ETR.fr

   |   

En vous inscrivant, vous acceptez qu'ETR.fr conserve votre identifiant, votre adresse mail et votre adresse IP durant une durée de 6 ans après la dernière connexion.



Publié le 30/01/2018 à 21:50

CES 2018 : Pimax 8K, HTC Vive Pro, le debrief en vidéo

En début de mois, nous avons eu la chance de nous rendre sur le grand salon de l'innovation à Las Vegas, je parle bien sûr du CES 2018. Cela a été l'occasion pour nous de prendre en main (au moins quelques minutes) plusieurs casques très attendus par la communauté. Pour ceux qui n'ont pas encore eu l'occasion de regarder notre dernier podcast qui révélait nos premières impressions, voici une petite vidéo synthèse de nos essais accompagnée de nos commentaires.
 

Star Wars: Jedi Challenges : c'est marrant mais ça ne vaut pas 299€

C'est sur le stand de Ximmerse que nous avons pu revêtir le casque de réalité augmentée Lenovo Mirage qui permet de jouer avec des hologrammes grâce au reflet de l'écran d'un smartphone sur la visière. Le procédé est plutôt efficace et propose un champ de vision horizontal de 50-60° assez rare en réalité augmentée. Le champ de vision vertical était par contre nettement moins élevé (je dirai autour des 30°) et nous avons pu noter un manque de luminosité assez évident.

Le gros problème de cette démo : un tracking du "sabre jouet" légèrement en retard par rapport à la réalité donnant un effet peu réaliste assez désagréable. De plus, la démo employée (qui propose un duel) n'exploite en rien la réalité environnante et on finit même par se dire qu'on aurait préféré y jouer en réalité virtuelle.

Bref, difficile pour nous de vous conseiller ce casque affiché désormais à 299€ sur le site officiel. A voir lorsqu'il proposera du vrai contenu intéressant en réalité augmenté.
 
CES 2018 : Pimax 8K, HTC Vive Pro, le debrief en vidéo - 7

3dRudder Blackhawk : meilleure adhérence et zone morte

En plus de présenter une compatibilité officielle avec le célèbre jeu Dead Effect 2, l'équipe à l'origine du contrôleur "pour pieds" 3dRudder est venue au CES pour présenter une nouvelle version du périphérique intitulée Blackhawk.

Contrairement à la version rouge que nous avions déjà testée, cette version propose deux types d'attaches pour stabiliser les pieds et permettre une meilleure adhérence. On notera aussi dans les nouveautés la gestion d'une meilleure zone morte adaptée au gameplay de chaque jeu compatible.

Le contrôleur devrait sortir cet été pour 139€ environ.
 
CES 2018 : Pimax 8K, HTC Vive Pro, le debrief en vidéo - 10

HTC Vive Pro : l'upgrade bienvenu pour rester le casque VR grand public haut de gamme

Le HTC Vive Pro a été présenté pour la première fois durant ce CES sur un stand HTC assez impressionnant proposant de multiples démonstrations. Les places étant très limitées, nous n'avons pu poser nos mains que quelques minutes sur le casque avec une expérience de SimforHealth  destinée aux professionnels de la santé.

Un petit rappel technique : le casque propose une définition de 1440 x 1600 pixels par oeil soit celle du Samsung Odyssey. C'est visuellement plus net qu'un HTC Vive ou Oculus Rift même si on peut toujours percevoir légèrement l'effet de grille et la pixellisation des arrières plans. Les lentilles semblaient d'une qualité assez similaires à celles du Vive 2016 avec un champ de vision horizontal d'environ 110° et une légère tendance à faire fuiter les lumières. Les contrastes et couleurs sont de très bonne facture à l'image du Vive original.

Ce Vive Pro arrive d'origine avec une nouvelle sangle semblable à la Deluxe Audio Strap du HTC Vive. Nous en parlions régulièrement dans nos podcasts : il nous semblait impératif pour HTC de proposer un casque disposant d'un confort maximal surtout lorsqu'on le positionne sur le segment haut de gamme de la VR grand public. C'est donc à présent chose faite et le confort nous a donné une impression légèrement meilleure que la sangle deluxe avec une forme qui épousait mieux les contours des oreilles et semblait répartir le poids du casque sur la tête de façon plus optimale. Cette nouvelle sangle intègre des écouteurs mais dont nous ne pourrons juger de la qualité durant cette prise en main à cause d'un environnement beaucoup trop bruyant sur le stand HTC.

Notez dans les nouveautés que le casque présente deux caméras en façade qui pourront peut être donner des idées aux développeurs adeptes de réalité augmentée mais HTC
ne présentait aucune démo compatible sur son stand.

