ETR.fr

   |   

En vous inscrivant, vous acceptez qu'ETR.fr conserve votre identifiant, votre adresse mail et votre adresse IP durant une durée de 6 ans après la dernière connexion.



Publié le 16/04/2019 à 09:00

Test - Vacation Simulator : un cocktail qui fonctionne ?

Développé par le studio Owlchemy Labs, vacation Simulator est sortis ce mois ci sur nos catalogues favoris. Il s’agit du même studio à l’origine de Job Simulator bien sûr mais aussi de Virtual Rick-ality, donc nous ne sommes pas ici sur un coup d’essai. La promesse est plutôt grande car le jeu annonce un contenu vraiment augmenté sans cinétose et idéale pour une première découverte de la réalité virtuelle… Et bien voyons cela tout de suite !

Saisonnier Simulator !


Aaaah les vacances ! Pour certains c’est le soleil, la plage le beach volley. Pour d’autres, ce sera le choix de la forêt avec ses randonnées. Voire carrément la montagne et ses cimes enneigées ! Quel beau programme… Et bien oubliez tout de suite le côté repos car vous vous êtes là pour veiller au confort des vacanciers ! Enfin non en fait vous êtes là pour que les robots comprennent comment les humains passaient leurs vacances, mais la nuance est très fine vous verrez. Surtout que l’histoire n’est clairement pas le point fort du titre...

Ici vous devrez donc exécuter différentes tâches afin de satisfaire le public : des robots. Et vous devrez tantôt jouer avec un robot afin de le distraire, ou encore lui servir à manger, pêcher du poisson etc. Les activités sont assez nombreuses et toutes fun à jouer. Vous retrouverez certains concepts déjà vu sur Job Simulator et ne soyez pas surpris d’y voir même certains modèles repris à l’identique mais finalement pourquoi changer ce qui fonctionne déjà en gameplay.

Comme tout bon employé, chaque activité ou service rendu vous rapportera des points. Ici, des points de “mémoire” vous permettront de débloquer les différents mondes et parties de l’histoire.

A l’écoute des critiques du premier opus !


Même si le titre n’est pas parfait, on voit que le studio a mis un point d’honneur à corriger les points faibles de leurs 2 premiers titres. En effet, on sort du cadre donné précédemment par Job Simulator où l’on enchaînait les épreuves les unes à la suites des autres jusqu’à terminer le tout et passer à un autre travail. En effet ce moyen “scénaristique” n’avait pas été très apprécié et contribue même à rendre le jeu très rigide. Dans cet opus vous serez libre de vous déplacer comme bon vous semble dans les 3 cartes proposées et vous devrez vous-même allez chercher vos missions en discutant avec les PNJ (personnages non jouables) peuplant les différentes scènes. Le système d'interaction est bien pensé et il vous suffira de faire “coucou” aux robots afin de lancer un dialogue.  

Idem sur la durée de vie du jeu qui avait souvent été décriée sur le premier. Même avec le mode libre l’ensemble se faisait rapidement et surtout le seuil de redondance était très vite atteint. Dans celui-ci vous voyagerez dans beaucoup plus de scènes différentes et par extension le studio a significativement augmenté le nombre d'interactions possibles. Et tout le plaisir du jeu réside dans ses interactions. Je vous promets que vous serez régulièrement surpris lorsque que vous voudrez tenter une combinaison improbable et que finalement il se trouve que le jeu le prévoit.

techniquement perfectible mais très qualitatif !


Je pense que vous le savez, je ne fais pas partie des gens qui considèrent qu’il faut du photoréaliste pour qu’un jeu soit plaisant à jouer et fun. Et la direction artistique de la série est plutôt audacieuse mais fonctionne très bien. Et je dirais même que le côté très cartoon et coloré fonctionne encore mieux dans des paysages de vacances. Mais j’ai pourtant un souci… L’un des points qui n’est pas corrigé est l’optimisation du titre. En effet, autant je comprends l’envie de ne pas surcharger en polygones mais le jeu se permet de ramer sur certains chargements “masqués” et l’on voit bien que certaines interactions arrivent  à mettre le processeur à rude épreuve. Ce qui est un comble pour un jeu manipulant un nombre de polygones si allégé. Il est important de noter que seuls certains passages et certains chargements sont “problématiques” mais cela pose pas mal de questions quant à son utilisation sur le casque Oculus Quest dont il sera censé être l’un des fers de lance. Nous vous tiendrons bien évidemment au courant de son optimisation dès la sortie du portage Oculus Quest. Par contre il est très important de noter qu’en dehors de ça le jeu est très bien fini. Il ne souffre d’aucun bug et l’on perçoit que rien n’est laissé au hasard et le moins qu’on puisse dire c’est que ça fait plaisir !

Attention au “room scale” de 2m² minimum !


Comme je l’ai mentionné plus haut le jeu est à la base là pour essayer de tirer parti au maximum du potentiel de la VR. Et de par le fait, l’utilisation du room scale y est obligatoire. Dans le jeu, vous ne pourrez vous déplacer que par téléportation et uniquement sur des points prévus à cet effet. Ce qui fait que pour vous déplacer lors des activités, il faudra le faire physiquement. Dommage pour celles et ceux qui n’ont pas beaucoup de place ou qui doivent jouer assis. Honnêtement assis je le déconseille fortement mais si vous voulez le faire sachez qu’il vous sera possible de redimensionner le monde afin que celui-ci soit plus petit et donc avoir les éléments à portée de main malgré tout.  Une solution de fortune mais au moins vous êtes prévenus.
Les points forts
  • une bonne dose d’humour !
  • pas de cinétose
  • un très grand nombres d'interactions possible
Les points faibles
  • une optimisation pas toujours au rendez vous
  • pas de rejouabilité
  • une tentative d’histoire finalement pas nécessaire.

En résumé !

Tout comme l’est son prédécesseur, Job Simulator, Vacation Simulator est un jeu idéal pour une première entrée dans la réalité virtuelle ! Énormément d'interactions ont été ajoutées et les nombreuses activités vous prendront bien trois bonnes heures pour en faire le tour. Le studio à vraiment compris les critiques apportées au premier et ils ont clairement fait de leur mieux pour améliorer les choses. Mais je pense clairement que ce jeu est principalement destiné à 2 types de public. Les enfants ou du moins un public jeune, car les activités sont très bien pensées et arrivent à les captiver sans peine (jeux de plage, peinture etc). Et les débutant en VR souhaitant voir le potentiel d’une immersion dans un monde virtuel. Son humour et sa direction artistique ne manqueront pas de vous faire sourire mais cela ne suffira pas pour réellement vous replonger dedans régulièrement : la faute à une rejouabilité quasi inexistante.
Vacation Simulator sur ETR Apps
Bienvenue sur le Simulateur de Vacances : une approximation approximative de la VACANCE inspirée par l'humain réel NON JOBBBING, qui vous est présentée par les mêmes robots derrière le Job Simulator. Réaffectez votre bande passante et préparez-vous à vous éclabousser et...
Oculus Rift
(lire le test)
Vos avis
Mots-Clés Test
Publié par
Staff ETR

MESSAGES (0)

Intéragissez avec la communauté
   Les Forums
Publicité
Publicité
VR Cover

© 2013-2018 ETR | Tous droits réservés               Nos partenaires :
Version Mobile