriguez et Norman Reedus dans cette aventure bourrée d’action.

Un court-métrage survolté


Après le court-métrage d’animation The Great C (Le grand O : Philipe K.Dick), c’est donc un tout autre registre qui vous est proposé ici. Robert Rodriguez (Desperado, Une nuit en enfer, Sin City, Planète Terreur ou encore Machete) vient donc compléter ma ludothèque avec « The Limit ». Et comme on pouvait s’y attendre pour une production à prise de vue réelle, c’est le format 180° 3D qui a été choisi ici, et à juste titre afin de pouvoir orienter la vue du spectateur aux endroits souhaités grâce à diverses méthodes trouvées par le cinéaste.

Nous suivrons donc Michelle Rodriguez qui tentera de nous aider dans l’histoire, puisque le ce film VR (tel un Hardcore Henry) fait le choix de nous impliquer à la première personne dans sa quasi totalité en terme de narration, choix ayant autant d’atouts que de défauts à mon sens dans cette production.

Combats au corps à corps, fusillades, explosions, courses-poursuites, vous n’allez presque pas avoir le temps de souffler pendant 19 minutes. Si les scènes d’action et de combat sont plutôt bien chorégraphiées et que le tout est globalement plutôt sympathique à regarder, on pestera quand même sur certaines situations manquant un poil de crédibilité, avec notamment des ennemis armés de flingue s’approchant à des distances improbables de leur adversaire. Passé ce point, les performances de Michelle et de Norman sont plutôt bonnes comme à l’accoutumée et la scène du parachute en VR n’aura pas de prix pour certains fans ^_^. (4 euros vous seront d’ailleurs demandés sur Steam à l’heure de ce test, et 5 sur l'Oculus Store en promo)
 

La réalisation et le rendu en VR


Tout d’abord, le lancement se fait à l’aide d’une application tiers (sous Unity) qui nous plonge dans un petit cinéma VR, de là, il faudra allumer une manette pour interagir avec le menu et démarrer le court-métrage. Un petit générique et des logos en 3D feront tout de suite ressortir l’avantage de nos casques face à de la 2D ou même de la 3D conventionnelle.  On tombera presque immédiatement sur Michelle Rodriguez grandeur nature qui avec sa voie de Badass en VO imposera immédiatement le rythme.

Rien n’est indiqué dans le menu, mais vous avez la possibilité d’activer des sous-titres en plusieurs langues dont le français. Il est d’ailleurs décevant de n’avoir aucun choix de paramétrage  de position, de taille ou de police, mais ils ont au moins le mérite d’être là, car certaines parties des dialogues nécessiteraient sans eux un niveau d’anglais moyen.
L’image est globalement de  bonne qualité malgré une résolution limitée à 2048x3400 pixels, d’une part, parce qu’il y a très peu de compression avec 4Go d’espace disque demandé, d’autre part, parce qu’ils ont fait en sorte de nous attirer l’oeil avant tout sur les premiers plans. Ce choix permet de limiter au maximum l’effet de grille sur nos casques actuels et d’éviter de nous rendre compte du flou et du manque de résolution de l’arrière plan, mais il apporte aussi son lot de soucis. À commencer par une légère impression de déformation de Michelle (due au champ de vision et à la position de l’optique) qui ne semble donc jamais vraiment être à la bonne taille, et j’ai ressenti également une sensation de confinement assez étrange et pas forcément agréable. 

Enfin, le 30i/s avec une vue serrée fait donc beaucoup moins des siennes sur le manque de fluidité, mais le choix de la vue à la première personne oblige donc un certain nombre de mouvements de caméra qui sont du coup pas toujours des plus agréables. Le court-métrage alterne entre séquences d’images stables et mouvementées, et s’il ne m’a pas filé de nausée malgré ma haute sensibilité, je reste d’avis que sa durée y est quand même pour quelque chose et que certaines personnes encore plus sensibles que moi auront inévitablement des soucis.
 

Le contenu


Passées les 19 minutes, vous pourrez également télécharger, du contenu en 2D : le court-métrage lui même, les commentaires de Robert, mais surtout, le Making Of et des explications sur la narration VR choisie pour ce court-métrage. Et j’ai trouvé les deux derniers plutôt intéressants en soi. L’explication du choix des acteurs, la caméra utilisée, les problèmes rencontrés sous ce nouveau format et avec ce choix de narration, tout ça a particulièrement plu à mon coté cinéphile.

Les points forts
  • Visuel de bonne facture
  • Immersif
  • Divertissant
Les points faibles
  • Les mouvements rapides en 30 i/s
  • Manque parfois de crédibilité
  • Le choix de la vision à la première personne apporte ses défauts

Conclusion

The Limit est un premier jet de Robert Rodriguez et surtout un premier jet pour le cinéma d’action VR en prise de vue réelle. Il commet en conséquence un certain nombre d’erreurs car il reste expérimental dans l’absolu. Il est cependant toujours plus facile de juger que de créer, surtout quand on a beaucoup à inventer pour faire fonctionner le tout. Robert Rodriguez vient en soi d’apporter un certain nombre de clés permettant le bon fonctionnement d’une partie de ces séquences d’action dont je salue la performance et l’audace en VR. Un court-métrage que j’ai apprécié voir et revoir et dont j’espère une suite qui aura appris de ses erreurs.
 
Robert Rodriguez’s THE LIMIT sur ETR Apps
Entrez dans un nouveau monde, dans cette expérience de "cinéma immersif" de Robert Rodriguez, (scénariste et réalisateur).
Avis ETR
HTC Vive
(lire le test)
Vos avis
Publié par
Staff ETR

MESSAGES (4)

Intéragissez avec la communauté
   Les Forums
Publicité
Le Tchat
  
Publicité

© 2013-2018 ETR | Tous droits réservés               Nos partenaires :
Version Mobile