On retiendra donc que, même s'il n'est pas la révolution attendue, ce casque offre une expérience proche d'un Vive Deluxe Audio Strap avec un boost non négligeable sur la netteté qui était devenu indispensable pour que le Vive conserve sa position de casque haut de gamme grand public. On attend à présent un prix et une date de sortie pour vous conseiller (ou pas) d'opter pour un upgrade de votre casque actuel si vous en possédez déjà un. Pour le moment, le gap ne nous semble pas assez évident pour justifier une dépense importante.
 
CES 2018 : Pimax 8K, HTC Vive Pro, le debrief en vidéo - 13

Pimax 8K : ok, ce n'est pas parfait, mais c'est top !

Alors que nous doutions encore de la qualité du Pimax 8K après une version 4K qui ne nous avait pas spécialement convaincu, nous avons pris une petite claque sur le potentiel du casque sur le stand du fabricant chinois qui faisait testé son dernier prototype avec une des expériences sous-marines de TheBlu.

Attention, ce prototype de Pimax 8K était loin d'être parfait et il restait encore un chemin non négligeable à parcourir pour régler plein de petites choses qui peuvent nuire l'expérience. Vous êtes prévenus ! On notera plus particulièrement :
  • Un léger problème de superposition sans doute liée aux lentilles qui proposent un champ de vision extra large. C'est peut-être un mauvais réglage de l'IPD ou un petit réglage software à réaliser pour rendre l'expérience plus agréable visuellement. Notez néanmoins que si ce défaut pourrait peut-être gêner certains d'entre vous, il ne nous a pas gêné au point de nous faire regretter l'expérience. C'est donc tout sauf un défaut bloquant même si on souhaiterait bien sûr qu'il soit totalement corrigé avant l'expédition. 
     
  • De légères déformations sur les côtés, sans doute liées, là encore, au champ de vision étendu. Ce doit être réglable assez facilement du côté software donc nous espérons que ce ne soit plus un problème d'ici quelques mois. Ceci dit, si vous me demandez de choisir entre le FOV à 200° ou l'absence de déformation, j'opte sans hésité pour le FOV à 200° tant cette fonctionnalité renforce l'immersion (même si le champ de vision très large ne gomme pas tout à fait l'effet tunnel).
     
  • Quelques pertes de tracking visiblement liées à un problème d'alimentation d'après les concepteurs. Inexcusable lorsqu'on sait que le casque tourne avec des Lighthouses SteamVR et donc la technologie de tracking qui nous a le plus convaincu jusqu'à présent. Ca passe encore pour un prototype mais les concepteurs devront impérativement régler ce problème avant l'expédition.
     
  • Une luminosité un peu faiblarde même si les couleurs et contrastes étaient de très bonne facture avec peu de fuite de lumière. Ce problème de luminosité reste cependant un inquiétant lorsqu'on sait que les auteurs justifient les problèmes d'alimentation (cf tracking) à cause d'un boost de luminosité dans cette version. Espérons que la version finale sera mieux équilibrée.
     
  • Un confort 2013 : comprenez par-là une sangle qui nous renvoyait directement à la sortie de l'Oculus Rift DK1. Puisque le casque est imposant, le confort était loin d'être au rendez-vous mais on nous a garanti sur le stand qu'il s'agissait d'une sangle temporaire et que la sangle finale serait bien plus adaptée (nous pouvions d'ailleurs voir un prototype de celle-ci sur le stand).

Vous l'aurez compris, les concepteurs du Pimax 8K ont encore un peu (beaucoup?) de travail pour proposer un casque qu'on pourrait mettre entre les mains du grand public. Il est bien évidemment possible que ces problèmes ne soient pas tous corrigés pour la sortie et que l'expérience ne soit donc pas parfaite en comparaison de casques mieux finis comme le HTC Vive ou l'Oculus Rift. En l'état, il nous parait donc surtout destiné à des passionnés d'immersion pas trop regardant sur les défauts d'une nouvelle génération. Néanmoins, le surplus de définition et le champ de vision étendu nous ont mis une véritable claque par rapport à tout ce que nous avions pu tester sur le salon. Ce n'est pas parfait mais c'est clairement un avant goût d'une génération 2.0 que nous attendions impatiemment. Avec une telle définition/FOV, on peut même se mettre à espérer regarder des films ou travailler directement en réalité virtuelle dans de très bonnes conditions. Certes, l'effet de grille reste présent, mais nous osons (nous aussi) vous assurer qu'il ne sera plus un problème à partir de maintenant !
 
CES 2018 : Pimax 8K, HTC Vive Pro, le debrief en vidéo - 16
HTC Vive
(lire le test)
Vos avis
Mots-Clés ActualitéVidéo
Publié par
Staff ETR

MESSAGES (10)

Intéragissez avec la communauté
   Les Forums
Publicité
Publicité

© 2013-2018 ETR | Tous droits réservés               Nos partenaires :
Version Mobile